Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 939 - triés par pertinence
  • Aqueduc de Maillé
    Aqueduc de Maillé Maillé - Aqueduc (l') - isolé - Cadastre : 1835 A 485 2020 A 544, 842
    Titre courant :
    Aqueduc de Maillé
    Description :
    L'aqueduc de Maillé se trouve au nord du bourg, à l'intersection entre la rivière la Jeune Autise
    Statut :
    propriété d'une association Propriété du Syndicat des marais desséchés de Vix-Maillezais-Maillé
    Illustration :
    Schéma du site de l'aqueduc de Maillé (Vendée) IVR52_20218502001NUDA Plan des environs de l'aqueduc de Maillé, par Claude Masse en 1720. IVR52_20218500496NUCA Plan, profils et élévations de l'aqueduc de Maillé, par Claude Masse en 1720. IVR52_20218500497NUCA Plan de l'aqueduc de Maillé par Claude Masse en 1721. IVR52_20218500498NUCA Plan, élévation et coupe de l'aqueduc de Maillé, par Jacques Parent en 1767. IVR52_20218501122NUCA Projet de reconstruction des portes de l'aqueduc de Maillé, 19 février 1844 : élévation, plan et Projet de reconstruction des portes de l'aqueduc de Maillé, 19 février 1844 : élévations, plans Projet de reconstruction des portes de l'aqueduc de Maillé, 19 février 1844 : élévations, coupes et Projet de reconstruction des portes de l'aqueduc de Maillé, 19 février 1844 : détails de pièces du Dessins d'exécution du nouvel aqueduc de Maillé, par l'entreprise Heulin, 14 février 1961 : plan
    Historique :
    Un ouvrage construit en 1664 L'aqueduc de Maillé fait partie (avec les aqueducs du Gouffre, à L'Île -d'Elle, et l'ancien aqueduc de la Grande Bernegoue, à Maillé) des trois ouvrages de ce type créés dans l'aqueduc de Maillé intervient après celle du Gouffre et en prenant modèle sur celui-ci. En effet, le canal de Maillé et de la Jeune Autise. Le 19 mars 1664, la Société de Vix-Maillezais représentée par René la fourniture du bois nécessaire à la construction de l'aqueduc de Maillé, soit 73 pièces et madriers avril suivant, la Société verse 875 livres au batelier Marolleau, de Maillé, pour transport de sable. Le , pour la construction de l'aqueduc de Maillé. "Revestu tout de pierre de taille", il "sera faict de la Contrebot de Vix est créé, prenant naissance au tout nouvel aqueduc de Maillé. Un site majeur, objet de l'aqueduc du Gouffre et les portes à la mer, l'aqueduc de Maillé fait l'objet de toutes les attentions de la désaffecté depuis plusieurs années, pour construire la maison du garde de l'aqueduc de Maillé. Le poste de
    Localisation :
    Maillé - Aqueduc (l') - isolé - Cadastre : 1835 A 485 2020 A 544, 842
    Référence documentaire :
    AD79. 1873 W 135. 1960 : construction de l'aqueduc de Maillé. Archives départementales des Deux -Sèvres. 1873 W 135. 1960 : construction de l'aqueduc de Maillé. AD79. 1873 W 136. 1960-1963 : construction de l'aqueduc de Maillé, correspondance, essais de bétons . 1960-1963 : construction de l'aqueduc de Maillé, correspondance, essais de bétons, comptes rendus AD79. 1898 W 151 à 156. 1859-1962 : construction du nouvel aqueduc de Maillé ; notamment 1898 W 152 du nouvel aqueduc de Maillé ; notamment 1898 W 152 : dessins d'exécution. : état de section et matrices des propriétés du cadastre de Maillé. Archives départementales de la de section et matrices des propriétés du cadastre de Maillé. à la construction de l'aqueduc de Maillé, devant Train, notaire à Fontenay-le-Comte. Archives nécessaire à la construction de l'aqueduc de Maillé, devant Train, notaire à Fontenay-le-Comte.
