Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison, 2 quai Gautreau, Paimbœuf

Dossier IA44004662 réalisé en 2004

Fiche

Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonPaimbœuf (commune)
AdresseCommune : Paimbœuf
Adresse : 2 quai
Gautreau
Cadastre : 1810 146 ; 1999 A 2ème feuille 533

Le terrain a été arrenté par la duchesse de Lesdiguières à André Frémal, maître charpentier de navires, le 19 septembre 1701. Il était, avant l'ouverture de la rue Saint-Gilles, limité au sud par un fossé le séparant des terres de la métairie du Bois Gautier. Un constructeur de navires de Nantes, Marc Daviaud, se porte acquéreur du terrain et de la maison le 18 mai 1737 ; Catherine Daviaud (veuve) en est toujours la propriétaire en 1778. Elle déclare deux maisons, l'une au nord (n° 2 quai Gautreau) composée d'une pièce au rez-de-chaussée, de deux pièces à l'étage et de plusieurs logements sur la cour accessibles depuis le quai par une allée latérale à l'est ; l'autre au sud (n° 4 rue Saint-Gilles) composée de trois pièces successives entre la rue et la cour au nord, la troisième servant de cuisine, d'un étage et d'un grenier. Si la description de la maison située au sud sur la rue Saint-Gilles renvoie à la maison visible actuellement, il est plus délicat de dater la maison sur le quai, les éléments du décor intérieur et l'escalier dans œuvre (intégré au corps principal) renvoyant au XIXe siècle. Cependant, si le corps principal ouvrant sur le quai a pu être élevé dans le quatrième quart du XVIIIe siècle, la surélévation d'un deuxième étage carré est plus récente (XXe ?). Les lambris de couvrement présents au premier étage du corps principal datant de la fin du XVIIIe siècle n'ont pas été conçus pour la maison ; il s'agit d'un remploi. En 1817, les héritiers du notaire Michel Aubinais (ancien procureur à Paimbœuf) avaient la propriété de l'ensemble.

Période(s)Principale : 4e quart 18e siècle
Principale : 1ère moitié 19e siècle

La maison est composée de trois corps de bâtiment : un corps principal ouvert sur le quai d'une pièce au rez-de-chaussée et de deux pièces à l'étage desservies par un escalier dans-œuvre ancré à l'angle sud-ouest contre le mur mitoyen, un corps secondaire transversal en appentis comprenant la salle à manger au rez-de-chaussée et un troisième parallèle au corps principal comprenant la cuisine.

Mursgneiss
granite
tuffeau
moellon
Toittuile mécanique
Plansplan régulier en L
Étages2 étages carrés
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
appentis
Escaliersescalier dans-œuvre : escalier tournant à retours sans jour en charpente
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Rolle rentier de Mesdemoiselles Grou pour les rentes qui leur sont dues sur les maisons de Painbeuf. Arrentement le 19 septembre 1701 par la duchesse de lesdiguières à André Frémal, maître charpentier de navire. [1772].

    Archives départementales de Loire-Atlantique, Nantes : 1 E 757
  • Etude de Me Trastour. Aveu par Daviaud, constructeur de navires, au demoiselles Grou. Art. 3 : un terrain sur lequel sont bâties deux maisons, une au nord occupée par un marchand de vin et tonnelier Jaques Dousset, une au sud occupée par Aubinais, notaire, biens aquis le 18 mai 1737 par Marc Daviaud et Catherine Daviaud sa veuve. 5 janvier 1778.

    Archives départementales de Loire-Atlantique, Nantes : 4 E 90/29
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général - Lelièvre Françoise
Françoise Lelièvre

Chercheur, Service Patrimoine, Région Pays de la Loire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.