• inventaire topographique
Moulin de Careil
Copyright
  • (c) Région Pays de la Loire - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Guérande - Guérande
  • Commune Guérande
  • Lieu-dit Careil
  • Cadastre 1819 I2 326  ; 2000 BP 208
  • Dénominations
    moulin à farine
  • Appellations
    moulin de Careil
  • Destinations
    maison

Les moulins à eau et vent de Careil faisaient partie du domaine de la châtellenie de Careil comme l'atteste un aveu du seigneur du lieu rendu au roi en 1653. Le moulin à vent à petit-pied originel date vraisemblablement de la fin du XVe siècle ou du XVIe siècle, comme le suggère les chanfreins de sa porte d'entrée. Au cours de la seconde moitié du XIXe siècle, le tambour de sa partie supérieure a été rehaussé de deux étages, afin d'obtenir une tour plus spacieuse et mieux adaptée au matériel moderne employé alors, et notamment la volée Berton que l'on pouvait hausser loin du sol puisque l'ouverture des ailes était désormais commandée depuis l'intérieur du moulin. Le moulin de Careil a fonctionné jusqu'au cours de la seconde guerre mondiale, puis a été désaffecté. Il sert actuellement d'habitation. La partie est de l'édifice est englobée dans le pignon d'un logis comptant un étage carré, construit au cours de la seconde moitié du XIXe siècle.

  • Période(s)
    • Principale : limite 15e siècle 16e siècle

Le petit pied primitif est construit en granite de grand appareil bien assisé : sa base forme un large empattement (diamètre : 5,40 m au sol) au-dessus duquel s’élève la tourelle d'un diamètre de 4,20m, surmontée d'un tambour débordant. La différence de diamètre entre ces deux parties est rachetée par un grand chanfrein droit. La tour qui s'élève sur le moulin ce moulin primitif, est constituée d'une maçonnerie de moellons. Elle est ajourée au nord et au sud de deux travées de fenêtres rectangulaires éclairant chaque étage. Les deux fenêtres du premier étage, réutilisent les deux anciennes portes hautes primitives. Sur le montant droit de celle du nord, on remarque une pierre saillante qui servait de support au treuil (« travouillet ») utilisé pour monter et descendre les sacs de grain et de farine, lors de la phase primitive du moulin à petit pied.

La porte d'entrée dans la tourelle, rectangulaire dont les montant sont abattus de chanfreins, est accessible depuis l'intérieur du bâtiment construit pendant la seconde moitié du XIXe siècle. Un escalier a été installé au XXe siècle dans la tourelle qui permet d'atteindre le niveau de la chambre des meules primitive. À la hauteur de 2,30, côté ouest, un petit escalier de quatre marches est aménagé dans l'épaisseur de la paroi ; les deux marches suivantes, tournant à gauche, permettaient de prendre pied à l'étage. Le reste de la tour est vide de mécanismes. La couverture et la charpente sont une restauration récente.

  • Typologies
    moulin à vent petit-pied puis grosse-tête
  • État de conservation
    remanié
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Documents d'archives

  • Archives départementales de Loire-Atlantique. B 1456. Aveux et dénombrements des dépendances du château et de la châtellenie de Careil y compris les rôles des baillage de Bissin et de Penchâteau s'étendant dans les paroisse de Batz, Saint-Lyphard et de Saint-Nazaire. 1635-1749.

  • Archives départementales de Loire-Atlantique. 4 E 62/6. Adjudication de travaux de réparation à la terre à Careil. 23 septembre 1694.

Bibliographie

  • Parc naturel de Brière. Inventaire du petit patrimoine de Guérande. Fiches de renseignement sur les moulins de Guérande, par Josick Lancien, 1996

Annexes

  • 1749 (Archives départementales de Loire-Atlantique ; B 1456).
  • Adjudication du bail pour les réparations de la terre de Careil, 23 septembre 1694 (Archives départementales de Loire-Atlantique ; 4 E 62/6).
Date d'enquête 2007 ; Date(s) de rédaction 2007
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général
(c) Ville de Guérande