Logo ={0} - Retour à l'accueil

Prieuré Sainte-Marie dit abbaye du Raillon

Dossier IA72000675 réalisé en 2006

Fiche

Précision dénominationdit Abbaye du Raillon
VocablesSainte-Marie
Parties constituantes non étudiéeschapelle, ferme, hospice
Dénominationsprieuré
Aire d'étude et cantonLude (Le) - Le Lude
AdresseCommune : Dissé-sous-le-Lude
Lieu-dit : Raillon ou Raallon
Cadastre : 1811 C1 4, 5 ; 1845 C1 1, 2.

Le Prieuré du Raillon fut fondé vers 1090 par les moines de l'abbaye de Saint-Aubin d'Angers. Il se situe près du Loir et de son affluence avec la Marconne où est aménagé un moulin à eau dit de Brouillette. Avant ou au moment de la création de ce prieuré, Raillon possédait un hospice et une léproserie fondée par Raoul III de Beaumont vers 1202. La foire de Raillon était celle des tanneurs qui faisaient le commerce du cuir. Elle fut transférée au Lude en 1792. Au XVIIIe siècle, le prieuré de Raillon comprend 15 ha de terre.

Période(s)Principale : 4e quart 11e siècle
Principale : 12e siècle
Principale : 15e siècle

Le prieuré de Raillon se composait d'une chapelle, d'une maison, et d'une grange. La limite des communes de Dissé et du Lude divise en deux parties le village de Raillon qui a été fortement modifié par la construction de la petite voie ferrée départementale le Lude-La Chapelle-aux-Choux. La chapelle fondée à la fin du XIe siècle est une construction de moyen appareil calcaire très soigné. Les pierres sont parfaitement calibrées et alignées. Les joints au mortier de sable et de chaux étaient soulignés d'un trait de peinture rouge. L'arc diaphragme est encore recouvert des vestiges d'une peinture murale figurant un christ en gloire dans une mandorle cantonnée des symboles évangélistes. L'ensemble est complété par un faux appareil de traits rouges parsemé de fleurs de lys rouges.

Aujourd'hui la chapelle et la maison du prieur sont conservées. La maison du prieur se trouve à côté de la chapelle. Elle comporte un étage avec un escalier de distribution extérieur. Elle fut très remaniée au XIXe s.La chapelle est assez bien conservée. Elle est couverte d'une charpente à chevrons-portant-fermes.

Murscalcaire
enduit
moellon
pierre de taille
Toitardoise
Étages1 étage carré
Couverturestoit à longs pans
État de conservationétat moyen
Techniquespeinture
ReprésentationsChrist glorieux Tétramorphe

La chapelle révèle la présence de peintures murales inédites.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà étudier, à signaler

Références documentaires

Bibliographie
  • CANDÉ, Dr. Raillon : son prieuré, son hospice, sa léproserie, sa foire. La Province du Maine, tome X, 1902.

    p. 281-286.
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général - Toulier Christine