Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme des Bommeries, actuellement maison

Dossier IA72001062 inclus dans Ensemble des fermes du domaine du château de Courcival réalisé en 2008

Fiche

Destinationsmaison
Parties constituantes non étudiéesétable, grange, porcherie, remise, hangar agricole
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes Maine 301 - Bonnétable
AdresseCommune : Courcival
Lieu-dit : Les Bommeries
Cadastre : 1835 C 136-139 ; 1993 C 96-98

La famille de Baigneux acquiert les Bommeries en 1471. Le lieu est qualifié de métairie en 1545. Le plan cadastral de 1835 montre 3 bâtiments répartis autour d'une cour, à savoir une partie du logis, un second bâtiment à l'emplacement des étables et un troisième bâtiment à l'emplacement de la grange. La construction d'une boulangerie est déclarée en 1877 pour Marie de Trétaigne, femme du marquis de Courcival.

La partie centrale du logis, marquée par son élévation postérieure en pan-de-bois et la demi-croisée côté cour, peut remonter à la seconde moitié du XVe siècle. L'intérieur a été très remanié. Ce logis a été agrandi vers le sud avant 1835, puis vers 1877 par la construction du fournil au nord. La construction de la grange, suivant un modèle employé plusieurs fois sur le domaine du château de Courcival, est probablement contemporaine du fournil, de même que le hangar et peut-être les étables. Ces dernières résultent d'au moins 2 campagnes de construction, peut-être en intégrant une partie du bâtiment antérieur (partie centrale). La partie droite, en parpaings de ciment, est remaniée dans la 1re moitié du XXe siècle.

Période(s)Principale : 2e moitié 15e siècle
Principale : Temps modernes
Principale : 2e moitié 19e siècle
Secondaire : 1ère moitié 20e siècle

Les bâtiments sont répartis autour d'une cour. Au sud-ouest, le logis de type long, en rez-de-chaussée surélevé sur un léger étage de soubassement rachetant la pente de terrain, est construit partie en pan-de-bois hourdé de torchis, partie en maçonnerie de moellons enduite (partie gauche du bâtiment à usage ancien de laiterie), partie en pan-de-bois hourdé de briques (fournil en prolongement au nord-est). Côté cour se trouve une porte à piédroits en pierre de taille chanfreinées et linteau de bois, et une demi-croisée à chambranle chanfreiné, fermée d'une grille en fer forgé. Les autres baies sont en bois (élévation postérieure) ou remaniées.

Contre le pignon sud sont construits plusieurs bâtiments agricoles : porcherie adossée au pignon, construite en pan-de-bois essenté de planches et couverte en appentis, autre porcherie accotée au même pignon, construite en moellons sans chaîne en pierre de taille avec portes à piédroits de briques et linteau de bois, et remise en essentage de planches et couverture en tôle ondulée.

Face au logis, les étables, en rez-de-chaussée avec comble à surcroît à usage de fenil, sont construites partie en pan-de-bois hourdé de torchis, partie en moellons, principalement de calcaire, sans chaine en pierre de taille et enduits (partie est), et partie en parpaings de ciment (partie ouest). Les baies sont encadrées de bois, de briques pour la partie est.

Au nord de la cour, la grange est en pan-de-bois hourdé de torchis, de briques creuses pour l'élévation sur cour. L'élévation postérieure est flanquée d'un petit bâtiment de construction identique, ouvrant sur l'intérieur de la grange. Les pignons sont couverts par la toiture, le débord sur les murs gouttereaux est maintenu par des jambettes.

Au sud de la cour, le hangar en pan-de-bois partiellement hourdé de briques creuses est protégé à l'ouest par une toiture en appentis.

Murscalcaire
bois
torchis
brique
brique creuse
enduit
essentage de planches
essentage de matériau synthétique
moellon sans chaîne en pierre de taille
pan de bois
parpaing de béton
Toittuile plate, tôle ondulée
Étagesétage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, en rez-de-chaussée, comble à surcroît
Couverturestoit à longs pans
appentis
noue
pignon couvert
Typologiesferme de type IV avec logis long
États conservationsbon état
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Sarthe. 3 P 103/12. Matrice des propriétés foncières. 1838-1913.

Documents figurés
  • Plan cadastral révisé en 1932, mis à jour pour 2010, feuille 000 C02 (Direction générale des impôts - cadastre).

  • Plan cadastral de la commune de Courcival, 1835 (Archives départementales de la Sarthe ; PC/103).

    section C2.
Bibliographie
  • Notices généalogiques sur la famille Stellaye de Baigneux de Courcival et ses alliances. Première partie. Généalogie. Mamers, Fleury et Dangin, 1883.

    p. 17.
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Pays du Perche sarthois - Hardy Julien