Dossier d’œuvre architecture IA72058984 | Réalisé par
Ferey Marie (Contributeur)
Ferey Marie

Chercheur auprès du Service Patrimoine de la Région des Pays de la Loire.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • inventaire topographique, Les faubourgs manceaux
Maison dite du Grand Creux, 110 rue Kléber
Auteur
Copyright
  • (c) Région Pays de la Loire - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Mans (Le)
  • Commune Le Mans
  • Adresse 110 rue Kléber
  • Cadastre 2019 AM 267
  • Dénominations
    maison
  • Appellations
    maison du Grand Creux
  • Parties constituantes non étudiées
    jardin

Le lieu-dit le Grand Creux est mentionné dans les textes pour la première fois en 1603 comme propriété de l'abbesse du Pré, Catherine de Chources. La demeure disparaît des sources jusqu'en 1787. A cette date, elle est la propriété de Mlle de Saint-Victor qui met une partie en location. Dans les Petites Annonces de la Sarthe, la maison est décrite comme suit : "Une maison située vis-à-vis au presbytère de Saint-Pavin-des-Champs composée de salle, salon, cuisine, plusieurs appartements au-dessus, écurie, remises, maison de jardinier et très beau jardin est à louer pour Pâques prochain". Au plus tôt en 1845 (matrices cadastrales) et au moins jusqu'en 1930, la demeure appartient à la famille Ogier, vieille famille sarthoise. Les terrains autour de la maison apparaissent sur le plan cadastral de 1846 comme des jardins dessinés avec des bosquets et des allées. Dans la première moitié du XXe siècle, des modifications du réseau viaire entraîne l'amputation d'une partie du jardin, en 1902 pour le prolongement de la rue Kléber et en 1927 pour le percement du chemin du Creux.

Plusieurs éléments permettent de dater la majeur partie de la maison du milieu du XVIIIe siècle. Les ouvertures losangées, les matériaux employés aux encadrements des fenêtres (pierre calcaire tendre) et des lucarnes (bois), la corniche moulurée à plusieurs baguettes ainsi qu'une cheminée sont autant de paramètres datant conservés. La maison connait des modifications certaines au XIXe siècle, en particulier pour le corps central. L'escalier aux balustres fines à bague centrale, les parquets et les lambris de l'étage sont de cette période. Un cloisonnement interne a également été mené comme en témoigne la faible épaisseur de certaines cloisons du rez-de-chaussée et la présence d'une ancienne cloison en pan de bois, aujourd'hui dégagée.

  • Période(s)
    • Secondaire : 17e siècle
    • Principale : 18e siècle
    • Principale : 19e siècle
    • Secondaire : 20e siècle

La maison est située en cœur de parcelle et entourée par un jardin clos. Elle est composée d'un corps de logis de trois travées formé d'un rez-de-chaussée, d'un étage carré et d'un étage de comble éclairé de lucarnes, flanqué de deux pavillons latéraux d'une travée comprenant un rez-de-chaussée et un étage sous comble éclairé de lucarnes.

La façade centrale est magnifiée par la présence d'un escalier extérieur en pierre menant à la porte d'entrée centrale. Celle-ci ouvre sur un vestibule desservant deux pièces en enfilades de part et d'autre. A l'arrière se tient l'escalier en bois tournant avec jour qui dessert les pièces des étages placées autour du palier central. Les pavillons latéraux contiennent deux pièces dont une avec cheminée de pierre. Les cages d'escalier situées à l'arrière communiquent avec le corps central.

Les toits à deux pans et croupes sont couverts d'ardoise. Ils sont soutenus par des corniches moulurées.

L'ensemble de la maison repose sur une cave voutée et maçonnée.

  • Murs
    • enduit
  • Toits
    ardoise
  • Plans
    plan rectangulaire régulier
  • Étages
    sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble
  • Élévations extérieures
    élévation ordonnancée
  • Couvertures
    • toit à longs pans croupe
  • Escaliers
    • escalier dans-œuvre : escalier tournant à retours avec jour cage ouverte, en charpente
    • escalier de distribution extérieur : escalier droit en maçonnerie
  • Statut de la propriété
    propriété d'une personne privée
Image non consultable
Image non consultable
Image non consultable
Image non consultable
Image non consultable

Documents d'archives

  • Archives départementales de la Sarth ;. 3 O 1068. Délibération du CM, Cession des terrain pour le percement du chemin du Creux, 27 septembre 1937.

  • Archives départementales de la Sarthe ; 3 O 1079. Délibération du CM, cession des terrains pour le percement de la rue Kléber prolongée, 6 août 1902.

  • Archives départementales de la Sarthe ; PC\183\324. Plan cadastral napoléonien de 1844, Saint-Pavin-des-Champs.

  • Archives départementales de la Sarthe ; G 103. Titre des propriétés de l'abbaye du Pré au Mans, 1603.

  • Archives municipales du Mans. 1 O 51. Délibération du CM. Volonté d'alignement du portail de la demeure de mme Ogier, 1889.

Documents figurés

  • Plan cadastral napoléonien de Saint-Pavin-des-Champs, 1813. (Archives départementales de la Sarthe ; PC/313).

    Section B
  • Plan d'alignement de la rue du Pavé, s.d. (Archives municipales du Mans ; 14 Fi 3224).

Date d'enquête 2017 ; Date(s) de rédaction 2019
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général
Ferey Marie
Ferey Marie

Chercheur auprès du Service Patrimoine de la Région des Pays de la Loire.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.