Logo ={0} - Retour à l'accueil

Château de Bel-Air (détruit), actuellement maison

Dossier IA72001071 réalisé en 2007

Fiche

Á rapprocher de

Bel-Air, comme toute la partie nord-ouest de Jauzé, dépend probablement sous l'Ancien Régime du domaine du château de Saint-Aignan. Le lien n'est toutefois assuré qu'à partir du début du XIXe siècle. Le château détruit semble avoir été construit ou remanié dans la première moitié du XIXe siècle. Le logis conservé est probablement celui construit en 1849 pour Hippolyte Desson et mentionné comme pavillon en 1906. Son architecture est très proche de la maison d'école construite pour la famille Desson dans le village de Jauzé (Maison 3). Le toit en carène des communs est sans doute dû également à H. Desson, qui fait couvrir de la même façon les chapelles de l'église paroissiale en 1823-1825.

Destinationsmaison
Parties constituantes non étudiéescommuns, jardin potager
Dénominationschâteau, maison
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes Maine 301 - Bonnétable
AdresseCommune : Jauzé
Lieu-dit : Bel Air
Cadastre : 1835 A 403-412 ; 1994 A 133, 134

Le lieu de Bel Air est composé en 1791 d'un petit logis à deux chambres basses et un corridor, avec avenue et jardins et d'une métairie. Le lieu est qualifié de fief en 1829, il appartient à la famille Desson, également propriétaire du château de Saint-Aignan.

En 1835, deux grands bâtiments ferment une cour avec un parterre ovale et une grande allée, environnée de parcelles appelées parc et jardin. Un troisième bâtiment est construit le long du chemin joignant la ferme. Une maison est construite en 1849 pour Hippolyte Desson, plusieurs constructions et démolitions sont déclarées dans la seconde moitié du XIXe siècle. L'ensemble est mis en vente en 1906 : sont décrits le château proprement dit, un pavillon indépendant, divers communs, deux jardins potagers avec serres, beau parc, bosquets, allées, avenues plantées de beaux arbres, maison de garde, sur environ 3 hectares, et la métairie de 38 hectares. Le château est acquis en 1908 par Désiré Bourdin, cultivateur, et démoli en grande partie.

Période(s)Principale : 19e siècle , (détruit)
Principale : milieu 19e siècle

Étude refusée. Le château, dont l'élévation est connue par une photographie prise peu avant sa démolition, était composé d'un corps central avec étage carré et toits à croupes, complété de deux ailes latérales en retrait. L'aile droite était complétée d'une tour circulaire à toit conique, flanquée d'une tourelle d'escalier polygonale.

Le logis conservé est de plan massé, avec étage carré et toit en pavillon couvert d'ardoises. Les bâtiments des communs sont rassemblés à l'écart du logis, l'un d'eux est couvert d'un toit en carène. Au nord-ouest du logis, une parcelle presque quadrangulaire accompagné d'un édicule pourrait être le vestige de l'un des potagers.

Plansplan carré régulier
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit en pavillon
toit en carène
Typologieslogis de plan massé
Statut de la propriétépropriété d'une personne privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Sarthe. 95 AC 10. Archives communales de Jauzé. État des sections. 1791.

    Cases 523 à 525.
  • Archives départementales de la Sarthe. 13 F 475. Collection Louis Calendini : Jauzé.

  • Archives départementales de la Sarthe. 18 J 477. Fonds Paul Cordonnier : Jauzé.

  • Archives départementales de la Sarthe. 18 J 570. Fonds Paul Cordonnier : Saint-Aignan.

Documents figurés
  • Plan cadastral révisé en 1933 mis à jour en 1994, section A2 (Direction générale des impôts - cadastre).

  • Château de Bel-Air, photographie ancienne, avant 1907 (Archives communales de Jauzé).

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Pays du Perche sarthois - Hardy Julien