Logo ={0} - Retour à l'accueil

Manoir de Lancly, puis ferme

Dossier IA44003748 réalisé en 2007

Fiche

Appellationsmanoir de Lancly
Parties constituantes non étudiéesétable, remise, ferme
Dénominationsmanoir, ferme
Aire d'étude et cantonGuérande - Guérande
AdresseCommune : Guérande
Lieu-dit : Lancly
Cadastre : 1819 Q1 37 ; 1962 Q1 333 ; 2000 Q 3, 6

Suite à un don de Jean 1er, duc de Bretagne en 1252, la terre et seigneurie de Lanclis appartenait à l'abbaye Notre-Dame de Prières à Billiers (56). En 1420, une sentence du juge universel de Bretagne confirme, à la suite d'un long procès, l'abbaye dans ses droits de haute, moyenne et basse justice de Lanclis, de moulin et de four banal, de garenne et de refuge. En 1679, les moines de Prières rendent aveu pour le manoir et maison noble de Lanclis, sittué en la paroisse de Sainct Aubin de Guérande, comme elle se contient et poursuit tant en maisons, jardins, courts, rues, garennes, sallines, rantes, revenues, fief, juridiction haute, moyenne et basse justice, rachapte et obéissance a cour, et en moullin avecq une metairye, le tout se debournant vers soleil levant marois a plusieurs particuliers relevant comme ils disent du fief de Campzillon, du midy le port et [le commerce] prohibitif a la dite abbaye et l'estié de Lanclis nouvellement construit sur le fond de ladite abaye, du couchant le grand chemin qui conduit de Guérande au Croizicq, et du septentrion les vignes et terres despandantes dudit fief de Lanclis, et contiennent les terres de la dite maison, pourpris et despendances avec les terres de la dite mestairye tant en vignes, labours, prés, et landes que garennes, quarante neuf journaux, trante cordes et lad. Saline trante deux oeilletz de marois avec ses appartenances et despandances. La métairie de Lanclis est signalée dans les rôles de la capitation en 1720. Elle est affermée à cette date à René Alno qui en doit 6 livres tournois. La terre de Lancly a sans doute été vendue comme Bien national après la Révolution comme le reste des possessions de l'abbaye. Au début du XXe siècle, elle appartient à Louis Yviquel, paludier. Le logis a été reconstruit au XVIIe ou au XVIIIe siècle puis très remanié dans le courant des XIXe et XXe siècles (partie est). Des éléments en remplois d'origine médiévale sont néanmoins conservés dans la maçonnerie des parties agricoles.

Période(s)Principale : Moyen Age , (?)
Principale : limite 17e siècle 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle

Les bâtiments s'organisent autour d'une cour. Le corps de logis principal, construit en moellons de granite enduits prend un plan rectangulaire régulier. Il s'élève sur trois niveaux : un rez-de-chaussée, un étage carré et un comble à surcroît. La façade est percée de trois travées de baies couvertes de linteaux droits chanfreinés. La partie ouest du logis conserve son pignon d'origine avec rampants assisés en sifflet, décoré d'une boule au sommet. La partie est a été reconstruite comme en atteste le coup de sabre sur la façade nord et le décrochement sur la façade sud. L'ensemble a été flanqué d'un bâtiment couvert d'une terrasse à l'ouest et d'un appentis à l'est.

Mursgranite
enduit
moellon
Toitardoise
Plansplan rectangulaire régulier
Étages1 étage carré, comble à surcroît
Couverturesterrasse
toit à longs pans
appentis
pignon couvert
pignon découvert
États conservationsvestiges, remanié
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de Loire-Atlantique. B 1509. Papier terrier de la barre de Guérande contenant les déclarations produites devant les commissaires de la réformation des Domaines par les abbés de l'abbaye Notre-Dame de Prières, évêché de Vannes; 1678-1679.

    f° 893.
  • Archives départementales de Loire-Atlantique. B 3502. Rôles de capitation. 1720.

Documents figurés
  • Cadastre ancien, 1818-1820 (Archives départementales de Loire-Atlantique ; 7 P 2492).

  • Cadastre réformé, 1962 (Archives départementales de Loire-Atlantique ; 7 P 2493).

Bibliographie
  • GALLICÉ, Alain. Guérande au Moyen Age. Guérande, Le Croisic, le pays guérandais du milieu du XIVe au milieu du XVIe siècle. Rennes : PUR, 2003.

    p. 91.
  • PIÉDERRIÈRE, Abbé. Étude sur l'ancienne abbaye de Prières au diocèse de Vannes, Bulletin de la société polymathique du Morbihan, 1862.

    p. 7.
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Ville de Guérande - Durandière Ronan