  • Bourg de Maillé
    Bourg de Maillé Maillé - Bourg - rue Saint-Nicolas rue Saint-Pient rue du Four rue de la Mairie Grand rue rue des Loges - en village - Cadastre : 1835 B 2020 B
    Titre courant :
    Bourg de Maillé
    Description :
    Le bourg de Maillé prend place exclusivement sur les terres hautes, à l'extrémité ouest d'une ancienne presqu'île qui prend naissance à la Croix de Maillé. Ces terres hautes culminent à 8 mètres
    Illustration :
    Le bourg de Maillé sur la carte de la région par Claude Masse en 1720. IVR52_20218500286NUCA Le bourg de Maillé sur le plan cadastral de 1835. IVR52_20218500041NUCA
    Historique :
    Le bourg de Maillé s'est développé à partir du Moyen Âge, vers l'an Mil, autour d'une part du l'église paroissiale, et en fin de l'axe formé par celle-ci et le port, à l'ouest. Des maisons à Maillé et sur le port de Maillé sont mentionnées en 1240 et 1250. La carte de la région par Claude Masse en 1720
    Localisation :
    Maillé - Bourg - rue Saint-Nicolas rue Saint-Pient rue du Four rue de la Mairie Grand rue
    Référence documentaire :
    maison à Maillé par Rainaud, abbé de Maillezais, et les religieux de l'abbaye à des particuliers Maillé par Rainaud, abbé de Maillezais, et les religieux de l'abbaye à des particuliers. quelques rentes sur une maison située au port de Maillé. Médiathèque François-Mitterrand de Poitiers ; Ms religieux à Rainaud, abbé de Maillezais, de quelques rentes sur une maison située au port de Maillé. AM Maillé ; 1 D 1 à 15. Registres des délibérations du conseil municipal depuis 1821. Archives municipales de Maillé ; 1 D 1 à 15. Registres des délibérations du conseil municipal depuis 1821. AD85 ; 3 P 132. Plan cadastral de Maillé, 1835. Plan cadastral de Maillé, 1835. (Archives
  • Grand port de Maillé
    Grand port de Maillé Maillé - Bourg (le) - place du Port - en village - Cadastre : 1835 B 2020 B
    Titre courant :
    Grand port de Maillé
    Description :
    Coeur économique du bourg de Maillé pendant des siècles, le port se situe à son extrémité ouest. Un
    Illustration :
    Maillé et son port sur la carte de la région par Claude Masse en 1720. IVR52_20218500286NUCA Le port de Maillé et ses alentours sur la carte du bassin de la Sèvre Niortaise par Mesnager, en Projet d'écluse à sas pour le barrage du port de Maillé, 8 avril 1899 : plan. IVR52_20218501471NUCA Le Grand port de Maillé. IVR52_20218502028NUCA Le Grand port de Maillé. IVR52_20218502024NUCA Le Grand port de Maillé. IVR52_20218502033NUCA Le Grand port de Maillé vu depuis le sud. IVR52_20218502029NUCA Le Grand port de Maillé. IVR52_20218502032NUCA Le Grand port de Maillé. IVR52_20218502030NUCA Plaque au nom de Laurent Joyeux, maire de Maillé, à l'entrée nord du pont. IVR52_20218500332NUCA
    Historique :
    Un port médiéval, de premiers aménagements au milieu du XIXe siècle Le port de Maillé est mentionné Niort et l'océan. En mai 1250, une maison située sur le port de Maillé est citée dans une vente de Maillé apparaît ensuite le 30 septembre 1279 dans un acte de vente d'un fief par Sebrand de Chassenon et son fils Jean à l'abbaye de Maillezais. En 1377, le port de Maillé compte parmi qui, sur la Sèvre , au passage de la Sèvre Niortaise, que se percevait le péage ou coutume de Maillé, prélevé au profit de l'évêque de Maillezais puis La Rochelle, seigneur de Maillé. Le tarif de ce péage était affiché Jeune Autise ou "fossé de Maillé" vient se jeter dans le port (entre les actuels 4 et 6 place du Port Maillé et la Sèvre Niortaise, juste en aval de la confluence avec la Jeune Autise ; ce positionnement Vendée, celle située sur la rive droite (au nord) par la commune de Maillé (!) Le pertuis gauche sera conseil municipal de Maillé constate toutefois que le port est en très mauvais état et il demande encore
    Localisation :
    Maillé - Bourg (le) - place du Port - en village - Cadastre : 1835 B 2020 B
    Référence documentaire :
    grand port de Maillé. Archives départementales des Deux-Sèvres ; 3 S 760. 1899 : construction d'une écluse à sas dans le pertuis de rive gauche du barrage du grand port de Maillé. Damvix et Maillé. Archives départementales des Deux-Sèvres ; 3 S 906. 1825-1858 : ouverture du canal du Nouveau Béjou et de la rigole de Bourneau, à Damvix et Maillé. Bernegoues de Maillé et Damvix (1838-1842) ; restauration du pont des Bernegoues sur l'Autise (1853-1856 Grande Naide de Maillé (1859-1861) ; élargissement de la rigole de Bourneau (1861-1862) ; curage et rectification du plafond de la rigole de Bourneau entre le pont de la Pichonnière et le barrage de Maillé (1890 l'Autise entre les deux Bernegoues de Maillé et Damvix (1838-1842) ; restauration du pont des Bernegoues rigole de Bourneau (1858) ; curage de la Grande Naide de Maillé (1859-1861) ; élargissement de la rigole de la Pichonnière et le barrage de Maillé (1890).
