Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison, 6 rue du Tricot

Dossier IA44004260 réalisé en 2005

Fiche

Dossiers de synthèse

Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonGuérande - Guérande
AdresseCommune : Guérande
Adresse : 6 rue du
Tricot
Cadastre : 1819 Z 226 ; 1989 AK 189
Période(s)Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 2e moitié 20e siècle

Le cadastre napoléonien figure plusieurs bâtiments organisés autour d'une cour fermée : deux corps rectangulaires perpendiculaires à la rue (une habitation au Nord, une dépendance au Sud), un petit édifice en "L" (une seconde habitation au Nord-Ouest). Ces bâtiments existent toujours.

Le grand bâtiment rectangulaire perpendiculaire à la rue est le plus intéressant. Il s'agit d'une maison de quatre niveaux (cave, rez-de-chaussée surélevé, étage carré, étage de comble) sous toiture d'ardoise à longs pans et croupe sur rue. La façade sur rue présente une travée de fenêtres rectangulaires terminée par une lucarne. Au rez-de-chaussée, elle est encadrée au Nord d'une porte en plein cintre transformée en fenêtre puis murée, au Sud d'une sorte de niche double murée. La cave est accessible depuis la rue par une ouverture rectangulaire chanfreinée. La façade principale se développe au Sud. Elle est rythmée de deux travées terminées par des lucarnes triangulaires très massives. À l'Est, une large porte rectangulaire accessible par un perron ouvre sur le rez-de-chaussée divisé en deux salles séparées par un mur de refend. Ce dernier accueille deux cheminées. La cheminée de la première salle est faite de réemplois et ne présente pas d'intérêt. Dans la seconde salle on observe une petite cheminée à jambages droits et consoles portant une tablette moulurée (XVIIIe siècle). Elle remplace une cheminée monumentale plus ancienne (XVIIe siècle) dont les piédroits sont encore visibles. Le pignon ouest est percé d'une porte récente. Une autre porte murée est installée au centre du mur. Il s'agit de l'accès d'origine à cette salle. L'escalier en bois à balustre en planches sciées est orné de boiseries de style breton. Il monte jusqu'au premier étage et donne dans un couloir. Un peu à l'écart un autre escalier en vis avec un noyau polygonal en bois (XVIIe siècle ?) monte au comble. La charpente est en partie visible. Elle est constituée de fermes dont les arbalétriers sont régulièrement percés de trous circulaires afin de recevoir des chevilles de bois. À proximité de la lucarne on observe quelques traces d'un enduit intérieur fait d'un mélange de terre et de chaux.

La cave se développe sur toute la surface de la maison. Elle est divisée en deux espaces séparés par le mur de refend. La partie ouest, très basse, à une hauteur de plafond d'environ 1,50 m. La partie sur la rue, plus haute, à une hauteur de plafond d'environ 1,70. La cave possède deux accès : l'un donnant sur la rue, l'autre sous l'escalier.

Un puits mitoyen est installé en limite des parcelles AK 189 / AK 192

L'analyse architecturale permet d'établir la construction au XVIIe siècle. Au XVIIIe siècle quelques aménagements sont apportés avec le remplacement de l'escalier entre le rez-de-chaussée et le premier étage, le remplacement des cheminées.

Mursgranite
enduit
moellon
Toitardoise
Étagesrez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble
Couverturestoit à longs pans
croupe

Cette maison présente les caractères de l'habitat du XVIIe siècle. Elle conserve une cheminée (XVIIIe siècle), deux escaliers (XVIIe et XVIIIe siècle ?) et une boiserie de style Breton.

Statut de la propriétépropriété d'une personne privée
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Ville de Guérande - Dufrêche Frédéric
Frédéric Dufrêche

Société Atemporelle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.