Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison, 38 rue du Général-De-Gaulle, Paimbœuf

Dossier IA44004588 réalisé en 2004

Fiche

Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonPaimbœuf (commune)
AdresseCommune : Paimbœuf
Adresse : 38 rue du
Général-De-Gaulle
Cadastre : 1810 195 ; 1999 A 2ème feuille1764

Le terrain, de la rive à la rue Pierre-Jubau, a été arrenté par la duchesse de Lesdiguières le 9 octobre 1691 à Michel Allar, la femme de Sylvestre Graton (les grands-parents de Anne et Charlotte Lafite). Un siècle plus tard des héritiers de cette famille, les mineurs Langlois et Giraud, dits chez Monsieur Louvel (leur oncle, commissaire de la marine, 35 rue Pierre-Jubau) déclarent la propriété d'une maison au nord de la rue, composée d'une boutique, d'une pièce haute, d'une cave et au niveau de la Loire d'une pièce et d'un grenier. Cette description contenue dans le registre de la contribution foncière daté de 1791 acte un état des lieux antérieur à la maison actuelle reconstruite dans le premier tiers du XIXe siècle. Le relevé semble traduire les deux temps de la construction : la première pièce alignée sur la rue renvoie à l'emprise de la première maison vraisemblablement prolongée par une coursière. L'équerre et le compas figurant au centre du balcon filant au premier étage pourraient signaler une loge maçonnique ; la loge dite Les sectateurs des mystères de Memphis est présente à Paimbœuf de 1810 à 1832.

Période(s)Principale : limite 17e siècle 18e siècle
Principale : 1er quart 19e siècle

Un couloir commun aux maisons n° 38 et n° 36 (détruite) rue du Général-De-Gaulle permettait à l'origine (prolongé par une allée) de gagner la Loire, un escalier droit en granite absorbant la différence de niveau entre la rue et la rive. La maison est actuellement composée de deux corps de bâtiment de hauteurs différentes articulés par un escalier tournant, exceptionnellement en maçonnerie. A l'étage, une coursière (anciennement en charpente) assure la liaison entre les deux corps, ponctuée par des latrines à l'extrémité nord, du côté de la Loire. Le corps principal sur la rue, double en profondeur, de deux étages carrés, est élevé sur un niveau de caves dégagé du côté du quai. Le corps secondaire, d'un étage carré (destruction ou inachèvement des niveaux supérieurs) ne comprend qu'une seule pièce ayant vraisemblablement servi de cuisine (cheminée et évier) comme a pu servir la pièce située au-dessous au niveau des caves avec ses deux cheminées et son puits engagé dans le mur à l'est.

Mursgneiss moellon enduit
granite moellon enduit
tuffeau
Toittuile mécanique, ardoise
Plansplan régulier
Étagessous-sol, 2 étages carrés, comble à surcroît
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturesappentis
toit à deux pans
Escaliersescalier hors-œuvre : escalier tournant à retours sans jour en maçonnerie
Techniquesferronnerie
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Registre de la contribution foncière. Section du haut Paimbœuf. Art. 146. Propriétaire : mineurs L'anglois et Giraud chez M. Louvel. Nature de la propriété : une maison composée d'une boutique sur la rue, une pièce à l'étage, une cave, une pièce et un grenier au nord. 19 mai 1791.

    Archives communales, Paimbœuf
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général - Lelièvre Françoise
Françoise Lelièvre

Chercheur, Service Patrimoine, Région Pays de la Loire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.