  • Maillé : présentation de la commune
    Maillé : présentation de la commune Maillé
    Titre courant :
    Maillé : présentation de la commune
    Description :
    La commune de Maillé se situe sur la rive droite de la Sèvre Niortaise, côté Vendée. D'une mètres à la Croix de Maillé, 8 à Saint-Nicolas, pour n'atteindre que 6 mètres près de l'église, 4 au Bas routiers importants, qui se croisent à la Croix de Maillé : d'axe nord-sud, la route D15 vient de -Roman. Les terres hautes de Maillé sont tout environnées de marais mouillés, c'est-à-dire inondables, à catégorie paysagère présente à Maillé : les marais desséchés, qui occupent la partie nord et nord-ouest du , au sud. Celui-ci commence sa course à Maillé, au pied des terres hautes des Douves, et file ensuite
    Annexe :
    Maillé vers 1700 d'après l'ingénieur Claude Masse. Extrait du Mémoire géographique, 1715 (Service historique de la Défense, 4° 135) : "Maillé, qui n’est point dans la carte ci-jointe, est un village ou bourg Maillé, entre autres les mémoires de M. d’Aubigné. Il y a peu d’apparence que cette imprimerie eut été était inaccessible, entouré de marais comme il est encore aujourd’hui. Au-dessus et au-dessous de Maillé sur la carte du 46e carré, 1719 (Service historique de la Défense, 1 VD 60, pièce 51) : "Maillé. C’est religionnaires. Nota qu’il y a dans le bourg de Maillé une maison sur le bord de la Sèvre où tombe la rivière de Maillé vers 1900 (extrait de AILLERY E., abbé. Chroniques paroissiales, tome 5, 1903-1904, p. 444 -445). "La paroisse actuelle de Maillé compte 1294 habitants et son territoire a une superficie de 1766 des digues de Maillezais et de Souil avec la Grande Digue. Il y a près de la Bougraine de Maillé une
    Illustration :
    Zone d'étude de la commune de Maillé mise en oeuvre au cours de l'inventaire. IVR52_20208501466NUDA Vue aérienne du territoire de la commune de Maillé, partie ouest, depuis le sud-ouest, vers 1962 Scène de pêche au tramail à Maillé (canal de Bourneau ?) vers 1900. IVR52_20218501375NUCA , à Maillé, vers 1900. IVR52_20218501394NUCA Brioché, un huttier sur la levée du Bois-Dieu, à Maillé, vers 1900. IVR52_20218501395NUCA Vue aérienne du port et du bourg de Maillé depuis le sud-est. IVR52_20218501325NUCA Vue aérienne du bourg de Maillé depuis l'ouest. IVR52_20218501326NUCA Le grand port de Maillé vu depuis le sud. IVR52_20218501235NUCA Inondation en amont du grand port de Maillé. IVR52_20218501199NUCA
    Texte libre :
    L'inventaire du patrimoine de la vallée de la Sèvre Niortaise a concerné Maillé de novembre 2020 à
    Historique :
    De nombreuses traces d'une occupation ancienne Le territoire de Maillé a été anciennement et cimetière, aménagé en 1863. A l’époque romaine, Maillé (sans doute de malae aquae, "mauvaises eaux" ou "eaux , semblent être liés à un ancien prieuré que le comte de Poitiers aurait créé à Maillé au début du 11e siècle saint Nicolas de Myre, patron des marins. Le site de Maillé, lieu de passage et d'embarquement, existait déjà aussi à cette époque comme lieu de passage et de commerce : le droit de péage de Maillé fait en , qui rapporte ces événements, évoque aussi la fondation d'une église au port de Maillé par un certain située à Maillé, avec du mobilier. La construction de l'église sur son site actuel, avec déplacement du décennies après : le portail roman de l’église est estimé du 12e siècle, et le port de Maillé fait l’objet Maillé (droit perçu sur les récoltes de grains). Jusqu'à la Révolution, l'abbé puis évêque de Maillezais (puis de La Rochelle) exercera son autorité seigneuriale sur Maillé. Le port de Maillé est mentionné à
    Localisation :
    Maillé
    Référence documentaire :
    pêcheurs, demeurant au bourg de Maillé et à la Grande Bernegoue, susdite paroisse, à six livres ou à trois seigneuriale de Maillezais condamnant divers pêcheurs, demeurant au bourg de Maillé et à la Grande Bernegoue AD85 ; 3 E 40/27-1. 1784, 20 novembre : bail à ferme de la seigneurie de Maillé par l'évêque de La , 20 novembre : bail à ferme de la seigneurie de Maillé par l'évêque de La Rochelle à Venant Gaudicheau Archives départementales de la Vendée ; 4 G 2. 1617, 17 mai : visite de la paroisse de Maillé par AD85 ; 1 J 1919. 1768-1793 : correspondance de l'abbé Joseph Herbert, curé de Maillé. Archives départementales de la Vendée ; 1 J 1919. 1768-1793 : correspondance de l'abbé Joseph Herbert, curé de Maillé. AD85 ; 1 O 411. 1817-1932 : finances de la commune de Maillé, travaux aux bâtiments communaux : finances de la commune de Maillé, travaux aux bâtiments communaux, dessèchement des marais de Cibule et maison à Maillé par Rainaud, abbé de Maillezais, et les religieux de l'abbaye à des particuliers
  • Maisons, fermes : l'habitat à Maillé
    Maisons, fermes : l'habitat à Maillé Maillé
    Titre courant :
    Maisons, fermes : l'habitat à Maillé
    Description :
