Logo ={0} - Retour à l'accueil

Manoir de la Petite Gaudinais, 1 rue des Capucins

Dossier IA44004268 réalisé en 2005

Fiche

AppellationsManoir de la Petite Gaudinais
Dénominationsmanoir
Aire d'étude et cantonGuérande - Guérande
AdresseCommune : Guérande
Adresse : 1 rue des
Ville intra-muros, Capucins
Cadastre : 1819 Z 305 ; 1989 AK 257, 364, 365

En 1778, le tableau du fief des réguaires qualifie la propriété de grand domaine avec jardins appartenant à monsieur d'Andigné. La date portée dans un cartouche sur la porte en plein cintre du mur de clôture correspond peut-être à un état de construction ancien. Le manoir est construit au cœur du fief de la Gaudinais qui s'étendait autrefois de la rue Château Gaillard à la porte Bizienne.

Période(s)Principale : limite 16e siècle 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Dates1594, porte la date

Le manoir dit de la Gaudinais est construit en retrait de la rue des Capucins. Il se développe dans un vaste parc limité à l'Ouest par l'enceinte de ville. Sur la rue des Capucins un mur de clôture avec portail flanqué d'un passage piéton ferme la propriété. Au Sud, ce mur est percé d'une porte en plein cintre chanfreinée portant la date 1596.

Le bâtiment principal adopte un plan rectangulaire flanqué d'un corps construit après 1863 (plan d'alignement). Il comporte trois niveaux (rez-de-chaussée, étage carré, étage de comble), sous couverture d'ardoise à deux pans. Les pignons découverts se terminent par des pierres d'amortissement sculptées. Les façades sont percées de fenêtres rectangulaires à feuillure surmontées au rez-de-chaussée d'un arc de décharge en moellon de granite. Sur la rue, les trois travées régulières se terminent par des lucarnes triangulaires à boule sommitale et épaulements sculptés. La façade postérieure est traitée avec plus de simplicité. Elle ouvre au rez-de-chaussée par une porte sur perron. Au sud de la travée centrale, deux arcs de décharge superposés, au premier et au deuxième étage, indiquent l'emplacement de petites fenêtres condamnées. Elle correspondent probablement à l'emplacement d'un escalier.

À la fin du XIXe siècle, la propriété est complétée par l'installation d'une serre chaude (cadastre de 1989 : AK 257), d'une dépendance pour deux voitures et deux chevaux (cadastre de 1989 : AK 364 ; n° 1bis rue des Capucins). Un aménagement paysager est également réalisé à cette époque avec l'installation d'une éolienne pour le captage de l'eau, d'un réservoir et de canalisations pour l'irrigation.

En fond de jardin on observe deux puits maçonnés dont un en forme de fer à cheval au bas de la courtine. Dans le mur d'enceinte, un alignement de corbeaux en pierre indique l'emplacement d'un bâtiment ancien disparu.

L'étude architecturale permet de proposer la construction ou le remaniement complet du manoir au XVIIIe siècle. Une visite de l'intérieur permettrait de confirmer l'analyse. On ignore si la porte datée du mur de clôture de la rue des Capucins correspond à un état de construction plus ancien (fin XVIe siècle) ou s'il s'agit d'un réemploi.

Mursgranite
moellon
Toitardoise
Étages1 étage carré, étage de comble
Couverturestoit à longs pans
pignon découvert

La maison et les dépendances sud n'ont pu être visitées. Au Nord, l'ancienne écurie à été réhabilitée en habitation. La maison est un bon exemple de d'habitat bourgeois qui se développe dans la ville intra muros au XVIIIe siècle.

Statut de la propriétépropriété d'une personne privée
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Ville de Guérande - Dufrêche Frédéric
Frédéric Dufrêche

Société Atemporelle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.