Logo ={0} - Retour à l'accueil

Eglise paroissiale Saint-Bernard des Sablons

Dossier IA72058869 réalisé en 2018

Fiche

VocablesSaint-Bernard
Dénominationséglise paroissiale
Aire d'étude et cantonMans (Le)
AdresseCommune : Le Mans
Lieu-dit : les Sablons
Adresse : boulevard
Winston-Churchill
Cadastre : 2019 EK 83

La paroisse Saint-Bernard des Sablons est créée en 1966. Cette même année, une commande pour la construction d'un bâtiment est passée à la Société de construction aéronavale de La Rochelle (SCAN), fondée en 1939, spécialisée depuis 1952 dans la production de profilés d'aluminium pour la construction de préfabriqués, appelés précisément "SCAN". En 1968 et 1970 le bâtiment est agrandi. Les SCAN seront démontés lors de la construction de l'actuel centre paroissial en 1976.

Entre temps, plusieurs projets sont présentés. En 1968, Claude Roinné propose un édifice de plan centré avec une flèche centrale de 30 mètres de hauteur. Du fait des coûts trop élevés de construction, la proposition est refusée.

En 1974, le cabinet Goussin, Prebay, Ducellier et Roinné définit un nouveau projet modulaire dont "l'idée est de ne pas entrer en concurrence avec l'environnement". Même si cette solution est à nouveau abandonnée pour des questions de budget par le conseil des archidiacres, elle pose les jalons d'une réflexion globale sur le futur bâtiment : il devra être de plain-pied, modulaire et présenter une ouverture marquée sur l'extérieur. De même, le projet de l'entreprise Jossermoz, déposé en mars 1975 et bien que non sélectionné, marque le possible choix d'une structure modulaire préfabriquée.

La proposition finalement retenue est celle de l'entreprise rennaise Ducassou travaillant avec les architectes Yves Perrin et Georges Martin. La plaquette de présentation de l'église s'intitule Les jeunes églises et présente un bâtiment adaptable et livrable, déjà construit à Rennes, La Baule, Chartes, Fougères, Redon et Saint-Nazaire. Les architectes Ducellier et Prebay sont chargés de concevoir le plan final et l'agencement des modules sur site. L'association architectes-entrepreneurs n'est pas sans précédent, et l'on retrouve Perrin et Martin associés à Ducassou pour les maisons "Les Foulques" au village-expo de Saint-Herblain en 1969.

Le permis de construire est déposé le 12 mars 1976 et la réception définitive des travaux est prononcée le 16 mars 1978, même si l'église est inaugurée le 31 janvier 1977, lors de la Saint-Julien, en présence des prélats de Paderborn, ville allemande (Rhénanie du Nord-Palatinat) jumelée avec Le Mans, et dont la paroisse a largement financé la construction de l'église des Sablons.

Saint-Bernard des Sablons s'inscrit dans la lignée des églises postérieures au Concile de Vatican II. Polyvalente et modulable, elle rejoint le type économique valorisé notamment par la revue Art Sacré. Ces réflexions, renforcées par le concile de 1965 et des instructions telles que Liturgicae Instaurationes du 5 septembre 1970, s'incarne dans l'agencement de l'espace. Car c'est bien ce modèle qui est choisi par l'abbé Jules Abbeloos : "Je ne veux pas qu'on parle d'église mais plutôt de centre paroissial" déclare-t-il dans Le Maine Libre le 14 septembre 1976 alors que les premiers panneaux préfabriqués sont posés.

Le 26 janvier 2019, de nouvelles cloches offertes par Paderborn ont été installées au-dessus du petit beffroi.

Période(s)Principale : 3e quart 20e siècle , daté par source
Dates1977, daté par source
Auteur(s)Auteur : Prebay Alain
Prebay Alain (1944 - )

Alain Prebay passe par l'Ecole des Beaux-Arts puis devient architecte au Mans en 1968.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Auteur : Ducellier Bernard
Auteur : Ducassou
Ducassou

L'entreprise Ducassou est rennaise et a notamment développé un modèle d'église modulaire avec les arcitectes Yves Perrin et Georges Martin.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur attribution par source
Auteur : Perrin Yves
Perrin Yves (1921 - 2013)

Elève d'Auguste Perret et associé de Georges Martin.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Auteur : Martin Georges
Martin Georges (1924 - )

Elève d'Auguste Perret et associé d'Yves Perrin.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

La surface de l'église est de 800 mètres carrés de plain-pied. Elle est constituée de huit alvéoles modulaires disposée selon un plan centré.