    communes du Marais poitevin, l'habitat à Maillé se caractérise d'abord par sa concentration presque moitié du 19e siècle, les habitations relevées à Maillé sont des logements assez grands, traduisant la constructions se sont allongées parallèlement à la Sèvre Niortaise. Toutefois, on relève aussi à Maillé une observe en particulier les 114 fermes ou anciennes fermes relevées à Maillé, on retrouve certaines
    Historique :
    Parmi les 226 maisons et fermes ou anciennes fermes relevées à Maillé, quelques-unes présentent des relevées à Maillé, une proportion assez élevées par rapport à d'autres communes voisines inventoriées. Ces remployés dont l'un porte la date 1739. Il s'agit là de la seule date portée apparemment observée à Maillé
    Localisation :
    Maillé
  • Tombeau de Pierre Coutand, curé de Maillé
    Tombeau de Pierre Coutand, curé de Maillé Maillé - Bourg - rue Saint-Nicolas numéro 13 du schéma du cimetière - en village - Cadastre : 2020 B 570
    Titre courant :
    Tombeau de Pierre Coutand, curé de Maillé
    Illustration :
    Schéma de répartition des tombeaux relevés dans le cimetière de Maillé. IVR52_20218501081NUDA
    Historique :
    enfin à Maillé de 1859 à sa mort, survenue le 19 juillet 1892.
    Localisation :
    Maillé - Bourg - rue Saint-Nicolas numéro 13 du schéma du cimetière - en village - Cadastre
  • Croix de chemin dite la croix de Maillé
    Croix de chemin dite la croix de Maillé Maillé - Croix de Maillé (la) - rue Saint-Pient - isolé - Cadastre : 2020 ZB 223
    Titre courant :
    Croix de chemin dite la croix de Maillé
    Illustration :
    Paroissiens assemblés à la croix de Maillé lors du retour de mission de 1952. IVR52_20218501459NUCA Retour de mission en 1952 à la croix de Maillé, vue depuis l'ouest. IVR52_20218501360NUCA
    Localisation :
    Maillé - Croix de Maillé (la) - rue Saint-Pient - isolé - Cadastre : 2020 ZB 223
    Référence documentaire :
    AD85 ; 99 G 3. 1772-1790 : déclarations rendues pour les biens de la cure de Maillé par l'abbé biens de la cure de Maillé par l'abbé Joseph Herbert. A. paroissiales de Maillé ; Paroisse de Maillé. Chronique paroissiale 1794-1958. Notes intéressant la paroisse de Maillé, recueillies chez un de mes bons paroissiens, Jean Guilloteau, chantre depuis plus de 50 ans [rédigé par Léon Charbonneau, curé de Maillé de 1892 à 1900, puis complété par ses successeurs]. Archives paroissiales de Maillé ; Paroisse de Maillé. Chronique paroissiale 1794-1958. Notes intéressant la paroisse de Maillé, recueillies chez un de mes bons paroissiens, Jean Guilloteau, chantre depuis plus de 50 ans [rédigé par Léon Charbonneau, curé de Maillé de 1892 à 1900, puis complété par ses Informations et documentation fournies par M. Hubert Joyeux, Maillé. Informations et documentation fournies par M. Hubert Joyeux, Maillé.
  • Eglise paroissiale Notre-Dame de l'Assomption de Maillé
    Eglise paroissiale Notre-Dame de l'Assomption de Maillé Maillé - Bourg (le) - place Joseph-Herbert - en village - Cadastre : 1835 B 1410 2020 B 963
    Titre courant :
    Eglise paroissiale Notre-Dame de l'Assomption de Maillé
    Illustration :
    Le choeur de l'église lors de la mission d'octobre 1948, avec la statue de la croix de Maillé
    Historique :
    L'église du Moyen Age aux années 1840 L'église de Maillé, vouée à la Vierge Marie, aurait succédé à , selon le moine PIerre de Maillezais, de la fondation d'une église dans le port de Maillé, par un homme Maillé a vu s'affronter les troupes protestantes et catholiques. En 1715, l'ingénieur Claude Masse question de réunir Maillé à la paroisse de Maillezais, ce à quoi s'oppose une pétition des habitants de Maillé, portée par le maire, Chartier. Les pétitionnaires expliquent que leur bourg est attractif pour deux lieues de Maillé". L'essentiel de ces travaux est réalisé en 1834-1835 par l'entrepreneur reconstruire. Les travaux sont adjugés le 6 août 1848 à François Gesset, maçon à Maillé, mais il n'avancent d'être meublée à neuf et affirme que "les vestiaires actuels de Maillé doivent être rangés parmi les plus , l'opération d'inventaire des biens de la fabrique paroissiale de Maillé en 1906, prévue en mars et repoussé au
    Localisation :
    Maillé - Bourg (le) - place Joseph-Herbert - en village - Cadastre : 1835 B 1410 2020 B 963
    Référence documentaire :
    AD85 ; 2 Num 110/31-19. 1803 (floréal an XI) : pétition des habitants de Maillé contre le projet de an XI) : pétition des habitants de Maillé contre le projet de réunion à la paroisse de Maillezais. AD85 ; 1 O 409. 1816-1889 : travaux à l'église et au presbytère de Maillé, transfert du cimetière . Archives départementales de la Vendée ; 1 O 409. 1816-1889 : travaux à l'église et au presbytère de Maillé entre l'évêché et la paroisse de Maillé. Archives départementales de la Vendée. SM 132/2. 1846-1850 : Archives historiques du diocèse de Luçon, correspondance échangée entre l'évêché et la paroisse de Maillé. père Maurage dans l'archiprêtré d'Ardin, paroisse de Maillé. Archives diocésaines de La Rochelle , paroisse de Maillé. AM Maillé ; 1 D 1 à 15. Registres des délibérations du conseil municipal depuis 1821. Archives municipales de Maillé ; 1 D 1 à 15. Registres des délibérations du conseil municipal depuis 1821.
