Logo ={0} - Retour à l'accueil

Manoir de Kerroux, puis château de Tuloc, Clis

Dossier IA44003770 réalisé en 2008

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

Appellationsmanoir de Kerroux, château de Tuloc
Parties constituantes non étudiéesmur de clôture, portail
Dénominationsmanoir, château
Aire d'étude et cantonGuérande - Guérande
AdresseCommune : Guérande
Lieu-dit : Tuloc, Clis
Cadastre : 1820 T2 2033 à 2037 ; 2000 AT 30

Le lieu et maison noble de Kerroux sittué au village de Clis, près et au-dessoubs de la chappelle Saincte Catherine, paroisse dudit Guerrande entre les chemins qui conduisent de ladicte chappelle aux maisons de Kerpondarm et de Dréseuc et terres en despandantes dudit lieu de Kerpondarm, venelle entre deux sont signalés dans un aveu en 1617. Ils appartiennent à cette date à la famille de Kerveno. Dès 1680, le logis est visiblement ruiné. Un texte mentionne en effet le lieu noble de Kerroux où il y avoit autrefoys une maison couverte d'ardoises à présent ruinée et par terre avecque sa court et jardin, le tout en un tenant et cernée de vieilles murailles. Au début du XVIIIe siècle, l'ancien manoir de Kerroux devient une possession de la famille Calvé de Touloc qui en entreprend probablement la reconstruction. Guillaume Calvé de Touloc est maire de Guérande en 1700, marguillier de la paroisse en 1704-1706 et directeur de l'hôpital de Guérande, vers 1716-1717. En 1850, Tuloc appartient à M. du Morat puis à M. Boyer à la fin du XIXe siècle.

Le mur de clôture dont les tours de flanquement sont percées de petites embrasures de tirs destinées probablement à une arme légère de type mousquet pourrait dater de la deuxième moitié du XVIe siècle. De l'ancien logis signalé par les sources écrites, il ne reste actuellement rien. Le logis actuel date pour sa partie nord du début du XVIIIe siècle. Il a été augmenté en 1880 par un pavillon au sud, par son propriétaire M. Boyer. Les parties agricoles, reconstruites, datent aussi vraisemblablement de cette époque.

Période(s)Principale : 2e moitié 16e siècle , (?)
Principale : 1ère moitié 18e siècle , (?)
Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1880, daté par source

Le logis s'inscrit au centre d'une parcelle ceinte d'un mur de clôture en moellons de granite flanqué de 5 tours, probablement de 6 à l'origine. Il est constitué d'un bâtiment de plan rectangulaire régulier s'élevant sur deux niveaux : un rez-de-chaussée et un comble à surcroît. Au rez-de-chaussée, la porte au centre, ouvrant sur un vestibule, est flanquée de deux paires de baies couvertes d'un linteau. Sur la façade est, le comble est ajouré de lucarnes à fronton triangulaire et au centre d'une lucarne à fronton en plein-cintre. Le logis a été augmenté d'une annexe au nord et d'un pavillon au sud avec un étage carré, flanqué dans l'angle nord-est d'une tour d'escalier demi-hors-œuvre.

Mursgranite
enduit
moellon
Toitardoise
Plansplan rectangulaire régulier
Étagescomble à surcroît, 1 étage carré, étage de comble
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
toit en pavillon
toit polygonal
pignon couvert
pignon découvert
noue
Escaliersescalier demi-hors-œuvre : escalier tournant en charpente
escalier intérieur : escalier tournant en charpente
États conservationsvestiges, remanié
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de Loire-Atlantique. B 1458. la maison noble de Kerroux et les héritages appartenants à la famille Kerveno possédés par Julien de Kerveno et Jeanne Bonnet, sa mère (1575), par G. de Kerveno, sieur de Kerhilliers, héritier de Jacques, son frère (1587) ; par Suzanne du Harel, tutrice de ses enfants, veuve de Jacques de Kerveno (1617), et par Zacharie de Kerveno, gentilhomme d'ancienne extraction (1680). 1575-1680.

  • Archives communales de Guérande. 1 G 19. Matrices cadastrales. Augmentations-diminutions. 1827-1882.

Documents figurés
  • Cadastre ancien, 1818-1820 (Archives départementales de Loire-Atlantique ; 7 P 2492).

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Ville de Guérande - Durandière Ronan