Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ponts de Thouaré

Dossier IA44007254 réalisé en 2018

Fiche

Á rapprocher de

AppellationsPonts de Thouaré
Dénominationspont
Aire d'étude et cantonRives de Loire
HydrographiesLoire (la)
AdresseCommune : Thouaré-sur-Loire

Les plans du projet définitif des Ponts de Thouaré sont approuvés par délibération du Conseil général de Loire-Inférieure en date du 12 avril 1877. Les travaux démarrent en 1879 et s'achèvent en 1882.

Ce projet de pont routier répond à la nécessité de faciliter les communications entre les deux rives, jusque-là assurées par un service de bac. Il témoigne aussi de l’importance prise par le transport terrestre sur le trafic fluvial à partir du dernier quart du XIXe siècle.

Ce projet de pont routier répond à la nécessité de faciliter les communications entre les deux rives, jusque-là assurées par un service de bac. Il témoigne aussi de l’importance prise par le transport terrestre sur le trafic fluvial à partir du dernier quart du XIXe siècle. Des cales furent néanmoins établies dès la construction des deux ponts au pied des quatre culées pour les besoins de la navigation.

Le 24 juin 1924, le Directeur des voies navigables et des ports maritimes autorise le projet de consolidation du pont par l’implantation, autour de chacune des piles, d’une enceinte de palplanches métalliques de type Lackawanna pour la somme de 600 000 francs. Ces travaux, analogues à ceux réalisés aux Ponts-de-Cé furent exécutés par voie de marché de gré à gré passé avec M. de Vaux, entrepreneur.

Durant la Seconde Guerre mondiale, les ponts de Thouaré furent détruits partiellement à trois reprises et reconstruits à l’identique après le conflit. Jusqu’à la construction du pont de Bellevue à la fin des années 1960, ces deux ponts formaient le premier passage routier sur la Loire en amont de la ligne de ponts de Nantes.

En rive sud, le tablier du Pont du Haut-Village est restauré entre 2005 et 2006. En 2017, une seconde phase de restauration a permis de renforcer les poutres métalliques situées sous la chaussée du Grand Pont sur la rive nord. Les voûtes en briques du tablier original ont été remplacées par une dalle en béton plus légère.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Secondaire : milieu 20e siècle

Les ponts de Thouaré se composent de deux ponts routiers consécutifs établis sur deux bras de Loire séparés par l’île de la Chesnaie. Supportant la route départementale n°37, ils mettent en relation les communes de Thouaré-sur-Loire (rive droite) et de Saint-Julien-de-Concelles (rive gauche).

Il s’agit de deux ponts métalliques en poutres à treillis et tablier inférieur. Le pont nord est appelé « Grand Pont de Thouaré » et le sud « Pont du Haut-Village ». Ils ont une longueur respective de 392 m et 212 m.

A l’exception des travées de rive dont la portée est de 39 m, les dix travées intermédiaires mesurent 45 m de long et repose sur douze piles maçonnées.

Mursacier
béton
granite pierre de taille
grès moellon
Statut de la propriétépropriété du département

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de Loire-Atlantique ; 3 S 628. Mauves-sur-Loire et Thouaré-sur-Loire. Construction de ponts métalliques sur la Loire et consolidation des fondations du pont de Thouaré : rapports, plans, correspondance, 1877-1928.

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général - Huon Julien
Huon Julien

Chercheur, Service patrimoine, Région Pays de la Loire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.