Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison, 22 rue du Faubourg-Saint-Michel

Dossier IA44004439 réalisé en 2006

Fiche

  • Façade nord.
    Façade nord.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • parc
    • clôture

Dossiers de synthèse

Précision dénominationmaison de maître
Destinationscentre culturel
Parties constituantes non étudiéesparc, clôture
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonGuérande - Guérande
AdresseCommune : Guérande
Adresse : 22 rue du
Faubourg-Saint-Michel
Cadastre : 1819 M 25 ; 1962 AD 485

Cette maison de maître remplace l'ancien manoir de Pont-Blanc dont la mention la plus ancienne remonte à 1601. Vraisemblablement construit par Allain-Antoine Millon de Villeroy, acquéreur de la propriété en 1841, l'édifice est converti au milieu du XXe siècle en dépendance de l'hôpital voisin, et sert actuellement de centre culturel.

Période(s)Principale : milieu 19e siècle
Principale : 20e siècle

L'édifice est implanté au cœur d'un parc partiellement clos de murs en moellons. Assis sur un étage de soubassement, ce bâtiment s'avère caractéristique de la mi XIXe siècle par ses chaînes d'angle, ses bandeaux horizontaux, ses encadrements de fenêtres et sa corniche, tous en pierre de taille, ainsi que par ses souches de cheminées hypertrophiées percées de fenêtres. Les lucarnes et la charpente complexe à croupes sont également à signaler.

Mursgranite
calcaire
enduit
appareil mixte
moellon sans chaîne en pierre de taille
pierre de taille
Toitardoise
Étages1 étage carré, étage de comble
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
croupe
Escaliersescalier dans-œuvre : escalier tournant à retours avec jour en charpente
Statut de la propriétépropriété de la commune

Annexes

  • Étude de Me Henry, notaire à Guérande, 21 avril 1947.

    Vente par M. Antoine Frédéric Marie Million de Villeroy à l´hôpital de Guérande d'un bâtiment dénommé Les Marais longeant le faubourg Saint-Michel comprenant au rez-de-chaussée cinq chambres, deux water-closets, ne salle de bains, une salle à manger, un office, à l´étage sept chambres, un water-closet ; un deuxième bâtiment dénommé Les Landes comprenant un entre-sol à usage de rangement et une chaufferie, un premier niveau comprenant un office, un local d´infirmerie, une salle à manger, un coin salon, deux chambres, un deuxième niveau comprenant diverses pièces à usage de chambre, lingerie, water-closets, salle de bains, rangement, un troisième niveau comprenant cinq chambres, water-closets. En pignon de ce bâtiment, un logement comprenant une pièce en rez-de-chaussée, salle de bains, water-closets, avec un niveau comprenant une pièce à usage de chambre. Ainsi que un ancien blockhaus, un bâtiment à usage de garage et remise, un auvent.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de Loire-Atlantique. B 8886. Mention de Me Macé l´aîné, notaire, sieur du Pont Blanc. 1601.

    p. 53 v°.
  • Archives départementales de Loire-Atlantique. 4 E 61/38. Étude de Me Oudiette, acquisition par Allain-Antoine Millon de Villeroy 27 décembre 1841.

  • Archives départementales de Loire-Atlantique. 4 E 62/38. Vente par Jean Lemasson, ancien capitaine de navires et Renée Louise Duchesne sa femme, demeurant à Saint-Nazaire, à Charles Moysan, capitaine de navire, et Madeleine Renée Filleul, sa femme, au faubourg Saint-Michel, d´une maison nommée « la maison du Pont Blanc », consistante en deux embas, chambre au-dessus lambrissée et grenier à côté [ ] cour au derrière, jardin aussi au derrière [ ], droit de servitude et passage par le portal de la maison des enfants Villaufeuvre pour se rendre audit cellier. 12 janvier 1779.

  • Archives départementales de Loire-Atlantique. 1 Q 1017. Bail de la maison, cour et jardin dite du Pont Blanc recommandant de ne rien mettre de lourd dans les chambres hautes comme des ardoises et ne pas y danser. 19 décembre 1830.

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Ville de Guérande - Dufrêche Frédéric
Frédéric Dufrêche

Société Atemporelle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Vincent Gil