Logo ={0} - Retour à l'accueil
Eglise paroissiale Notre-Dame de l'Assomption de Maillé

Maître-autel, tabernacle

Dossier IM85000784 réalisé en 2021

Fiche

Dénominationsautel, tabernacle
Aire d'étude et cantonVallée de la Sèvre Niortaise, Marais poitevin
AdresseCommune : Maillé
Lieu-dit : Bourg
Adresse : place
Joseph-Herbert
Cadastre : 2020 B 963
Emplacement dans l'édificeDans le choeur

Comme le montre un plan de l'église à l'occasion d'un projet d'agrandissement en 1852, le maître-autel se trouvait à cette époque adossé au mur de chevet et, à droite, une porte ouvrait alors sur la sacristie. Ce autel avait été réalisé dans les années 1730 : le 21 septembre 1735, visitant la paroisse, l'évêque de La Rochelle invite à poursuivre la construction de l'autel. Celui-ci, restauré en 1834 puis reconstruit en 1836, est accompagné d'un retable dont la reconstruction est envisagée en 1837. Le curé Guitton estime en effet que son "architecture est du plus mauvais goût", s'appuyant sur l'expertise du peintre et entrepreneur de bâtiments Guérineau qui assure que l'opération ne nuira pas à la solidité des murs. L'opération est cependant reportée, faute d'argent et d'entente avec la municipalité de l'époque.

A son arrivée dans la paroisse, en 1859, le curé Coutand entreprend d'embellir l'église et commande alors, entre autres, un nouveau maître-autel en marbre sculpté. Le 3 novembre 1864, le conseil municipal indique que la réparation du grand autel de l'église a été payée par la vente d'un petit terrain dépendant du presbytère. Le 7 avril 1867, lors de sa visite pastorale, l'évêque de Luçon constate que le choeur a été récemment embelli par la construction d'un bel autel en marbre.

Le maître-autel est restauré et partiellement modifié en 1952 par Yves Courat, sculpteur à Niort. L'opération mobilise plusieurs artisans locaux : Gustave Rambaud, Yvon Gelot, Gustave Garreau, René Denis, Adrien Fillonneau et Robert Drapeau. Deux statues d'anges qui l'ornaient depuis 1931 (donnés par la famille Baptiste Babin-Gousseau), sont retirés. Les marches en bois qui montaient à l'autel sont remplacées par des marches en granito. L'autel ainsi modifié est inauguré le 5 octobre.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Secondaire : milieu 19e siècle
Auteur(s)Auteur : Courat Yves
Courat Yves

Sculpteur à Niort au milieu du 20e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur attribution par source

Le maître-autel est situé dans le chœur, séparé du mur du chevet par un passage qui donne accès à la sacristie. L'autel, surmonté d'un gradin et d'un tabernacle à ailes, est élevé au sommet de trois marches en granito (alliage de pierre, de marbre et de ciment). L'autel est en forme de table soutenue à l'avant par quatre colonnettes. Entre elles, en retrait, prennent place trois niches en arc brisé, dont une jumelée, au centre. Les ailes du tabernacle se distinguent par leur élévation vers le tabernacle.

Catégoriessculpture
Matériauxmarbre, décor en haut relief, décor en bas relief, doré
métal, décor en bas relief, doré
Mesuresl : 250.0 cm
h : 57.0 cm
p : 61.0 cm
Précision dimensions

Dimensions de l'autel seul.

Iconographiescroisillon
quadrilobe
polylobe
saint Joseph
sainte Anne
Education de la Vierge
saint Joachim
colombe
calice
chou frisé
fleur
rinceau
colonne
pinacle
Précision représentations

Les niches de l'autel abritent des statues polychrome en bas-relief, sur fond de croisillons et de quadrilobes. On reconnaît, de gauche à droite : saint Joseph, sainte Anne enseignant à la Vierge, et, probablement, saint Joachim. La porte du tabernacle porte un décor en demi-relief, en métal : le Christ berger. Au-dessus de la porte, dans le marbre, deux colombes boivent au calice. Polylobes, fleurs, choux frisés, rinceaux et éléments architecturés (colonnes, pinacles, arcs) parsèment l'autel, le gradin, le tabernacle et ses ailes.

Statut de la propriétépropriété publique

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Vendée ; 1 O 409. 1816-1889 : travaux à l'église et au presbytère de Maillé, transfert du cimetière.

  • Archives municipales de Maillé ; 1 D 1 à 15. Registres des délibérations du conseil municipal depuis 1821.

  • Archives paroissiales de Maillé ; Paroisse de Maillé, carton 16, dossier 1. 1793-1958 : travaux à l'église.

  • Archives paroissiales de Maillé ; Paroisse de Maillé, carton 16, dossier 2. 1735-1966 : mobilier de l'église de Maillé.

  • Archives paroissiales de Maillé ; Paroisse de Maillé. 1832-1904 : registre des délibérations du conseil de fabrique.

  • Archives paroissiales de Maillé ; Paroisse de Maillé. Chronique paroissiale 1794-1958. Notes intéressant la paroisse de Maillé, recueillies chez un de mes bons paroissiens, Jean Guilloteau, chantre depuis plus de 50 ans [rédigé par Léon Charbonneau, curé de Maillé de 1892 à 1900, puis complété par ses successeurs].

  • Informations et documentation fournies par M. Guy Denis, Maillé.

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Vendée - Suire Yannis
Suire Yannis

Conservateur en chef du patrimoine au Département de la Vendée depuis 2017.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.