Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison dite Villa des soleils, 195 rue Gambetta

Dossier IA72058978 réalisé en 2017

Fiche

AppellationsVilla des Soleils
Parties constituantes non étudiéesjardin, resserre, allée, bassin
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonMans (Le)
AdresseCommune : Le Mans
Adresse : 195 rue
Gambetta
Cadastre : 2019 AM 431

La maison est réalisée par les frères Felix et René Ligneul en 1913 pour Madame Desnos venant de La Flèche.

En 1926, la maison est acheté par Ferdinand Ricou, photographe, sa femme Octavie et leur fils Georges, peintre. Une photographie ancienne de la maison présentant l'atelier de photographie montre la façade dont les briques semblent moins enduites qu'aujourd'hui.

A l'exception de travaux de peinture, la maison n'a quasiment pas été modifiée.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1913, porte la date
Auteur(s)Auteur : Ligneul Felix et René
Felix et René Ligneul

Félix Ligneul naît à Saint-Pavace en 1885 et meurt à Paris en 1954. Il est élève chez Carré-Lemaitre entre 1901 et 1911.

René Ligneul naît au Mans en 1886 et meurt en 1965. Il est formé comme expert entrepreneur chez Renault.

Les deux frères s'associent jusqu'en 1921.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte signature

La maison est alignée sur la rue Gambetta et mitoyenne des deux côtés. Elle est composée de deux travées et s'élève sur un étage en rez-de-chaussée, un étage carré et un étage de comble.

La façade est recouverte de brique et des pierres taillées calcaire sont disposées en harpe aux jambages des ouvertures en arc segmentaire également en pierre et brique. Un balcon de bois précède la fenêtre ouest du premier étage. Un bandeau mouluré sépare le premier étage de l'étage de comble, sur lequel viennent reposer les lambrequins de la toiture débordante. L'étage sous comble est éclairé d'une lucarne et d'une fenêtre percée dans le pignon, sous les rives de la toiture.

Le toit à plusieurs pans et croupe est couvert d'ardoise.

La porte d'entrée ouvre dans un vestibule séparé du reste de la maison par une porte en bois vitrée. Il mène à un couloir traversant pavé de carreaux de ciment aux motifs géométriques dans lequel se positionne l'escalier menant aux étages. Les niveaux sont composés de deux pièces en enfilades. Un demi-étage est desservi par l'escalier entre le rez-de-chaussée et le premier étage correspondant au niveau supérieur de l'aile en retour donnant dans le jardin. Les pièces du rez-de-chaussée sont décorées de moulures et de cheminées monumentales en marbre alors que celles des étages sont plus modestes avec des cheminées à simple tablette. La pièce du rez-de-chaussée donnant dans le jardin est percée d'une véranda vitrée. La cuisine est dans l'aile en retour et surmontée d'un bureau.

Le jardin est composé d'un tracé béton formant allées et espaces verts, et comprend un bassin. une petite resserre est aménagée en fond de parcelle.

Mursbrique et pierre enduit
Toitardoise
Plansplan régulier en L
Étages1 étage carré, étage de comble
Couverturestoit à plusieurs pans brisés
Escaliersescalier dans-œuvre : escalier tournant à retours avec jour en maçonnerie
Jardinsmassif de fleurs
Techniquessculpture
céramique
Précision représentations

Les encadrements de porte et de fenêtres sont surmontés de décor sculpté représentant des fleurs et des feuilles d'acanthe enroulées. Les pierres des jambages sont également sculptées du motif de feuille de chêne.

Des carreaux de céramique sont disposés en surcroît. De couleurs vives, ils présentent des motifs géométriques qui animent la façade principale de la maison. La couleur bleue azur est reprise sur les briques de l'arc de décharge des fenêtres des niveaux.

Statut de la propriétépropriété d'une personne privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Sarthe ; 1 Mi 1180. Liste nominative de recensement de population dans la ville du Mans, 1926.

  • Archives Municipales du Mans ; 1 O 142. Permis de construire pour les 206-208 rue Gambetta, 1912.

Documents figurés
  • Carte de visite de Ferdinand Ricou, années 1930. (Collection particulière).

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général - Ferey Marie