  • Médailler de la Société musicale Saint-François de Maillé
    Médailler de la Société musicale Saint-François de Maillé Maillé - Bourg - 5 rue Saint-Nicolas - en village - Cadastre : 2020 B 818, 819 Conservé à l'origine à la salle paroissiale, désormais au 1 Grande rue, à Maillé.
    Titre courant :
    Médailler de la Société musicale Saint-François de Maillé
    Statut :
    propriété d'une association Propriété de l'Ensemble musical de Maillé.
    Historique :
    Maillé au cours du XXe siècle.
    Localisation :
    Maillé - Bourg - 5 rue Saint-Nicolas - en village - Cadastre : 2020 B 818, 819 Conservé à l'origine à la salle paroissiale, désormais au 1 Grande rue, à Maillé.
  • Diplômes de concours (3) de l'Ensemble musical de Maillé
    Diplômes de concours (3) de l'Ensemble musical de Maillé Maillé - Bourg - 5 rue Saint-Nicolas - en village - Cadastre : 2020 B 818, 819 Conservé à l'origine à la salle paroissiale, désormais au 1 Grande rue, à Maillé.
    Titre courant :
    Diplômes de concours (3) de l'Ensemble musical de Maillé
    Statut :
    propriété d'une association Propriété de l'Ensemble musical de Maillé.
    Historique :
    Ces trois diplômes ont été décernés à l'Ensemble musical de Maillé, alors dénommé Société Saint
    Localisation :
    Maillé - Bourg - 5 rue Saint-Nicolas - en village - Cadastre : 2020 B 818, 819 Conservé à l'origine à la salle paroissiale, désormais au 1 Grande rue, à Maillé.
  • Bannière de la société de secours mutuels de Maillé
    Bannière de la société de secours mutuels de Maillé Maillé - Bourg - 3 rue de la Mairie - en village - Cadastre : 2020 B 1005, 1006, 1007
    Titre courant :
    Bannière de la société de secours mutuels de Maillé
    Historique :
    Bannière de la société de secours mutuels de Maillé, ou l'Union Mailletaise. La bannière porte la
    Localisation :
    Maillé - Bourg - 3 rue de la Mairie - en village - Cadastre : 2020 B 1005, 1006, 1007
  • Présentation du mobilier de l'église paroissiale Notre-Dame de l'Assomption de Maillé
    Présentation du mobilier de l'église paroissiale Notre-Dame de l'Assomption de Maillé Maillé - Bourg - place Joseph-Herbert
    Titre courant :
    Présentation du mobilier de l'église paroissiale Notre-Dame de l'Assomption de Maillé
    Annexe :
    Notes du curé Joseph Herbert sur l'église de Maillé, extraits des registres paroissiaux des années grandes hosties et trois petites qui sont au milieu, ces trois mots : Eglise de Maillé, afin que personne Liste des objets mobiliers relevés dans l'église de Maillé et qui ne font pas l'objet d'un dossier croix réalisé par Albert Sacré, menuisier à Maillé). - Monument commémoratifs des paroissiens morts de son arrivée à Maillé le 25 septembre 1768 ; marbre - Sur l'autel : croix et chandeliers d'autel (6
    Illustration :
    Bannière de la JAC de Maillé : recto. IVR52_20218501645NUCA Bannière de la JAC de Maillé : verso. IVR52_20218501646NUCA
    Historique :
    Le décor mobilier de l'église de Maillé est peu connu avant le XIXe siècle. Visitant la paroisse en tourments de la séparation des Eglises et de l'Etat, très prononcés à Maillé. A la fin des années 1920 et
    Localisation :
    Maillé - Bourg - place Joseph-Herbert
    Référence documentaire :
    AD85 ; 1 O 409. 1816-1889 : travaux à l'église et au presbytère de Maillé, transfert du cimetière . Archives départementales de la Vendée ; 1 O 409. 1816-1889 : travaux à l'église et au presbytère de Maillé A. paroissiales de Maillé ; Paroisse de Maillé, carton 16, dossier 2. 1735-1966 : mobilier de l'église de Maillé. Archives paroissiales de Maillé ; Paroisse de Maillé, carton 16, dossier 2. 1735-1966 : mobilier de l'église de Maillé. A. paroissiales de Maillé ; Paroisse de Maillé. Chronique paroissiale 1794-1958. Notes intéressant la paroisse de Maillé, recueillies chez un de mes bons paroissiens, Jean Guilloteau, chantre depuis plus de 50 ans [rédigé par Léon Charbonneau, curé de Maillé de 1892 à 1900, puis complété par ses successeurs]. Archives paroissiales de Maillé ; Paroisse de Maillé. Chronique paroissiale 1794-1958. Notes intéressant la paroisse de Maillé, recueillies chez un de mes bons paroissiens, Jean Guilloteau, chantre
  • Monument aux morts de la Guerre de 1914-1918, place du Mail, Montsoreau
    Monument aux morts de la Guerre de 1914-1918, place du Mail, Montsoreau Montsoreau - place du Mail - en village
