Dossier d’œuvre architecture IA72001265 | Réalisé par
Aquilon Stéphanie
Aquilon Stéphanie

Chargée de mission Inventaire du Patrimoine PETR Pays Vallée du Loir

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • inventaire topographique, Forêt de Bercé
Musée Centre d'interprétation dit Carnuta, Maison de l'Homme et de la Forêt
Copyright
  • (c) Région Pays de la Loire - Inventaire général
  • (c) Syndicat de Pays de la Vallée du Loir

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Forêt de Bercé - Château-du-Loir
  • Commune Jupilles
  • Adresse 2 rue du Bourg-Ancien
  • Cadastre 2005 AB 206, 208
  • Dénominations
    musée
  • Appellations
    Carnuta, Maison de l'Homme et de la Forêt

Construit au cœur du bourg de Jupilles, après démolition de deux maisons, Carnuta/Maison de l'Homme et de la Forêt est une commande de la Communauté de Communes Loir et Bercé qui souhaitait présenter un équipement d'ampleur, à buts pédagogique et ludique, autour de la forêt de Bercé. L'appel d'offres a été remporté en 2006 par Daniel Cléris et Jean-Michel Daubourg, architectes à Paris. Le chantier a commencé fin 2008. Carnuta a été inauguré le 2 juillet 2010. Le coût total du bâtiment s'élevait à 1 545 000 euros HT. Le nom de Carnuta fait référence à l'antique forêt des Carnutes, qui couvrait une partie du Nord de la Gaule lors de la conquête romaine. Musée et centre d'interprétation, Carnuta reprend en partie les collections du Musée du Bois (outils, machines et objets) présentées de 1978 à 2006 dans l'ancienne saboterie Foreau-Bouttier, qui en est devenue une annexe.

Ce bâtiment contemporain a été adossé à la saboterie. Il se développe sur trois niveaux et 700 mètres carrés hors-œuvre. Il n'a aucun angle. Ainsi sa façade unique court en ondulations de toutes parts. Sa structure est entièrement recouverte de bardeaux de châtaignier bruts, assemblés en rubans horizontaux. Le bardeau de châtaignier couvrait jusqu'au XIXe siècle la quasi-totalité des habitations de la commune. Le bâtiment a été réalisé en construction sèche, c'est-à-dire avec des matériaux assemblés à sec. L'ossature est en bois. Seule la cage d'ascenseur vient rigidifier l'ensemble. Les planchers sont également réalisés à partir de matériaux en bois : solives en bois supportant des couches d'agglomérés remplis de ouate de cellulose séparés par des tasseaux. La toiture est en terrasse (bac acier + isolant), étanchée et reçoit l'ensemble de la machinerie du musée (pompe à chaleur, centrale de traitement d'air, réseaux de gaines). A l'intérieur, l'espace est ouvert, scandé par des poteaux de bois ou de métal qui rappellent, selon le souhait des architectes, les troncs des arbres de la forêt.

  • Murs
    • béton
    • métal
    • bois
  • Étages
    2 étages carrés
  • Couvertures
    • terrasse
  • État de conservation
    bon état
  • Statut de la propriété
    propriété publique
Date d'enquête 2010 ; Date(s) de rédaction 2010
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général
(c) Syndicat de Pays de la Vallée du Loir
Aquilon Stéphanie
Aquilon Stéphanie

Chargée de mission Inventaire du Patrimoine PETR Pays Vallée du Loir

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.