Logo ={0} - Retour à l'accueil

Église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption - rue du Maine, La Rouaudière

Dossier IA53004260 réalisé en 2009

Fiche

Œuvres contenues

VocablesNotre-Dame de l'Assomption
Dénominationséglise paroissiale
Aire d'étude et cantonMayenne - Saint-Aignan-sur-Roë
AdresseCommune : La Rouaudière
Adresse : rue
du Maine
Cadastre : 2013 AB 81

D'après l'abbé Angot, l'église de La Rouaudière est mentionnée en 1136 dans une charte concernant sa donation à l'abbaye de la Roë (Sancta Maria de Roalderia). Avant la Révolution, elle était à la fois l'église de la paroisse et celle du prieuré dépendant de la Roë. Ses dispositions antérieures à sa reconstruction sont connues par un plan et une coupe : elle était constituée d'un vaisseau unique, surmonté d'un clocher en charpente et prolongé par un chœur plus étroit doté d'une abside à trois pans, vraisemblablement transformé en sacristie. Elle a été entièrement réédifiée en 1842 et 1843. Le projet de l'ingénieur de Château-Gontier Rolland, approuvé par le conseil municipal en décembre 1834 ayant été rejeté par le conseil des bâtiments civils en octobre 1836, le préfet sollicita en mars 1837 Maximilien Godefroy, l'architecte départemental. Celui-ci remit son projet en mai 1841. L'adjudication des travaux fut attribuée à l'entrepreneur de Cossé-le-Vivien Jean Houssay en octobre 1841 pour un montant de 21399 francs. Après la démolition de l'ancienne église au début d'avril 1842, les travaux furent menés du 19 avril 1842 à la fin septembre 1843 (Chronique de la paroisse). La charpente fut réalisée par le charpentier de Cossé-le-Vivien Girard. Houdemont, maçon à Saint-Aignan-sur-Roë, réalisa le pavement des chapelles et de la nef en 1848 avec des carreaux fournis par Launay pour 104 francs. La consécration de l'église eut lieu le 3 octobre 1848. Le pavement du chœur a été réalisé en 1854, avec des carreaux de terre cuite fournis par Launay et du schiste livré par les Ardoisières d'Angers. La fausse voûte a été probablement partiellement refaite en brique après 1855 (comme prévu sur le chœur et les chapelles, d'après le registre des délibérations du conseil de fabrique, fol. 46r). En 1879, des gouttières et dix tuyaux verticaux dotés à la base de pierres creusées et destinées à rejeter l'eau loin des murs ont été installés. Le maçon Franck Castel, de Grez-en-Bouère, a refait les enduits extérieurs de la sacristie en 2014 et ceux de l'élévation sud en 2016.

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle
Dates1842, daté par source, porte la date
Auteur(s)Auteur : Godefroy Maximilien
Maximilien Godefroy (1765 - après 1840

Architecte né à Paris en 1765. Exerce à Baltimore (États-Unis) de 1805 à 1819 puis en Angleterre de 1819 à 1826. Architecte de la ville de Rennes de 1827 à 1828. Architecte départemental de la Mayenne de 1829 au début des années 1840.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source

L'église est construite en moellons de grès enduits auxquels s'ajoute un peu de grès roussard. Les encadrements des baies sont en pierre de taille de tufeau et le bandeau d'assise en granite. L'édifice est pourvu d'un vaisseau unique, incluant la nef et le chœur à chevet plat, sur lequel deux chapelles (dédiées à sainte Anne au nord et à saint Sébastien au sud) s'ouvrent par des arcs légèrement brisés. La nef est précédée d'un clocher-porche couvert d'une flèche octogonale et encadré au nord par la chapelle des fonts et au sud par une pièce donnant accès à l'échelle montant au clocher. Contre le chevet s'adosse, dans l'axe, la sacristie, de plan pentagonal, éclairée par trois oculi et couverte d'une toiture à croupe polygonale. La façade est encadrée par deux contreforts surmontés par des pinacles. La porte et le tympan à arc brisé qui la surmonte s'inscrivent dans une archivolte légèrement brisée à double voussure sommée d'une clef portant la date (peu lisible : 1843 ou 1847). Chaque côté du clocher est surmonté d'un pignon. Les fenêtres, à arc brisé, s'inscrivent en retrait du mur dans un cadre lui-même couvert d'un arc brisé. Elles sont recoupées par un réseau en bois en deux lancettes et un tympan triangulaire. Des niches sont percées au-dessus des baies des chapelles et sur le chevet. L'espace intérieur est couvert d'une fausse voûte brisée, en bois et en brique enduits de plâtre. Le pavement de la nef est en carreaux de terre cuite, celui de la nef est formé de carreaux de terre cuite et de losanges de schiste.