    Titre courant :
    Monument aux morts de la Guerre de 1914-1918, place du Mail, Montsoreau
    Description :
    Ce monument aux morts de la Grande Guerre a été élevé à l'angle de la place du Mail, face au
    Illustration :
    Carte postale. Le monument aux morts et la place du Mail, vers 1921-1923. IVR52_20134900047NUCA Vue d'ensemble sur le monument et la place du Mail. IVR52_20124901657NUCA
    Texte libre :
    monument sur la place du Mail entérine le statut de centralité dont est ainsi revêtue "officiellement
    Historique :
    même séance, il est aussi décidé que le monument aux morts doit être érigé "sur la place du mail, à
    Localisation :
    Montsoreau - place du Mail - en village
  • Hôtel de voyageurs du Bœuf-Couronné, puis du Lion-d'Or, actuellement maison, 1 place du Mail, Montsoreau
    Hôtel de voyageurs du Bœuf-Couronné, puis du Lion-d'Or, actuellement maison, 1 place du Mail, Montsoreau Montsoreau - 1 place du Mail - en village - Cadastre : 2009 E 68
    Titre courant :
    Hôtel de voyageurs du Bœuf-Couronné, puis du Lion-d'Or, actuellement maison, 1 place du Mail
    Illustration :
    Vue d'ensemble de l'îlot ouest de la place du Mail IVR52_20114902479NUCA
    Texte libre :
    place du Mail, carrefour de la nouvelle route de Loire et de la route filant au sud vers Fontevraud
    Localisation :
    Montsoreau - 1 place du Mail - en village - Cadastre : 2009 E 68
  • Canal ou rigole de Bourneau
    Canal ou rigole de Bourneau Maillé - Cadastre : 1835 B, C, D 2020 OD, WH, WI, OB
    Description :
    Le canal ou rigole de Bourneau s'écoule à travers les marais mouillés de la commune de Maillé. Long la Vieille Autise, puis forme un large arc de cercle au sud de Maillé, le long des terres hautes pour aboutir au port de Maillé, à travers un barrage éclusé. Le canal est traversé par deux ponts, l'un
    Illustration :
    Le bief de Bourneau au sud du bourg de Maillé, avant d'aboutir au port, sur le plan cadastral de le port de Maillé (le nord en haut). IVR52_20218501467NUCA Le canal de Bourneau vu depuis le pont du port de Maillé vers 1930. IVR52_20218501353NUCA Le canal de Bourneau en amont du port de Maillé vers 1930. IVR52_20218501422NUCA Le canal de Bourneau en amont du port de Maillé, à la jonction avec la route d'eau du bourg, vers Le canal de Bourneau au sud du bourg de Maillé, en direction de l'amont. IVR52_20218501255NUCA Le canal de Bourneau à la Hausse, en amont du port de Maillé. IVR52_20218500515NUCA Le canal de Bourneau en amont du port de Maillé. IVR52_20218501250NUCA Le canal de Bourneau en amont du port de Maillé. IVR52_20218501251NUCA Sur le canal de Bourneau en amont du port de Maillé. IVR52_20218500519NUCA
    Historique :
    ), serpentait à travers les marais mouillés de Maillé. Le plan cadastral de 1835 montre son cours, irrégulier au sud du bourg de Maillé, avant de se jeter dans le port, et après avoir contourné la ferme de la deux options qui ont en commun de faire aboutir le canal dans le port de Maillé. Celle émise le 27 mai finalement défaut et est remplacé le 6 mars 1854 par Charles Baudry, entrepreneur à Maillé. Or, celui-ci est complet entre la rigole de la Rive droite, au Mazeau, et la Sèvre Niortaise via le grand port de Maillé
    Localisation :
    Maillé - Cadastre : 1835 B, C, D 2020 OD, WH, WI, OB
    Référence documentaire :
    Damvix et Maillé. Archives départementales des Deux-Sèvres ; 3 S 906. 1825-1858 : ouverture du canal du Nouveau Béjou et de la rigole de Bourneau, à Damvix et Maillé. Bernegoues de Maillé et Damvix (1838-1842) ; restauration du pont des Bernegoues sur l'Autise (1853-1856 Grande Naide de Maillé (1859-1861) ; élargissement de la rigole de Bourneau (1861-1862) ; curage et rectification du plafond de la rigole de Bourneau entre le pont de la Pichonnière et le barrage de Maillé (1890 l'Autise entre les deux Bernegoues de Maillé et Damvix (1838-1842) ; restauration du pont des Bernegoues rigole de Bourneau (1858) ; curage de la Grande Naide de Maillé (1859-1861) ; élargissement de la rigole de la Pichonnière et le barrage de Maillé (1890). AM Maillé ; 1 D 1 à 15. Registres des délibérations du conseil municipal depuis 1821. Archives municipales de Maillé ; 1 D 1 à 15. Registres des délibérations du conseil municipal depuis 1821.