Le chœur est formé par l'avéole centrale, plus élevée que les autres du fait des panneaux avec baies horizontales formant dans la partie supérieure des murs, pour l'éclairage et la ventilation. Autour de cette cellule centrale se développent les autres modules séparés les uns des autres par des cloisons en placo-plâtre de 30 centimètres et/ou des cloisons en bois dites "accordéon".

Les quatre alvéoles nord et ouest constituent les absides, et les trois alvéoles sud et ouest sont dévolues aux annexes (bureaux, salles de catéchisme, salles de réunion...). La superstructure est composée de poteaux préfabriqués encastrés au pied dans des socles à coquille préfabriqués. Les panneaux façade sont en béton avec une isolation thermique assuré par 5 centimètres de polystyrène expansé interne.

La charpente est apparente. De forme pyramidale avec six arbalétriers en lamellé-collé, elle prend appui sur les six angles de l'alvéole. Les arbalétriers se rejoignent au sommet, soutenus par un poinçon métallique. La couverture est en Vertuile cloué sur une sous-couche de feutre. Les différents pans de la façade sont percés de portes vitrées ou d'ouvertures pourvues de vitres rectangulaires. L'entrée est conçue sous forme de corridor vitré et relie l'alvéole ouest à l'alvéole sud-ouest. Le sol est pavé de pierre lavée hexagonale rappelant le motif modulaire constitutif de l'édifice. Des portes en bois à double battant ouvrent sur le chœur et les alvéoles nord.

Le beffroi est en béton est comporte une croix ajourée.

Mursbéton béton précontraint
Toitmatériau synthétique en couverture
Plansplan centré
Étagesen rez-de-chaussée
Techniquessculpture
maçonnerie
Représentationsreprésentation non figurative
Précision représentations

Les parois sont animées par un relief obtenu par moulage et dessiné par le sculpteur Francis Pellerin.

Statut de la propriétépropriété d'une association diocésaine

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives diocésaines du Mans. Facture pour démontage du bâtiment SCAN faisant office d’église, 23 novembre 1976.

  • Archives diocésaines du Mans. Commande de construction d’un bâtiment pour la chapelle des Sablons, 30 novembre 1968.

  • Archives diocésaines du Mans. Commande de construction d’un bâtiment pour la chapelle des Sablons, 27 mai 1966.

  • Archives diocésaines du Mans. Description du projet pour le centre paroissial des Sablons présenté par Goussin, 12 septembre 1974.

  • Archives diocésaines du Mans. Plaquette Les Jeunes Eglise, Entreprise Ducassou. 1975.

  • Archives diocésaines du Mans. Permis de construire pour l'église Saint-Bernard des Sablons, 12 mars 1976.

  • Archives diocésaines du Mans. Devis descriptif des travaux, Ducellier et Prebay. 2 avril 1976.

  • Archives diocésaines du Mans. Déclaration d'achévement des travaux adressée au maire du Mans, Ducellier et Prebay, 16 mars 1978.

Documents figurés
  • Plan masse de l'église Saint-Bernard des Sablons, avant-projet. Claude Roinné, mars 1968. (Archives diocésaines du Mans).

  • Modélisation du projet pour le centre paroissial, Architectes Goussin, Prebay, Ducellier et Roinné. Septembre 1974. (Archives diocésaines du Mans).

  • Élévation, plan et coupe de l'église Saint-bernard des Sablons, groupe Jossermoz. 27 février 1975. (Archives diocésaines du Mans).

  • Photographies réalisées par le département photo-industrie, Photo Martin, s.d. (Archives diocésaines du Mans).

  • Vue de l'église depuis la tour cristal. 1977. (Archives municipales du Mans ; 15 FiCum 35).

Périodiques
  • Archives départementales de la Sarthe ; PER 927. Le Maine Libre, 1963-1982.

    14 septembre 1974
  • PLESSIX, R. Constructions et restaurations d'églises au Mans au XXe siècle témoignent de la spiritualité. La province du Maine, 2003.

    p. 255-256

Liens web

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général - Ferey Marie
Ferey Marie

Chercheur auprès du Service Patrimoine de la Région des Pays de la Loire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.