Mursgrès moellon sans chaîne en pierre de taille enduit

Toitardoise
Plansplan en croix latine
Étages1 vaisseau
Couvrementsfausse voûte en berceau brisé
Escaliersescalier de distribution : échelle
Statut de la propriétépropriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Mayenne. E dépôt 220 2M 1. Reconstruction de l'église de la Rouaudière. Devis descriptif et estimatif établi par Maximilien Godefroy. 3 mai 1841.

  • Archives départementales de la Mayenne. E dépôt 220 2M 1. Reconstruction de l'église de la Rouaudière. Procès-verbal d'adjudication à l'entrepreneur Jean Houssay. 26 octobre 1841.

  • Archives départementales de la Mayenne. O 831 4 . Registre des délibérations du conseil municipal de la Rouaudière. 20 décembre 1834. Reconstruction de l'église. Approbation du devis estimatif établi par M. Rolland, ingénieur à Château-Gontier.

  • Archives départementales de la Mayenne. O 831 4. Conseil des bâtiments civils. Séance du 8 octobre 1836. Reconstruction de l'église de la Rouaudière. Rejet du projet de M. Rolland.

  • Archives départementales de la Mayenne. O 831 4. Préfecture de la Mayenne. Courrier enjoignant Maximilien Godefroy d'établir un projet de reconstruction de l'église de la Rouaudière. 10 mars 1837.

  • Archives départementales de la Mayenne. O 831 4. Registre des délibérations du conseil municipal de la Rouaudière. 13 juin 1841. Reconstruction de l'église. Approbation du devis estimatif établi par Maximilien Godefroy.

  • Archives départementales de la Mayenne. O 831 4. Reconstruction de l'église de la Rouaudière. Procès verbal de réception définitive des travaux. 12 octobre 1843.

  • Archives départementales de la Mayenne. 536 J. Registre des délibérations du conseil de fabrique de La Rouaudière. 1842-1926

    f. 11r, 21v, 45v, 72r
Documents figurés
  • Archives départementales de la Mayenne. 536 J. Ancienne église de la Rouaudière, plan et coupe transversale sur la nef et le clocher ; s.n., s.d. [années 1830?] ; encre et lavis sur papier ; 29 X 43,7 cm.

  • Archives départementales de la Mayenne. 536 J. Église de la Rouaudière : projet de reconstruction (non réalisé), plan et élévation de la façade principale ; s.n. [Rolland?], s.d. [années 1830?] ; encre et lavis sur papier ; 48,8 X 41,9 cm. (Archives départementales de la Mayenne. 536 J).

  • Archives départementales de la Mayenne. 536 J. Église de la Rouaudière : projet de reconstruction (non réalisé), plan de la charpente et élévations des fermes de la nef, des chapelles, du rond-point et de la "grande ferme" ; s.n. [Rolland ?], s.d. [années 1830 ?] ; encre et lavis sur papier ; 29 X 44 cm.

  • Archives départementales de la Mayenne. 536 J. Projet de construction de l'église paroissiale de La Rouaudière, 1ère feuille, plan général (fig. 1), coupe du mur de pourtour en fondation et en élévation (fig. 2), plan de la fondation de la tour du clocher (fig. 3), coupes des piliers de la tour du clocher en élévation et en fondation (fig.4 et 5), coupe des fondations et élévations de la sacristie (fig. 6) ; Maximilien Godefroy (architecte), 1839 ; encre et lavis sur papier ; 53,7 X 70,9 cm.

  • Archives départementales de la Mayenne. 536 J .Projet de construction de l'église paroissiale de La Rouaudière, 3e feuille, élévation latérale extérieure, dans toute la longueur, sacristie incluse [élévation sud] (fig. 1), élévation géométrale du chevet et de la façade postérieure, sacristie incluse [élévation est] (fig. 2), coupe transversale de la sacristie (fig. 3), profil du chaperon du socle extérieur pour la façade et le retour sur les 2 côtés, entre les éperons latéraux (fig. 4), coupe des fondations et élévations de la sacrisitie ; Maximilien Godefroy (architecte), 1839 ; encre et lavis sur papier ; 71,2 X 54 cm.

