Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ensemble d'édifices à cour commune, actuellement 2 maisons, R.D. 143

Dossier IA72001075 inclus dans Village de Jauzé réalisé en 2007

Fiche

L'ensemble des constructions conservées existaient en 1835, mais elles sont très remaniées. Les maisons 1 et 4 du plan de situation sont celles décrites à partir de 1660. Les maisons 1 et 2 n'en forment plus qu'une, elles sont sans doute celles remaniées en 1875 et 1925. La construction du café date probablement de la limite des XIXe et XXe siècles. La maison 3 est alors convertie en salle de danse (elle est détruite en 1999) et la maison 4 est en écurie et remise.

Précision dénominationdit Blanchetière
Destinationsmaison
Parties constituantes non étudiéesmaison, café, écurie, hangar agricole, remise agricole
Dénominationsensemble d'édifices à cour commune, maison
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes Maine 301 - Bonnétable
AdresseCommune : Jauzé
Adresse : R.D. 143
Cadastre : 1835 B 9-13 ; 1994 B 21, 281, 282

Le seigneur de la Paysanterie rachète en 1660 à la Blanchetrie un premier logis avec bouge à cheminée, chambre au bout, grenier dessus, évier, laistrie étant derrière, un second logis composé de trois fermes, une servant de bouge, l'autre de chambre ou estable, et l'autre de grange, en un tenant et soubs mesme faiste. La cour, avec puits commun et four, est partagée entre plusieurs ayant droits. L'ensemble, nommé le lieu de la Blanchetière allias la Raine Baudière est en 1731 tenu censivement de la seigneurie de Jauzé. En 1735, il est précisé que le premier logis, proche la rue, est contigu à la maison et atelier de Jean Erard, menuisier. Le second logis possède un four et des toits à porcs faits à carreau couverts sous le même appentis. Les deux logis sont couverts de tuiles et bardeaux. En 1791 une troisième maison avec chambre est mentionnée, il y en a 4 en 1835, groupées en 2 bâtiments occupant les côtés nord et sud de la cour commune.

En 1836, le premier logis occupe la partie ouest du bâtiment nord, et possède une très petite chambre partiellement en pans-de-bois. Celle-ci communique avec une cave construite par le locataire, en appentis contre l'ancien atelier et boutique de menuisier, reconstruite par le même. Le logis est couvert de bardeaux, la cave est construite avec de la pierre extraite du domaine et couverte de paille et bardeaux, la boutique construite en terrasse est couverte de paille. Le bâtiment sud regroupe le second logis, qui n'est plus qu'un fournil (le four est en briques), le toit à porc, la grange et l'étable. Il est couvert de bardeaux. Dans la cour commune se trouve la mare, une fosse à engrais, le puits est garni d'une carrie en bois sans couverture. En 1875 une maison est construite pour les héritiers du préfet Auvray et augmentée en 1925 pour Albert Godefroy. Le fournil est encore mentionné en 1915. Le café fermant la cour sur la rue existe dans le 1er quart du XXe siècle.

Période(s)Principale : Temps modernes
Principale : 19e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Dates1875, daté par source
1925, daté par source

Les bâtiments sont répartis sur les côtés d'une parcelle perpendiculaire à la rue. Au nord, le logis de type long est construit en moellons de calcaire. Les ouvertures sont partie en briques, et partie en pierre de taille calcaire. À l'ouest, un hangar en pan de bois et une petite remise en moellons calcaire complètent ce logis. Fermant la parcelle sur la rue, l'ancien café reconverti en logis est un bâtiment en rez-de-chaussée surélevé sur sous-sol, construit en moellons enduits avec, pour l'élévation antérieure, chaînes d'angles, soubassement bandeau et chambranles en briques. Un dernier bâtiment à usage d'écuries et de remise occupe le coté sud de la parcelle. Le gros œuvre est en moellons de calcaire partiellement enduits, les chambranles en briques avec un linteau en bois pour la porte de la remise.

Murscalcaire
brique
enduit
moellon
moellon sans chaîne en pierre de taille
brique avec pierre en remplissage
pan de bois
Toittuile plate
Étagessous-sol, rez-de-chaussée surélevé, en rez-de-chaussée
Couverturestoit à longs pans
Typologieslogis long
États conservationsremanié
Statut de la propriétépropriété d'une personne privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Sarthe. 95 AC 10. Archives communales de Jauzé. État des sections. 1791.

  • Archives départementales de la Sarthe. 3 P 151/9. Matrice des propriétés foncières. 1838-1913.

  • Archives départementales de la Sarthe. 3 P 151/12. Matrice des propriétés bâties. 1911-1932.

  • Archives privées La Paysanterie. Déclaration des choses héritaulx tenus par Françoise Elisabeth d'Espaigne. 28 juillet 1731.

  • Archives privées La Paysanterie. Détail des biens sis paroisse de Jauzé appartenant à madame de Verneil. 3 décembre 1735.

  • Archives privées La Paysanterie. Vente à Gédéon Morel, sieur de la Montagne, des biens saisis sur Michel Lallier. 1660.

  • Archives privées La Paysanterie. Visite du lieu de la Blanchetière. 29/09/1836.

Documents figurés
  • Plan cadastral révisé en 1933 mis à jour en 1994, section B1 (Direction générale des impôts - cadastre).

  • Sans titre, carte postale ancienne, 1er quart du XXe siècle (Archives départementales de la Sarthe ; 2 Fi 6703).

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Pays du Perche sarthois - Hardy Julien