Logo ={0} - Retour à l'accueil

Porte de ville dite porte Bizienne

Dossier IA44004424 réalisé en 2005

Fiche

Œuvres contenues

Appellationsporte Bizienne
Dénominationsporte de ville
Aire d'étude et cantonGuérande - Guérande
AdresseCommune : Guérande
Adresse : Ville intra-muros

En 1542, Mathurin Petiteau, receveur ordinaire du roi à Guérande, est sommé de faire faire « portes et pont-leveix » à la porte de « Bizienne tirant vers Jacobins ».

Au XVIIe siècle, un extrait des registres du conseil d'état rappelle que le seigneur de Kermeno, à cause de sa terre de Trévaly près de Guérande, doit, chaque année le lendemain du jour de Pâques, recevoir de la part des vendeurs de poisson à Guérande un jalon de vin ou un pain faute de quoi les contrevenants doivent sauter nus dans les douves depuis le pont de la porte Bizienne. Cette sentence, rappelée lors de la réformation du domaine du roi de 1611 à 1640 puis sur une sentence du 13 novembre 1680 est encore appliquée le 17 novembre 1731 lorsque « quatre poissonniers dont deux nuds et deux autres en caleçons ont sauté dans la douve »« de dessus le pillier du pont de Bexiene » ; cette sanction est bientôt supprimée et commuée en redevance. Ces fossés en eau sont comblés en 1764 par le duc d'Aiguillon.

Le procès verbal de visite des remparts de Guérande, en 1778 évoque un « ancien corps de garde ou logement du portier qui est battie au dessus de la ditte porte » ; son poids qui « travaille la voûte » rend d'ailleurs « necessaire, urgent même de la demolir ».

Un arrêté municipal signale le 15 novembre 1819 qu'à la Porte Bizienne, la « voûte, principalement est crevée » et qu'il « s'en détache de temps à autre des pierres et qu'une, de ces jours derniers, a failli écraser une femme ». Le maire de Guérande ordonne donc que la voûte en pierre et « ses massifs supérieurs » soient démolis, que « les déchirures survenues par suite de la démolition » soient « proprement reprises » et que la façade extérieure soit « conservée ». En 1853, le conseil municipal, afin de faciliter la circulation, fait élargir le passage de la porte Bizienne et hausser la hauteur sous voûte, l'ouvrage devant être « dans le style des vieilles murailles et dans le plan de l'ancienne porte elle-même » afin de conserver « tout son caractère à ce précieux reste du Moyen Age ». Un ancien dessin montre la porte avec une petite cabane adossée à l'angle de la tour et de la muraille ; il s'agit de vespasiennes qui sont déposées en 1938 (AD 44 ST 161). En 1983, la porte est entièrement restaurée par Hervé Chouinard (ACMH).

Période(s)Principale : milieu 14e siècle

La porte Bizienne s'ouvre à l'ouest de l'enceinte urbaine, et met en communication directe la rue Bizienne et le faubourg du même nom. Cette construction de plan quadrangulaire résulte sans doute de deux phases architecturales. La porte primitive, en place sur les deux tiers postérieurs du passage, conserve encore les deux trous de loge de la barre qui permettait de bloquer les vantaux. En avant de ces orifices, une nette rupture d'assises sur les deux côtés du passage montre l'insertion d'une façade ultérieure très transformée et dont les parements en grand appareil allongé diffèrent ; les ponts-levis mentionnés dans les archives ont disparu.

Un relevé architectural serait nécessaire pour préciser l'analyse.

Mursgranite

Cet ouvrage très ruiné ou refait est l'une des entrées principales de la ville.

Statut de la propriétépropriété de la commune
Protectionsclassé MH, 1877/07/14

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de Loire-Atlantique. B 574.

    f° 238.
  • Archives départementales de Loire-Atlantique. C 175.

  • Archives départementales de Loire-Atlantique. C 180. 17 novembre 1731.

    l. 2.
  • Archives communales de Guérande. Registre des arrêtés.

  • Archives communales de Guérande. Registre de délibérations du Conseil municipal.

Bibliographie
  • PRUNET, Pierre. 44-Guérande-Remparts : restauration, mise en valeur et mise à la disposition du public de l´enceinte fortifiée. Étude préalable, septembre 2000.

    p. 13.
  • QUILGARS, Henri. À travers la ville de Guérande : guide historique et archéologique contenant un plan de la ville. Nantes : Librairie Durance, 1913.

    p. 13.
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Ville de Guérande - Parthenay Marie-Pierre
Marie-Pierre Parthenay

Société Atemporelle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Dufrêche Frédéric
Frédéric Dufrêche

Société Atemporelle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.