Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maisons, 5 rue de l'Église

Dossier IA72058795 réalisé en 2018

Fiche

Parties constituantes non étudiéescour, fabrique en belvédère
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonPays du Perche sarthois - Saint-Calais
AdresseCommune : Valennes
Adresse : 5 rue de l'
Église
Cadastre : 1829 C4 637 à 639 ; 2018 AB 157 335 336

Des bâtiments figurent à cet emplacement sur le cadastre napoléonien de 1829. La charpente et la pente aïgue du toit des constructions basses invitent à une datation du XVIe siècle, mais les façades et les ouvertures ont été refaites vers le 3e quart du XIXe siècle, et dans la 2e moitié du XXe siècle pour la partie en parpaings. Quant à la grande maison à gauche, les matrices cadastrales indiquent qu'elle fut construite pour un certain Pierre Besnard en 1859 (enregistrement en 1862) sur les fondations d'une autre maison démolie deux ans auparavant. Les façades sont datables du 3e quart du XIXe siècle, mais la lucarne pourrait être légèrement postérieure. Sur la partie la plus haute du jardin a été édifié un petit belvédère en brique, probablement dans le 4e quart du XIXe siècle.

Ces trois logements, aujourd'hui réunis dans une même propriété, reflètent des conditions sociales différentes. La maison à droite, à pièce unique, possède une cave semi-enterrée et un rez-de-chaussée surélevé qui laissent penser qu'elle fut peut-être l'habitation d'un modeste tisserand. A l'opposé, la maison de gauche, avec étage carré et double en profondeur, fut celle d'une famille plutôt aisée. Le logement central, en rez-de-chaussée à deux pièces, relève d'un type intermédiaire très courant à Valennes. Cette partie a servi de bureau de caisse d'épargne à partir de 1908.

Période(s)Principale : 16e siècle, 3e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle
Secondaire : 2e moitié 20e siècle

Les bâtiments, alignés sur la place de l’Église (autrefois ancien cimetière), sont orientés au sud-ouest.

La grande maison à gauche est couverte d'un toit à longs pans et à croupes recouvert de matériau synthétique imitant l'ardoise. Elle compte trois travées, un étage carré et un étage de comble éclairé par une lucarne en pierre de taille calcaire ornée d'une fleur sculptée. Les autres ouvertures, en arc légèrement segmentaire, sont encadrées de briques. L'ornementation comprend également des pilastres d'angles en briques et une corniche moulurée mêlant brique et calcaire. Le bandeau entre le rez-de-chaussée et l'étage pourrait correspondre à une enseigne aujourd'hui effacée. A l'intérieur, la cage de l'escalier est en pan de bois et certaines cheminées sont en marbre.

La partie la plus ancienne, correspondant aux deux logements en rez-de-chaussée à droite, est couverte d'un toit à longs pans couvert d'ardoise, mais il subsiste de la tuile plate côté cour. On trouve un logement à deux pièces et un autre à pièce unique, à rez-de-chaussée surélevé et petit escalier d'accès extérieur, sur cave semi-enterrée plafonnée. Les ouvertures sont à encadrements de briques. A l'arrière et à l'intérieur subsistent des murs et cloisons en pan de bois sur solin de moellons. Les combles sont accessibles par l'extérieur, depuis une lucarne en bois en façade et une ouverture aménagée sur le mur-pignon.

Au sommet du jardin, le belvédère hexagonal en briques et couvert d'ardoise présente des ouvertures en plein cintre. La porte, en partie conservée, présente une imposte ornée de boiseries en formes de flèches et des verres colorés.

Mursmoellon enduit
Toitmatériau synthétique en couverture
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de comble
Couvrementscharpente en bois apparente
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans croupe
Escaliersescalier intérieur : escalier tournant à retours en charpente
État de conservationinégal suivant les parties
Techniquessculpture
menuiserie
Précision représentations

Fleur sculptée sur la lucarne de la maison principale.

Flèches en menuiserie sur l'imposte de la porte du belvédère.

Statut de la propriétépropriété d'une personne privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Sarthe ; 3 P 373. Matrices cadastrales, registres des augmentations et diminutions de construction de Valennes.

  • Archives municipales de Valennes. 1790 à nos jours : délibérations du conseil municipal de la commune de Valennes.

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Pays du Perche sarthois - Barreau Pierrick
Pierrick Barreau

Chercheur auprès du Pays du Perche sarthois.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.