Logo ={0} - Retour à l'accueil

Rangée de maisons, 2e ensemble la Mastrie

Dossier IA44003744 réalisé en 2007

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

Précision dénominationrangée
Parties constituantes non étudiéesétable
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonGuérande - Guérande
AdresseCommune : Guérande
Lieu-dit : Clis
Adresse : 2e ensemble la
Mastrie
Cadastre : 1820 T2 2060, 2061 ; 2000 AT 27

Rangée composée d'une seule maison en 1820. Le logis ouest a été construit après cette date. Le logis est pourrait quant à lui dater du XVIIIe siècle. La cheminée à faux-manteau, sur le mur pignon est, dont la hotte est portée par des corbeaux en quart-de-rond chanfreinés suggère une datation antérieure, peut-être aux alentours des années 1400, mais elle a visiblement été remployée comme en témoigne un corbeau de l'ancienne cheminée, à droite de la hotte. Ce logis aurait pu être une maison à deux pièces d'habitations. La présence de deux pièces chauffées et d'une pierre d'évier, sous la fenêtre, à gauche de la porte sud, témoigne sans doute d'une certaine aisance du propriétaire. Le percement de la deuxième porte au nord, couverte d'un linteau en bois est peut-être relative à l'aménagement de la pièce ouest en resserre ou en étable dans le courant du XIXe siècle. L'étable, en appentis, sur le mur gouttereau sud figure sur le cadastre de 1820. Elle est néanmoins postérieur à la première phase de construction car elle vient obturer une baie du logis.

Période(s)Principale : limite 14e siècle 15e siècle , (?)
Principale : Temps modernes
Principale : 19e siècle

Le logis est se composait à l'origine d'un rez-de-chaussée surmonté d'un comble à surcroît. L'ancienne pièce d'habitation à l'est était chauffée par une cheminée à faux manteaux dont la hotte est portée par des corbeaux en quart-de-rond chanfreiné. L'accès à cette pièce se faisait par deux portes se faisant face sur les murs gouttereaux nord et sud. Elle était éclairée par deux baies également percées sur les murs gouttereaux. Sous la baie sud prenait place une pierre d'évier. La deuxième porte à l'est, couverte d'un linteau en bois, a sans doute été percée dans un second temps, peut-être pour créer un accès indépendant à la pièce transformée en étable. A l'ouest, la deuxième pièce, chauffée par une cheminée située sur le mur pignon ouest, était éclairée au nord et au sud par deux petites baies se faisant face. Le dernier logement, à l'arrière du pignon, s'élève sur deux niveaux : un rez-de-chaussée et un comble à surcroît. Il était équipé d'une cheminée sur le mur pignon est et éclairé par un jour sur le mur gouttereau sud. L'absence de fronton à sa lucarne laisse suggérer qu'il était à l'origine couvert en roseau.

Mursgranite
moellon
Toitmatériau synthétique en couverture, roseau (?)
Plansplan régulier
Étagesétage de comble
Couverturestoit à longs pans
pignon découvert
pignon couvert
États conservationsremanié, vestiges, inégal suivant les parties
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Cadastre ancien, 1818-1820 (Archives départementales de Loire-Atlantique ; 7 P 2492).

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Ville de Guérande - Durandière Ronan