Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison de maître de Réveillon (détruite) puis mairie-école primaire, actuellement maison et mairie

Dossier IA72001530 inclus dans Village de Briosne réalisé en 2011

Fiche

Á rapprocher de

Genrede maître
Destinationsmaison, mairie
Parties constituantes non étudiéesmairie, école, préau, cour
Dénominationsmaison, mairie, école primaire
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes Maine 301 - Bonnétable
AdresseCommune : Briosne-lès-Sables
Adresse : 2, 4 rue du
Puits
Cadastre : 1835 A 389-391 ; PCI 010 A 340

En 1747-1748, le fonds, situé à l'angle de la rue et d'un chemin, était occupé par un bâtiment en L, des cours et un jardin. Une seconde maison futt construite avant 1835 à l'angle des deux voies. En 1854, l'ensemble fut vendu en deux lots : la commune acheta l'édifice dénommé logis de Réveillon, composé d'une maison de maître bordée de deux cours, dont l'une avec porte cochère ouvrant sur la rue, et d'un jardin avec tonnelles et charmilles, décrit alors comme l'un des plus beaux du canton. Le logis était de plan en L à un étage carré, le corps principal construit en maçonnerie ordinaire pour le rez-de-chaussée et en pans-de-bois hourdé de torchis pour l'étage carré, l'aile en retour le long de la rue couverte en appentis. Le corps principal était distribué au rez-de-chaussée en cuisine avec fourneau, corridor et cage d'escalier, salle froide et caveau, et, à l'étage, en trois chambres, dont deux à cheminées avec placards et alcôves, cabinet, et greniers avec mansarde, ces appartements qualifiés de vastes et bien éclairés. L'aile était distribuée au rez-de-chaussée en office et à l'étage en cabinet et grenier. Une décharge de cuisine existait à l'angle des deux corps de bâtiment. La vente prévoit le droit d'accès au puits de la cour du bordage de Réveillon situé de l'autre côté de la rue. En 1856-1859, l'édifice fut approprié en mairie, école et logement d'instituteur. La reconstruction de la mairie-école fut décidée en 1909, et les plans et devis dressés l'année suivante par E. Lelennier, architecte au Mans : il était prévu de détruire l'ancien logis et de construire dans l'ancien jardin deux nouveaux bâtiments séparés par la cour de récréation avec lieux d'aisance. Le premier, à usage de mairie et de logement de l´instituteur, sera distribué en un sous-sol à usage de cave, un rez-de-chaussée avec cuisine, vestibule, salle à manger et cabinet de toilette, trois chambres à l'étage et grenier sur le tout. Le second bâtiment comprendra deux salles de classe et leur vestiaire. L'ensemble fut édifié en 1911 et 1912 par Texier, entrepreneur à Bonnétable, sauf les préaux dont la construction fut ajournée. Sont mentionnés un fronton en calcaire de Lavoux et une cheminée en calcaire de Sireuil. En 1937, la salle de classe fut divisée en deux par une cloison provisoire, le préau construit après cette date. Après la fermeture de l'école dans le dernier quart du XXe siècle, le bâtiment sur rue est transformé en maison et la mairie installée dans les salles de classe. La maison située en 1835 à l'angle de la parcelle, vendue à part en 1853-1854, fut appropriée en commerce (café-épicerie, débit de tabac, boulangerie) et reconstruite en 1883. Une partie du bien-fonds de la mairie-école lui fut rattachée en 1883 et 1922 pour permettre son extension (projet de construction d'une salle de danse rejeté en 1922 par le préfet). Synthèse La description du gros-œuvre de la maison de maître détruite, associant rez-de-chaussée en pierre et étage carré en pan-de-bois, évoque les dispositions de la maison de maître voisine du Bordage, datée de 1612. L'édifice qui porte aujourd'hui le nom de Réveillon, situé de l'autre côté de la rue, pourrait être l'ancienne ferme de la maison de maître (cf dossier). La mairie-école construite en 1911-1912 occupe une large partie du jardin ainsi qu'une portion de la cour arrière de l'ancienne maison de maître. L'intérieur des classes a été réaménagé pour accueillir la mairie. Le café-restaurant, très remanié, n'a pas été étudié. Les différents bâtiments, dont une salle de bal du milieu du XXe siècle, occupent l'intégralité de la parcelle aliénée en 1922.

Période(s)Principale : 1ère moitié 17e siècle , (?), , (détruit)
Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1911, porte la date
1912, daté par source
Auteur(s)Auteur : Lelennier E.
E. Lelennier

Architecte 12, avenue du Pont-de-Fer, Le Mans.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source

L'édifice est situé au centre du village de Briosne. Il comprend l'ancienne mairie et logement de l'instituteur, réaffecté en maison, les salles de classes, réaffectées en mairie, et le préau. Les trois bâtiments sont dans l'ancienne cour de récréation transformée en parking. L'ancienne mairie et logement d'instituteur est alignée et en retrait de la rue, elle comprend un sous-sol et un étage carré. Le gros-oeuvre est en maçonnerie enduite, l'élévation antérieure, à trois travées, possède des chaînes en appareil de briques et de pierre de taille calcaire à assises alternées, également utilisé pour les chambranles des baies, et une corniche en pierre de taille. Un fronton portant l'inscription RF MAIRIE ECOLE MIXTE 1911-1912 somme la travée centrale, traitée à la manière d'un avant-corps. Les autres élévations sont traitées plus simplement : absence de chaînes d'angles, chambranles des baies, corniche et souches de cheminée en briques alternativement rouges et blanches. Le bâtiment est couvert d'un toit à croupes. L'intérieur n'a pas été vu. Au fond de la cour, les anciennes salles de classes sont en rez-de-chaussée surélevé et sont flanquées de deux petites ailes en prolongement, percées chacune d'une porte avec l'inscription VESTIAIRE. Le gros œuvre est en maçonnerie enduite, avec chaînes d'angle en briques alternativement blanches et rouges et soubassement en granite, les baies sont couvertes d'un linteau en fer, le toit à longs pans déborde largement sur les pignons. Le préau est construit sur poteaux de bois et couvert de longs pans.

Murscalcaire
brique
granite
fer
bois
enduit
brique et pierre à assises alternées
moellon
Toitardoise
Étagessous-sol, rez-de-chaussée, 1 étage carré, en rez-de-chaussée surélevé
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
croupe
pignon couvert
États conservationsbon état
Statut de la propriétépropriété publique

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Sarthe. 2 O 48/5. Commune de Briosne. Bâtiments communaux. Ecoles. 1851-1938.

  • AD Sarthe. 3 P 49/13. Etat de section de la commune de Briosne. 1835.

Documents figurés
  • Plan d'une partie de la route de Paris au Mans et Angers... Levé par Oudry. 1747-48. (Archives départementales de la Sarthe ; C additif 142).

  • AD Sarthe. PC\049\5. Plan cadastral de la commune de Briosne. Section A, feuille 3. 1835.

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Pays du Perche sarthois - Hardy Julien