Ferme des Êtres Moulées
Auteur
Guillotin Yves
Guillotin Yves

Photographe, Service Patrimoine, Région Pays de la Loire.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Copyright
  • (c) Région Pays de la Loire - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Communauté de communes Maine 301 - Bonnétable
  • Commune Courcival
  • Lieu-dit les Êtres Moulées
  • Cadastre 1835 A 250-258  ; 1993 A 139-140
  • Dénominations
    ferme
  • Parties constituantes non étudiées
    étable à vaches, étable à chevaux, hangar agricole, remise, porcherie, atelier, fenil

Le plan cadastral de 1835 figure trois bâtiments dont un logis et une grange. La reconstruction totale de la ferme par Maurice Bataille, propriétaire et exploitant, est datée par les déclarations aux services cadastraux en 1940 écurie et hangar) et 1949 (logis, reconstruit au même emplacement que le précédent). La reconstruction mêle des éléments caractéristiques du bâti rural local (étables surmontées du fenil, logis de deux pièces complété d'un fournil en prolongement) et des éléments de modernité : emploi de la brique en gros œuvre, absence de grange (remplacée par le hangar ?). L'exploitation emploie alors 5 à 6 ouvriers et plusieurs servantes, et produit notamment de grandes quantités de pommes à cidre.

Les bâtiments sont disposés en U autour de la cour. En fond de cour, le logis de type double à rez-de-chaussée et étage en surcroît, est prolongé à gauche d'une remise-atelier (reconstruite) et à droite d'une aile en rez-de-chaussée comprenant fournil et porcheries. Le gros œuvre est en moellons sans chaîne en pierre de taille et en briques enduites (élévation postérieure du logis), la couverture en tuiles plates couvre les pignons. Les ouvertures sont encadrées de piédroits en briques portant un linteau en ciment, la corniche du logis est en briques, la lucarne éclairant le comble à surcroît porte l'inscription 1948 FAIT PAR BUREAU.

Les étables, avec étage en surcroît à usage de fenil, sont construites en briques enduites et couvertes de tuiles plates. Les encadrements des ouvertures sont en ciment. Le hangar est un bâtiment sur poteaux essenté de planches sur trois côtés et couvert de tuiles mécaniques. À proximité des porcheries un petit atelier est construit en briques creuses enduites et couvert de tuiles plates. D'autres bâtiments complètent l'exploitation dans la seconde moitié du XXe siècle.

  • Murs
    • brique
    • brique creuse
    • essentage de planches
    • moellon sans chaîne en pierre de taille
  • Toits
    tuile plate, tuile mécanique
  • Étages
    rez-de-chaussée, étage en surcroît
  • Couvertures
    • toit à longs pans
    • pignon couvert
  • Typologies
    ferme de type III avec logis double
  • État de conservation
    bon état
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Documents d'archives

  • Archives communales de Courcival. Registre des déclarations faites par les contribuables en cas de construction nouvelle, addition de construction, etc. Loi du 8 août 1890.

Documents figurés

  • Plan cadastral révisé en 1932 mis à jour en 1993, section A1 (Direction générale des impôts - cadastre).

  • Plan cadastral de la commune de Courcival, 1835 (Archives départementales de la Sarthe ; PC/103).

    section A1.
Date d'enquête 2008 ; Dernière mise à jour en 2008
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général
(c) Pays du Perche sarthois
Articulation des dossiers