Logo ={0} - Retour à l'accueil

Bâtiments industriels du quartier Saint-Georges-du-Plain

Dossier IA72058977 réalisé en 2019

Fiche

Voir

Aires d'étudesMans (Le)
Dénominationsusine, moulin, immeuble de bureaux
AdresseCommune : Le Mans
Adresse : Cadastre : 2019 LZ / LY / LX / LW / LO / LP / LM / LN / KX / KZ / KY / RZ / RY

La première mention de bâtiment à usage artisanal sur la commune de Saint-Georges-du-Plain concerne les moulins de Richedoué au début du XIIIe siècle (1219). Cependant, c'est au XIXe siècle que les établissements proto-industriels puis industriels s'installent à Saint-Georges, toujours en rapport avec la rivière car c'est en particulier l'aménagement du port et des systèmes hydrauliques l'accompagnant (canal, écluse, île artificielle) qui entraînent l'industrialisation de la zone.

En effet, à partir de 1840, les premières usines s'implantent sur la rive ouest de la Sarthe : usine électrique et son logement patronal, conserverie, corderie... Dans la seconde moitié du XIXe siècle, l'établissement de la manufacture des tabacs entraîne la création d'un nouveau quartier, tout comme la création des magasins généraux dans la continuité de la rive. A l'inverse, les moulins Saint-Georges n'ont pas entrainé une urbanisation particulière, bien qu'ils forment un pôle industriel incontournable pour l'histoire de Saint-Georges-du-Plain.

Ainsi, l'histoire industrielle de Saint-Georges-du-Plain est incontournable pour la compréhension de la fabrique urbaine du site.

Période(s)Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle

Sur les 792 bâtiments repérés, 13 sont des bâtiments industriels. Ils sont répartis sur l'ensemble du territoire de Saint-Georges-du-Plain avec une concentration particulière autour du port et sur les rives de la Sarthe.

Les bâtiments industriels de Saint-Georges-du-Plain se répartissent en deux types : les bâtiments de petite ou moyenne taille, généralement entreprise familiale, essentiellement situés autour du port, et les usines de grande ampleur gérées par des entreprises d'importances nationales ou internationales en lien avec la Sarthe et la voie de chemin de fer.

Les premiers édifices industriels sont construits en appareil mixte recouvert d'enduit avec aux encadrements une alternance de brique et pierre (manufacture des tabacs, biscuiterie, moulins de Saint-Georges...). Un certain nombre est également bâti en béton, charpente métallique et tôle.

Toitsardoise, tuile mécanique, tôle nervurée
Mursbrique et pierre
enduit
appareil mixte
béton
ciment
Décompte des œuvresrepérées 13
étudiées 9

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Sarthe ; 8 S 40 à 62. Déclaration d'implantation des machines à vapeur au Mans, 19e siècle.

  • Archives municipales du Mans ; 1 Z 21. Le centenaire des tabacs du Mans, 1977.

  • Archives municipales du Mans ; 2 BROCH 9. La grande et les petites histoires de l'île aux Planches, 2004.

  • Archives municipales du Mans ; 173W23. Matrice des propriétés bâties, 1950-1973.

  • Archives municipales du Mans ; 271 WCUM 16. Dossier d'analyse des friches industrielles, octobre 1987.

  • Archives départementales de la Sarthe ; 16 J 403. TOUZE, Patrice, Les magasins généraux du Mans, mémoire de maitrise de l'université du Mans, 1993.

  • Archives départementales de la Sarthe ; 9 M 21-23. Rapport sur la situation industrielle du département de la Sarthe, s.d.

Documents figurés
  • Carte postale ancienne, vue du moulin de Saint-Georges. (Archives départementales de la Sarthe ; 2 Fi 8499).

Bibliographie
  • Association Patrimoine Le Mans Ouest, La Sarthe, une rivière dans la traversée du Mans, Patrimoine des quartiers, 2013.

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général - Ferey Marie
Ferey Marie

Chercheur auprès du Service Patrimoine de la Région des Pays de la Loire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.