Logo ={0} - Retour à l'accueil

Vanne dite la bonde du Coteau

Dossier IA85001928 réalisé en 2017

Fiche

Á rapprocher de

Dénominationsvanne
Aire d'étude et cantonVallée de la Sèvre Niortaise, Marais poitevin
AdresseCommune : Sainte-Radégonde-des-Noyers
Lieu-dit : Bonde du Coteau (la)
Adresse : route
D10
Cadastre : 1834 A ; 2017 OA
AdresseCommune : Chaillé-les-Marais
Lieu-dit : Bonde du Coteau (la)
Adresse : route D10

La bonde du Coteau a été créée au moment du dessèchement des marais du Petit-Poitou et du (re)creusement du canal du Clain. Le 24 avril 1647, la Société du Petit-Poitou décide ainsi de placer une bonde au commencement du canal du Clain pour faire entrer de l'eau dans le dessèchement autant que nécessaire. Cette décision est toutefois réitérée le 23 septembre 1653. C'est chose faite peu après : le 7 octobre 1654, on décide de construire près de la bonde une loge pour un garde. La bonde figure sur le plan cadastral de 1834, et a été reconstruite à la fin du 19e siècle : un devis et détail estimatif réalisé à cette période indique que la nouvelle bonde, élargie, sera édifiée en pierre de taille de Saint-Même-les-Carrières, avec un bain de mortier au ciment de Portland.

Période(s)Principale : 3e quart 17e siècle
Secondaire : 4e quart 19e siècle
Dates1654, daté par source

La vanne ou bonde est située à la tête du canal du Clain, au lieu-dit qui a pris son nom, à la limite entre les communes de Nalliers, Sainte-Radégonde-des-Noyers et Chaillé-les-Marais. L'ancienne maison de garde de la bonde, sur la rive gauche de celle-ci, se trouve commune de Chaillé-les-Marais. C'est là que logeait le gardien chargé par la Société du Petit-Poitou de la manoeuvre et de l'entretien de la bonde.

La bonde comprend un passage voûté, en pierre de taille, aménagé dans l'épaisseur de la digue de la ceinture des Hollandais. Une vanne verticale est actionnée à l'aide d'une crémaillère à cric, soutenue par un portique en métal. Elle permet de prélever de l'eau dans la ceinture des Hollandais pour alimenter le canal du Clain à la saison sèche. Côté aval, la bonde se prolonge par des bajoyers puis des quais en pierre de taille. Rive gauche se trouve un petit escalier permettant d'accéder à une embarcation.

Murscalcaire pierre de taille
Couvrements
Statut de la propriétépropriété d'une association, Propriété de la Société des marais du Petit-Poitou
Intérêt de l'œuvreà signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Vendée. 135 J 3. 1647-1735 : registre des délibérations de l'assemblée générale de la Société des marais desséchés du Petit-Poitou.

  • Archives de la Société des marais du Petit-Poitou, Chaillé-les-Marais. Liasse n° 940. "Canal du Clain, 1861-1883".

Documents figurés
  • 1834 : plan cadastral de Chaillé-les-Marais. (Archives départementales de la Vendée. 3 P 42).

  • 1834 : plan cadastral de Sainte-Radégonde-des-Noyers. (Archives départementales de la Vendée, 3 P 267).

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Vendée - Suire Yannis