  • Projet de construction de l'église paroissiale de La Rouaudière, 5e feuille, coupe longitudinale (fig. 1), plan de l'entrée principale, dessous le clocher, et d'un des bras du vestibule (fig. 2), élévation extérieure de la porte principale (fig. 3), coupe de la porte principale et du vestibule (fig. 4), élévation de la porte principale dans l'intérieur et coupe du vestibule sous la tour (fig. 5), détail des jambages, moulures et bases de la porte principale à l'extérieur (fig.6), élévation d'une fenêtre vue de l'intérieur de l'église (fig. 7), coupe d'une des fenêtres du pourtour de l'église (fig. 8), plan du montant du milieu, ou meneau, du châssis d'une fenêtre (fig. 9), profil de la base d'un éperon (fig. 10) ; Maximilien Godefroy (architecte), 1839 ; encre et lavis sur papier ; 106 X 70,9 cm. (Archives départementales de la Mayenne. 536 J).

  • Archives départementales de la Mayenne. 536 J. Projet de construction de l'église paroissiale de La Rouaudière, 6e feuille, plan de la charpente des combles et planchers (fig. 1), profil, grandeur d'exécution, des cordons des plinthes, pour la façade (fig. 2) ; Maximilien Godefroy (architecte), 1839 ; encre et lavis sur papier ; 53,9 X 71,5 cm.

  • Archives départementales de la Mayenne. 536 J. Projet de construction de l'église paroissiale de La Rouaudière, 7e feuille, coupe de la flèche (fig. 1), plan du chevalet de la flèche [plan de la base de la charpente de la flèche] (fig. 2), élévation du chevalet de la flèche (fig. 3), plan du 1er rouet de la charpente de la flèche (fig.4), plan de la base de maçonnerie de la flèche (fig. 5), fenêtre de la tour (fig.6), voussure de la nef [coupe transversale de la charpente] (fig. 7), assemblage des cintres des voûtes [détail d'assemblage d'une ferme de la charpente de la nef] (fig. 8) ; Maximilien Godefroy (architecte), 1839 ; encre et lavis sur papier ; 54,5 X 71,5 cm.

  • Archives départementales de la Mayenne. 536 J. Projet de construction de l'église paroissiale de La Rouaudière, 8e feuille, coupe transversale de la tour pour la charpente de la sonnerie (fig. 1), coupe longitudinale de la tour pour la charpente de la sonnerie (fig. 2), plan de la plateforme de charpente de la sonnerie (fig. 3), coupe transversale d'une chapelle (fig.4), corbeau vu en face avec sa poutrelle (fig. 5), corbeau vu de profil avec sa poutrelle (fig.6) ; Maximilien Godefroy (architecte), 1839 ; encre et lavis sur papier ; 46,7 X 60 cm.

  • Archives départementales de la Mayenne. 536 J. Projet de construction de l'église paroissiale de La Rouaudière, coupe transversale de la nef (fig. 1), coupe du chœur et du transept, de la nef et des 2 chapelles (fig. 2), corniche de la tour et moulures du pignon de façade (fig. 3), cordon de la tour, au-dessus du comble de la nef et moulures des deux pignons des chapelles (fig. 4), profil de la corniche en plâtre de l'intérieur de l'église et des chapelles (fig. 5), plan du haut de la tour de maçonnerie servant de base à la flèche de charpente (fig.6) ; Maximilien Godefroy (architecte), 1839 ; encre et lavis sur papier ; 53,9 X 71 cm.

  • Archives départementales de la Mayenne. 536 J. Beffroi de La Rouaudière : plan, élévation des fermes AB, élévation de la ferme C, assemblage en travers ; s.n., s.d. ; encre et lavis sur calque ; 42,3 x 57,3 cm.

Bibliographie
  • ANGOT, Alphonse (abbé), GAUGAIN, Ferdinand (abbé). Dictionnaire historique, topographique et biographique de la Mayenne. Laval : A. Goupil, 4 vol., 1900-1910.

    t. 3, p. 455
  • Chronique de la paroisse Notre-Dame de la Rouaudière. Manuscrit, 70 p., 2e quart 20e siècle [entre 1932 et 1943].

    p. 27-38
(c) Conseil départemental de la Mayenne ; (c) Région Pays de la Loire - Inventaire général - Eraud Dominique
Dominique Eraud (1954 - 2012

Conservateur du patrimoine, chercheur à l'Inventaire général, conservateur des Antiquités et Objets d'Art de la Mayenne.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Foisneau Nicolas
Nicolas Foisneau

Chercheur à l'Inventaire général, au service puis direction du Patrimoine du Conseil départemental de la Mayenne, de 2001 à 2020.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.