Maison puis école primaire publique, actuellement centre de loisirs et espace associatif, 13, rue Saint-Nicolas, Bonnétable.
Auteur
Guillotin Yves
Guillotin Yves

Photographe, Service Patrimoine, Région Pays de la Loire.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Copyright
  • (c) Région Pays de la Loire - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Communauté de communes Maine 301 - Bonnétable
  • Commune Bonnétable
  • Lieu-dit
  • Adresse 13 rue Saint-Nicolas
  • Cadastre 1835 E 573  ; PCI 2017 AK 236

La maison fut édifiée dans le 4e quart du XVIIIe siècle (date portée l'an 7eme sur la clé d'arc de la porte cochère), peut-être en remployant un fond plus ancien pour le corps sur rue, pour Henri Blanchard, négociant en étamines. Il est précisé en 1850 que la maison comptait alors 7 chambres à feu et 7 chambres ou cabinets froids, ainsi qu'un bâtiment servant autrefois de magasin fermant la cour à gauche, une sellerie, une buanderie et une grange. La maison fut réaffectée en usine de chaussures dans la première moitié du XXe siècle au plus tard, avant d'être rachetée par la commune en 1944 et 1952 avec la maison contiguë à gauche pour y établir l'école primaire de filles. Deux bâtiments de classes furent alors construits dans la cour, celui de gauche à l'emplacement de l'ancien magasin. L'école ferma en 1972/1973 et l'édifice abrita ensuite diverses associations.

  • Période(s)
    • Principale : 4e quart 18e siècle , porte la date
    • Principale : 3e quart 20e siècle
  • Dates

L'édifice est composé d'une maison de plan en L, comprenant un corps principal sur rue et un corps en retour dans la cour, et de deux bâtiments de classe dans la cour.

Le corps principal de la maison comprend un étage de soubassement à usage de cave, un rez-de-chaussée surélevé, un étage carré et un étage de comble, le corps en retour d'équerre un étage carré. Le gros-oeuvre est en maçonnerie enduite. Le corps principal compte 5 travées de baies côté rue et trois travées côté cour, dont une porte cochère portant la date l'an 7eme, le corps en retour d'équerre trois travées. Le corps principal est couvert d'un toit à longs pans, le corps en retour d'un toit brisé (brisis couvert d'ardoises). L'escalier de distribution est situé dans l'oeuvre à l'angle des deux corps. La distribution apparaît très remaniée.

Les deux bâtiments de classe, en appentis, sont en béton et couvert de tôles ondulées.

  • Murs
    • maçonnerie enduit
    • béton
  • Toits
    tuile plate, ardoise, tôle ondulée
  • Plans
    plan régulier en L
  • Étages
    étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble
  • Élévations extérieures
    élévation à travées
  • Couvertures
    • toit à longs pans
    • toit à longs pans brisés
    • appentis
  • Escaliers
    • escalier dans-œuvre : escalier tournant à retours avec jour en charpente
  • État de conservation
    remanié
  • Statut de la propriété
    propriété de la commune
  • Éléments remarquables
    porte cochère
  • Protections

Documents d'archives

  • A.D. Sarthe : 4 N 77. Baux des casernes de gendarme- An XI-1841rie qui n'appartiennent pas au département. Arrondissement de Mamers. 1841-1872.

    Archives départementales de la Sarthe, Le Mans : 4 N 77
  • A.D. Sarthe. Commune de Bonnétable. Archives modernes et contemporaines. Inventaire dressé par Christophe Vaillant, archiviste contractuel. Le Mans, 2005-2006.

    Archives départementales de la Sarthe, Le Mans
Date d'enquête 2015 ; Dernière mise à jour en 2016
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général