Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison et école libre, actuellement maison

Dossier IA72001079 inclus dans Village de Jauzé réalisé en 2007

Fiche

  • Vue générale.
    Vue générale.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • logement
    • école
    • préau
    • latrines

Le logis est probablement construit en 1852 sur le même modèle que le donateur se fait construire à Bel-Air. La construction déclarée en 1861 pourrait concerner la classe accotée au logis, peut-être pour l'ouverture dès cette date de l'école de garçons.

Genrede religieuses
Destinationsmaison
Parties constituantes non étudiéeslogement, école, préau, latrines
Dénominationsmaison, école
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes Maine 301 - Bonnétable
AdresseCommune : Jauzé
Adresse : R.D. 143 3e maison
Cadastre : 1994 B 4, 5

Hippolyte Desson de Saint-Aignan, propriétaire du château de Bel Air, donne à la commune en 1828 une maison avec cour et jardin située dans le bourg de Jauzé, et la pension pour deux sœurs d'Évron qui auront la charge des malades et de l'éducation des petites filles pauvres. Une première construction nouvelle est déclarée en 1852 par Hippolyte Desson sur une parcelle non bâtie lui appartenant, une seconde en 1861 par Léontine Desson. La construction de l'école libre est effectivement attribuée à Marie et Léontine Desson, qui y installent le 27 octobre 1860 des sœurs de la communauté de Briouze (Orne). Marie Desson crée un nouvel établissement géré par les frères dits de la Sainte Famille, et béni en 1868 par l'évêque du Mans.

Période(s)Principale : milieu 19e siècle
Dates1852, daté par source
1861, daté par source

L'édifice, construit entre une petite cour encadrée de 2 préaux (ruinés) et un jardin, est composé d'un logis de plan massé, à sous-sol, rez-de-chaussée surélevé et étage carré, d'une salle de classe à comble à surcroît accotée au mur-pignon sud et de latrines édifiées dans le jardin. Le logis est construit en moellons de calcaire enduits et orné de fausses chaînes d'angle gravées dans l'enduit, l'élévation est à travées, les chambranles et la corniche sont en briques, le toit à croupes. Le rez-de-chaussée est distribué en corridor central donnant sur l'escalier à vis suspendu, logement à droite et classe à gauche. L'étage est occupé par les logements. La classe est construite en briques enduites et couverte d'une croupe, elle communique avec le logis. Les latrines sont en briques, avec portes couvertes d'arc plein cintre et toit en terrasse.

Murscalcaire
brique
enduit
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toitardoise, ciment en couverture
Étagessous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturesterrasse
toit à longs pans
croupe
Escaliersescalier dans-œuvre : escalier en vis
escalier dans-œuvre : suspendu
Typologieslogis de plan massé
États conservationsinégal suivant les parties
Statut de la propriétépropriété d'une personne privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Sarthe. 4 O 201. Jauzé : Desson de Saint Aignan (logement de deux sœurs de la congrégation d'Evron pour l'éducation des filles). 1829-1830.

  • Archives départementales de la Sarthe. 3 P 151/9. Matrice des propriétés foncières. 1838-1913.

  • Archives municipales de Jauzé. Notice historique sur la paroisse de Jauzé. 1841. Manuscrit commencé par Savinien Ferdinand Charles Guyard, curé de Jauzé, en 1841, avec cartes, et complété par ses successeurs.

    p. 33-34.
  • Archives communales de Jauzé. Registre des délibérations du conseil municipal, 1er registre. Délibération du 3 mars 1828.

Documents figurés
  • Plan cadastral révisé en 1933 mis à jour en 1994, section B1 (Direction générale des impôts - cadastre).

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Pays du Perche sarthois - Hardy Julien