Logo ={0} - Retour à l'accueil

Manoir de Mérionnec, puis maison de maître

Dossier IA44004198 réalisé en 2010

Fiche

Genrede maître
Appellationsmanoir de Mérionnec
Parties constituantes non étudiéesmur de clôture, jardin d'agrément, four à pain, étang, vivier
Dénominationsmanoir, maison
Aire d'étude et cantonGuérande - Guérande
AdresseCommune : Guérande
Lieu-dit : Mérionnec
Cadastre : 1819 I1 107 ; 2000 XA 263

La seigneurie de Mérionnec relevant en partie du Roi et de la baronnie de Campzillon est mentionnée dès le milieu du XVe siècle. Elle appartient alors à la famille Baye, famille guérandaise, dont Denis Baye anobli en 1391 était membre. Jean Baye est seigneur de Mérionnec en 1451, François, fils ainé de Pierre, en 1468 et Pierre Baye en 1540. Dès la fin du XVIe siècle, la seigneurie de Mérionnec semble intimement liée à la nouvelle châtellenie de Careil. Le manoir est alors probablement déclassé. En 1694, Mérionnec est signalé dans les textes comme une métairie dépendante de Careil. Des réparations (menuiserie, couverture) y sont alors ordonnées comme aux métairies dépendant jadis du manoir (Beauregard et Tromartin). Au début du XVIIIe siècle, Guillaume Charault rachète une partie de la seigneurie de Careil. Ses héritiers sont alors parfois mentionnés comme seigneur de Mérionnec. C'est peut-être à l'un des membres de cette famille que l'on doit l'actuelle maison de maître bâtie vraisemblablement dans le courant du XVIIIe siècle.

Période(s)Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle

Il ne reste actuellement plus de vestiges du manoir médiéval. Les bâtiments s'organisent en U autour d'une cour. Le corps de logis principal, dont la façade est percée de trois travées de baies, s'élève sur trois niveaux : un rez-de-chaussée légèrement surélevé, un étage carré et un niveau de comble, couvert d'un toit à longs pans à croupe, et ajouré de lucarnes couvertes en plein-cintre. Il est flanqué d'une aile plus basse à l'est (rez-de-chaussée et comble à surcroît).

États conservationsdétruit, remanié

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de Loire-Atlantique. B 1460. Aveux rendus au Roi par François, fils aîné de Pierre Baye (1468), P. Baye (1540), Françoise Baye, épouse de René du Cambout, chevalier, seigneur de Coislin, grand maître des Eaux et Forêts de Bretagne, capitaine de l'arrière-ban des gentilshommes de l'évêché de Saint-Brieuc (1559), tous seigneurs de la terre de Merionnec. 1468-1559.

Documents figurés
  • Cadastre ancien, 1818-1820 (Archives départementales de Loire-Atlantique ; 7 P 2492).

  • Archives communales de Guérande. 10 W 83. Inventaire du patrimoine. Dossiers manoirs. 1990.

Bibliographie
  • GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Les grandes seigneuries de Haute-Bretagne comprises dans le territoire actuel du département de la Loire-Inférieure. Bulletin de la société archéologique de Nantes et du département de la Loire-Inférieure, 1896, t. 36.

    p. 172-176.
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Ville de Guérande - Durandière Ronan