Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme de Bel-Air

Dossier IA72001072 réalisé en 2007

Fiche

L'ancienne ferme du château de Bel Air forme une propriété indépendante depuis la vente de 1908. Le logis est un ancien logis court, au moins partiellement en pan de bois, complété par la remise et l'annexe en appentis sur l'élévation postérieure. La souche de cheminée en pierre marque l'ancien pignon sud. Après 1835, ce logis est allongé vers le sud et complété de nouvelles annexes, l'élévation sur cour étant elle entièrement reprise, peut-être peu après la vente de 1908. Le fournil en bauge et les étables datent de la seconde moitié du XIXe siècle, les porcheries en parpaings de ciment sont venues s'intercaler entre les deux bâtiments dans la première moitié du XXe siècle. Dans la première cour, l'écurie et sa charreterie sont construites ensemble à la fin du XIXe ou début du XXe siècle, la remise ajoutée dans un second temps. Le hangar métallique date de la première moitié du XXe siècle. En vis-à-vis s'élevaient des bâtiments en pan de bois réemployant des éléments de l'ancien château de Bel Air. Ils ont été détruits en 1987.

Destinationsferme
Parties constituantes non étudiéesremise agricole, fournil, étable, porcherie, écurie, charretterie
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes Maine 301 - Bonnétable
AdresseCommune : Jauzé
Lieu-dit : Bel Air
Cadastre : 1835 A 403, 404 ; 1994 A 135, 136, 138

La métairie de Bel Air comprend en 1791 un logis composé d'une maison avec chambre à côté et des bâtiments. La ferme est mise en vente en 1906 avec le château dont elle dépend, et comprend alors des bâtiments d'habitation et d'exploitation, jardin, terres labourables, prés et pâtures, le tout d'une contenance d'environ 38 ha. La vente intervient en 1908, séparant château et ferme. Le plan cadastral de 1835 montre le logis avec sa remise, ainsi que deux bâtiments sur le coté nord de la cour. Le logis est agrandi après cette date, de nouvelles parties agricoles englobent et remplacent les précédentes.

Période(s)Principale : Temps modernes
Principale : 2e moitié 19e siècle
Principale : limite 19e siècle 20e siècle
Principale : 1ère moitié 20e siècle
Secondaire : 19e siècle
Secondaire : limite 19e siècle 20e siècle

Les bâtiments sont disposés en deux cours successives, le long d'une ancienne voie d'accès au château de Bel Air. Le logis est de type long, il est complété d'une remise en prolongement et d'annexes, dont la laiterie, contre l'élévation postérieure. Il est construit en moellons sans chaîne en pierre de taille enduits, sauf l'élévation postérieure en pans-de-bois, et couverts de longs pans. Les pignons sont couverts.

Le fournil est construit en bauge sauf un mur pignon en moellons sans chaîne en pierre de taille, les porcheries sont en parpaings de ciment et les étables en moellon sans chaîne en pierre de taille enduits. Dans la première cour, l'écurie avec fenil en surcroît est construite en moellons enduits, la charreterie avec fenil et la remise sont en pans de bois essentés de planches. L'ensemble est couvert de tuiles plates et complété par un hangar métallique couvert de tôle ondulée.

Murscalcaire
silex
grès
torchis
terre
enduit
essentage de planches
moellon sans chaîne en pierre de taille
pan de bois
parpaing de béton
pan de fer
Toittuile plate, tôle ondulée
Étagesen rez-de-chaussée, comble à surcroît
Couverturestoit à longs pans
appentis
pignon couvert
Typologiesferme de type III, à logis long
Statut de la propriétépropriété d'une personne privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Sarthe. 95 AC 10. Archives communales de Jauzé. État des sections. 1791.

    cases 521 et 522.
  • Archives départementales de la Sarthe. 13 F 475. Collection Louis Calendini : Jauzé.

Documents figurés
  • Plan cadastral révisé en 1933 mis à jour en 1994, section A2 (Direction générale des impôts - cadastre).

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Pays du Perche sarthois - Hardy Julien