  • Canal de Vix
    Canal de Vix Marans - Cadastre : 1820 A et E 2016 OA et OF
    Description :
    Le canal est le principal canal évacuateur des marais desséchés de Vix, Maillé, Maillezais et L'Ile . Prenant naissance au pied des terres hautes des Douves, à Maillé, il croise la rivière de la Jeune Autise à l'aqueduc de Maillé. A partir de là, il suit son parcours parallèlement à la digue ou Grande levée intérieure, celui des marais desséchés de Vix, Maillé, Maillezais et L'Ile-d'Elle, au pied de la Grande levée
    Statut :
    propriété d'une association Propriété du syndicat des marais de Vix, Maillé et Maillezais.
    Illustration :
    La portion du canal de Vix en amont du pont des Douves, à Maillé, à travers les marais de Cibule Le canal de Vix à la cabane de l'Aqueduc de Maillé vers 1900. IVR52_20218501328NUCA Le canal de Vix près de sa tête amont, au nord-ouest des Douves de Maillé, vu en direction du sud Le canal de Vix près de sa tête amont, au nord-ouest des Douves de Maillé, vu en direction de Le canal de VIx en amont de l'aqueduc de Maillé, vu vers l'est, avec la Grande levée de Vix à Le canal de Vix en aval de l'aqueduc de Maillé, vu vers l'ouest. IVR52_20218500338NUCA
    Historique :
    Le canal a été creusé à partir de 1656 environ, au moment du dessèchement des marais de Vix, Maillé Maillé et de celui du Gouffre en 1663-1664. A l'origine, le canal devait être beaucoup plus long vers le Maillé, il transperçait alors les terres hautes des Douves où il était franchi par un pont, le pont des Maillé était telle que dès 1666, la Société des marais de Vix-Maillezais a décidé de renoncer à ces canal de Vix située en amont du pont des Douves, à Maillé. Depuis lors, le canal de Vix prend naissance au pied des terres hautes des Douves, à Maillé.
    Localisation :
    Maillé
  • Canal du Pont Tord
    Canal du Pont Tord Maillé - - Cadastre : 1835 A 2020 WA, WB, WC
    Description :
    , Doix et Maillé (ou de Bois Dieu), en suivant deux lignes droites successives. Il prend naissance au Pointe de la commune de Doix, il passe par Saint-Roman, à Maillé, et va aboutir au canal de Vix.
