Dossier d’œuvre architecture IA72058939 | Réalisé par
Barreau Pierrick (Contributeur)
Barreau Pierrick

Chercheur auprès du Pays du Perche sarthois jusqu'en octobre 2020. Depuis novembre 2020, chercheur auprès du Conseil départemental de la Mayenne.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • inventaire topographique, Bourgs et petites cités du Perche sarthois
Pont, lavoir et abreuvoir communaux, rue de l'Étang
Auteur
Copyright
  • (c) Région Pays de la Loire - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Pays du Perche sarthois - La Ferté-Bernard
  • Hydrographies la Chéronne
  • Commune Tuffé Val de la Chéronne
  • Adresse rue de l' Étang
  • Cadastre 2019 AC non cadastré

Le cours de la Chéronne dans le bourg de Tuffé a été fortement contraint par les travaux hydrauliques des moines du prieuré, pour l’aménagement de leur moulin et de leurs étangs, et ce dès le XIIe siècle. Il est établi, au regard de plusieurs documents d’archives, du plan terrier du prieuré réalisé entre 1757 et 1759 et d’un dessin de 1827, que l’ancien grand étang des moines arrivait jusqu’au chemin de La Ferté-Bernard (actuelle rue de l’Étang). En témoigne la surélévation de la rue, formant une digue, la présence d’une ancienne bonde d’évacuation, ainsi que le pont lui-même. La datation de l’ouvrage, très frustre et sans doute régulièrement rafistolé, est malaisée. Aménagé par les moines, il accueillait entre ses arches les portes ou "palles" qui permettaient de vidanger le grand étang, alors semble-t-il surmontées de simples tabliers en bois. Cette fonction est confirmée par le plan terrier, mentionnant les "portes de l’étang de Tuffé", ainsi que des documents des années 1827-1832 relatives à l’édification de la maison de Louis Hérode devant les deux arches du pont (actuellement 3 rue de l’Étang). Sa construction avait causé une vive émotion parmi les riverains qui craignaient qu’elle ne génère de graves inondations telles qu’il s’en produisait lorsque le pont se trouvait obstrué. Il fut même suggéré que Hérode fasse percer une troisième arche à l’emplacement de la petite bonde, ce qui ne fut jamais réalisé. D’après une délibération municipale de 1832, André Bigot, nouveau propriétaire de la maison, aurait fait reconstruire en maçonnerie la terrasse reliant son logis au pont, alors en bois. Pour assurer la solidité de l’ensemble, il aurait également posé à ses frais les voûtes des arches du pont en remplacement des tabliers en bois.

Au début du XIXe siècle déjà, l’ouvrage était flanqué d’un ancien lavoir et d’un abreuvoir plus ou moins à l’abandon, qu’il est question de remettre en état. Un cahier des charges des travaux, dressé en 1818 puis rayé, précise que l’abreuvoir et le lavoir devaient être reconstruits après avoir recreusé et nivelé le bassin et qu’un "portereau" en bois devait permettre de réguler le niveau de l’eau sans que celle-ci puisse refluer dans les prés en amont. Rien n’indique que les travaux furent bien réalisés, au contraire les demandes répétées de la municipalité semblent rester sans réponse. Le rétablissement du lavoir et de l’abreuvoir resurgit en 1841, mais malgré les relances répétées de la commune et de multiples devis, les travaux ne sont réalisés qu’en 1850. Le bâtiment est alors couvert en bardeau pour éviter que des tuiles ne soient cassées par les élèves de l’école de garçons voisine. En 1861, un barrage avec vanne mobile est aménagé en aval pour maintenir un niveau d’eau suffisant : il est rectifié en 1883 pour éviter l’inondation de propriétés riveraines. Le lavoir, qui ne comprend alors qu’une aile (celle adossée au pont), est restauré et agrandi en 1893 d’une aile en retour : les travaux sont réalisés par Anatole Chevalier, maçon à Tuffé. En 1921, le lavoir est réparé, le déversoir cimenté et un nouvel empellement est mis en place.

  • Période(s)
    • Principale : Moyen Age, Temps modernes, 2e quart 19e siècle, milieu 19e siècle, 4e quart 19e siècle , (incertitude)
    • Secondaire : 20e siècle

Le pont, aménagé dans l’ancienne digue du grand étang, comprend deux arches segmentaires avec, à proximité, l’ancienne bonde de l’étang. Au nord, il est masqué par une maison construite sur l’emprise de l’ancien étang et dont la terrasse surplombe la Chéronne qui effectue un coude pour la contourner. Au sud, soutenu par un gros contrefort, il est flanqué du lavoir public et de l’ancien abreuvoir. Le lavoir, de plan en L, est couvert en appentis et repose sur des poteaux en bois sur plots maçonnés. On observe dans le mur de soutènement deux cavités, la première est une ancienne évacuation des eaux provenant du coteau, la seconde avec encadrement en brique pourrait l'avoir remplacée lorsque le lavoir fut agrandi et que la première se trouva condamnée. La bassin aujourd’hui cimenté servait également d’abreuvoir pour les animaux.

  • Murs
    • calcaire moellon
    • grès moellon
  • État de conservation
    remanié
  • Statut de la propriété
    propriété d'une personne privée

Documents d'archives

  • Archives départementales de la Sarthe ; non classé. 1793-1915 : délibérations du conseil municipal de Tuffé.

  • Archives départementales de la Sarthe ; 2 O 372/9. 1842-1921 : lavoir public de Tuffé.

  • Archives départementales de la Sarthe ; 7 S 140. 1851-1917 : ruisseau de la Chéronne, aménagements et moulins de Tuffé.

  • Archives départementales de la Sarthe ; 3 O 1660. 1828-1923 : voirie urbaine, commune de Tuffé.

  • Archives municipales de Tuffé Val de la Chéronne ; 1 D 1 à 11. 1915-2003 : délibérations du conseil municipal de Tuffé.

Bibliographie

  • Le patrimoine des communes de la Sarthe. Paris : Flohic éditions, 2000. 2 vol.

    p. 1631

Documents figurés

  • 1842 : plan du lavoir et de l'abreuvoir de Tuffé. (Archives départementales de la Sarthe ; 2 O 372/9).

  • Collections de cartes postales et de photographies anciennes, commune de Tuffé Val de la Chéronne. (Collection particulière).

Annexes

  • L'ancien grand étang des moines de Tuffé
Date d'enquête 2019 ; Date(s) de rédaction 2019
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général
(c) Pays du Perche sarthois
Barreau Pierrick
Barreau Pierrick

Chercheur auprès du Pays du Perche sarthois jusqu'en octobre 2020. Depuis novembre 2020, chercheur auprès du Conseil départemental de la Mayenne.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.