Dossier IA72058985 | Réalisé par
Ferey Marie
Ferey Marie

Chercheur auprès du Service Patrimoine de la Région des Pays de la Loire.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Maisons Carré-Lemaitre, 206 et 208 rue Gambetta
Auteur
Fourny Pierre-Bernard
Fourny Pierre-Bernard

Photographe, Service Patrimoine, Région Pays de la Loire.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Copyright
  • (c) Région Pays de la Loire - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Mans (Le)
  • Commune Le Mans
  • Adresse 206-208 rue Gambetta
  • Cadastre 2019 AM 177-178
  • Dénominations
    maison
  • Appellations
    Maisons Carré-Lemaître
  • Parties constituantes non étudiées
    jardin

En 1905, M. et Mme Denis, comptables habitant boulevard Barbès à Paris, vendent chez le notaire Memin le terrain comprenant une "façade sur rue" à M. Barantin, cafetier place de l'Eperon.

En 1912, celui-ci commande deux maisons à l'architecte Albert Carré-Lemaitre : une maison de rapport de petit gabarit formée de deux appartements destinés à la location, et une maison plus vaste pour son habitation personnelle.

En 1949, la maison de rapport est vendue et la maison d'habitation connaît quelques modifications : cloisonnement de l'étage sous comble pour faire des chambres à louer, percement des lucarnes et réhabilitation de la cuisine dans l'aile en retour donnant sur le jardin arrière.

  • Période(s)
    • Principale : 1er quart 20e siècle
    • Secondaire : 2e quart 20e siècle
  • Dates
    • 1912, daté par source
    • 1949, daté par source
  • Auteur(s)
    • Auteur :
      Carré-Lemaitre Albert
      Carré-Lemaitre Albert

      La première mention d'Albert Carré-Lemaitre au Mans date de 1894 en tant qu'élève architecte.

      Membre du Syndicat Professionnel des architectes de la Sarthe dès sa création en 1932 jusqu'en 1939.

      Inscription à l'ordre des architectes, circonscription d'Angers, 1942.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      architecte attribution par source

Les maisons sont mitoyennes des deux côtés et alignées. La maison de rapport est composée de deux travées et la maison d'habitation est composée de trois travées avec la porte centrale. Elles se développent sur un sous-sol, rez-de-chaussée, un étage carré et un comble en surcroît. La maison d'habitation a également un étage de comble percé de trois lucarnes côté rue. A l'arrière les maisons donnent sur un jardin et leur façade postérieure est percée de deux travées. Leur aile en retour adossée à la façade postérieure est également pourvue de deux travées et contiennent les pièces d'eau (cuisine et salle de bain).

Les encadrements d'ouvertures alternent pierre et brique et sont arquées. Des bandeaux de brique animent l'étage supérieur. Les fenêtres de l'étage sont précédées d'un balconet en fer forgé.

La maison de rapport est construite selon les modèles des maisons mancelles avec un couloir traversant dans lequel est placé l'escalier, et deux pièces en enfilade sur chaque étage habitable.

La maison d'habitation est plus complexe. Le rez-de-chaussée reprend cette distribution avec la porte d'entrée donnant dans un vestibule séparé de la maison par une porte vitrée. Le couloir traversant dessert trois pièces de part et d'autre et l'escalier tournant avec jour. Les pièces du rez-de-chaussée sont ornées de rosaces moulurées au plafond et de cheminées en marbre travaillées. A l'étage, le palier dessert trois pièces à vivre et un cabinet de toilette. Toutes les pièces communiquent entre elles. Elles ont des cheminées simples avec tablette de marbre. Sous le comble, trois chambres indépendantes sont desservies par le palier.

Le toit à deux pans est couvert d'ardoise.

  • Murs
    • brique brique et pierre enduit
    • calcaire
  • Toits
    ardoise
  • Plans
    plan régulier en L
  • Étages
    sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, comble à surcroît
  • Élévations extérieures
    élévation ordonnancée
  • Couvertures
    • toit à deux pans
  • Escaliers
    • escalier dans-œuvre : escalier tournant à retours avec jour en maçonnerie
  • Techniques
    • ferronnerie
  • Représentations
  • Statut de la propriété
    propriété d'une personne privée
  • Intérêt de l'œuvre
    à étudier

Certains renseignements ont pu être obtenu grâce au témoignage de Mme Jacqueline Féau, petite fille du commanditaire de la maison et habitante des lieux.

Ce témoignage a été recueilli en juin 2019.

Documents d'archives

  • Archives Municipales du Mans ; 1 O 142. Permis de construire pour les 206-208 rue Gambetta, 1912.

  • Archives privées. Acte notarié de la vente du terrain, 1905.

Documents figurés

  • Plan et élévation pour les modifications à l'étage sous comble, 1949 (archives privées).

  • Plan et coupe pour l'aménagement de la cuisine dans l'aile en retour, 1949 (archives privées).

Date d'enquête 2017 ; Dernière mise à jour en 2019
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général
Ferey Marie
Ferey Marie

Chercheur auprès du Service Patrimoine de la Région des Pays de la Loire.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.