    Statut :
    propriété d'une association Propriété du Syndicat des marais desséchés de Vix-Maillé-Maillezais
    Illustration :
    Le canal du Pont Tord à Maillé, près de son embouchure, sur le plan cadastral de 1835 (le nord à Le canal du Pont Tord vu en direction du nord-est, à la cabane de Bois Dieu, à Maillé Le canal du Pont Tord au pont de Saint-Roman, à Maillé, en direction du nord-est Le canal du Pont Tord, juste curé, au pont de Saint-Roman, à Maillé, en direction du sud-ouest
    Historique :
    Le canal a été creusé lors du dessèchement des marais de Vix-Maillé-Maillezais-Doix dans les années
    Localisation :
    Maillé - - Cadastre : 1835 A 2020 WA, WB, WC
    Référence documentaire :
    AD85 ; 3 P 132. Plan cadastral de Maillé, 1835. Plan cadastral de Maillé, 1835. (Archives
  • Digue dite la Grande levée de Vix
    Digue dite la Grande levée de Vix Maillé
    Description :
    Longue de près de 25 kilomètres, la digue prend naissance en amont de l'aqueduc de Maillé, au pied des terres hautes de Maillé, à la fontaine Rouillé. Elle traverse les communes de Maillé, Vix et L'Ile -d'Elle, et aboutit aux portes de Vix, à Marans. A partir de l'aqueduc de Maillé puis tout au long de son Maillé à Marans. Construite en terre, la digue est épaisse de douze mètres à sa base, trois à son sommet
    Illustration :
    Le départ de la Grande levée de Vix ou levée de la Bougraine, à la Fontaine rouillée de Maillé Point de naissance de la Grande levée de Vix, à la Fontaine rouillée de Maillé La Grande levée de Vix au Pont de la route de Maillé, en direction de l'ouest La Grande levée de Vix à Maillé, près du canal du Pont Tord. IVR52_20218501173NUCA La digue à Maillé, près du canal du Pont Tord, longée à droite par le Contrebot de Vix Vestiges d'une hutte sur la Grande levée de Vix, à Maillé, près du Dognon. IVR52_20218501179NUCA
    Historique :
    , Maillé, Maillezais et L'Ile-d'Elle, pour le compte de la Société des marais du même nom. La digue devant
    Localisation :
    Maillé
  • Ecole primaire publique, mairie puis bureau de poste, actuellement logements et magasin de commerce
    Ecole primaire publique, mairie puis bureau de poste, actuellement logements et magasin de commerce Maillé - Bourg (le) - 3, 5 et 7 rue de la Poste - en village - Cadastre : 1835 B 497 2020 B 833 et 834
    Illustration :
    Projet d'agrandissement de l'école de Maillé par Auguste Garnereau, 8 mai 1864 Projet d'agrandissement de l'école de Maillé par Auguste Garnereau, 8 mai 1864 : coupe transversale Projet d'agrandissement de l'école de Maillé par Auguste Garnereau, 8 mai 1864 : plan du rez-de Projet d'agrandissement de l'école de Maillé par Auguste Garnereau, 8 mai 1864 : plan du premier Projet d'aménagement d'un hôtel des postes à Maillé, par Gustave Grimaud, 10 septembre 1922 : plans
    Historique :
    publique à Maillé remonte au 23 Ventôse an III (13 mars 1795) lorsque sa création est décidée. Bien plus tard, la commune de Maillé entreprend en 1833 de se conformer à la loi Guizot sur l'enseignement 1865 à François Gesset, entrepreneur à Maillé (celui-là qui a construit le clocher de l'église quelques Maillé en deux camps, l'un conservateur, l'autre anticlérical. S'appuyant sur la nouvelle législation question de construire une telle école, ce que rejette le conseil municipal de Maillé. En 1888, celui-ci changent la donne en portant au pouvoir à Maillé une majorité républicaine et anticléricale, derrière le à Maillé. Le 10 septembre 1922, Gustave Grimaud, entrepreneur à Bouillé-Courdault, présente le devis est passé le 28 décembre 1922 avec Henri Sacré, entrepreneur à Maillé, et le bail de location est
    Localisation :
    Maillé - Bourg (le) - 3, 5 et 7 rue de la Poste - en village - Cadastre : 1835 B 497 2020 B 833 et
    Référence documentaire :
    AD85 ; 1 O 409. 1816-1889 : travaux à l'église et au presbytère de Maillé, transfert du cimetière . Archives départementales de la Vendée ; 1 O 409. 1816-1889 : travaux à l'église et au presbytère de Maillé AD85 ; 1 O 410. 1836-1906 : construction et travaux aux écoles de Maillé. Archives départementales de la Vendée ; 1 O 410. 1836-1906 : construction et travaux aux écoles de Maillé. AD85 ; 1 O 960. 1900-1937 : commune de Maillé, police municipale, revenus finances, édifices et Maillé, police municipale, revenus finances, édifices et services publics (haras, bâtiments communaux : état de section et matrices des propriétés du cadastre de Maillé. Archives départementales de la de section et matrices des propriétés du cadastre de Maillé. AD85 ; 1 T 472. 1882-1907 : écoles primaires de Maillé. Archives départementales de la Vendée. 1 T 472. 1882-1907 : écoles primaires de Maillé.
  • Passerelle
    Passerelle Maillé - Bourg - en village - Cadastre : 1835 B 973 2020 B 1182
    Description :
    et le chenal du port de Maillé. Entre deux culées en pierre de taille, sa travée unique est composée
    Historique :
    du grand port de Maillé. Cet ouvrage était alors placé dans l'axe de la rive du chenal du port, comme depuis Marans, puis montés sur site et placés sur les culées construites en moellons de Maillé.
    Localisation :
    Maillé - Bourg - en village - Cadastre : 1835 B 973 2020 B 1182
    Référence documentaire :
    AD79 ; 3 S 487. 1905 : réfection de la passerelle du grand port de Maillé, à l'embouchure de la grand port de Maillé, à l'embouchure de la Jeune Autise.
1 2 3 4 47 Suivant