Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison, 10 rue de Saillé

Dossier IA44004286 réalisé en 2005

Fiche

Dossiers de synthèse

Destinationscommerce
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonGuérande - Guérande
AdresseCommune : Guérande
Adresse : 10 rue de
Saillé
Cadastre : 1819 Z 209 ; 1989 AK 164
Période(s)Principale : limite 15e siècle 16e siècle
Principale : 19e siècle

Cet ensemble est constitué de deux parties articulées autour d'une tour d'escalier autrefois à demi hors œuvre, aujourd'hui englobée dans la construction. L'ensemble comporte trois niveaux (rez-de-chaussée, étage carré, étage de comble). Les toitures à longs pans individualisent les parties.

Au rez-de-chaussée, le bâtiment forme deux salles séparées par un mur de refend. Elles communiquent entre elles et chacune dispose d'un accès à la tour d'escalier par des portes rectangulaires. L'escalier en vis en pierre monte jusqu'au comble. Les deux niveaux supérieurs sont desservis par des portes identiques. Dans la cage d'escalier, deux portes vers l'Ouest, l'une au premier étage, l'autre au deuxième étage ouvrent sur une partie plus récente (XVIIIe siècle). Sur le palier du dernier niveau, un second escalier en pierre, plus étroit, monte à une petite salle au sommet de la tour d'escalier. Cette dernière conserve quelques carreaux de terre cuite posés sur un mélange de terre et de paille. Une petite cheminée en granite et une fenêtre à coussiège offre un certain confort. La cheminée ruinée, présente des jambages en biais terminés par une console en pyramide renversée. Le linteau et la hotte ont disparu, probablement lors du remaniement de la toiture de la tour.

Une cheminée monumentale en granite confirme le caractère résidentiel du troisième niveau de la partie sud, qui forme aujourd'hui une pièce unique. Les caractéristiques de cette cheminée sont comparables à celles de la salle sommitale de la tour d'escalier. On note toutefois que le traitement des jambages arrondis est différent.

Contre la façade postérieure de la partie sud, une petite extension à deux niveaux est construite au XVIIIe siècle. Le plafond du rez-de-chaussée est constitué de solives portant un lattis couvert d'un mélange de terre et de paille. Le premier étage ne conserve aucun élément d'architecture intéressant. Un escalier en vis logé dans une cage quadrangulaire permet l'accès au premier étage. Un soubassement de pierre supporte l'emmarchement et le noyau circulaire en bois.

Dans son état initial, à la limite du XVe et du XVIe siècle, le bâtiment affectait un plan en L constitué au Nord d'un long bâtiment perpendiculaire à la rue, au Sud d'un bâtiment plus étroit parallèle à la rue. Des portes percées dans la cage d'escalier vers l'Ouest communiquaient peut-être avec des latrines ou des coursières en encorbellement. Au XVIIIe siècle, une extension est ajoutée contre la façade arrière de la partie sud. Cette extension était à la fois accessible depuis la cage d'escalier du bâtiment préexistant (au premier étage) et par la rue de Saillé. Ce second accès disposait d'un escalier en vis en bois indépendant. Au XIXe et au XXe siècle les façades sur rue sont reprises.

Mursgranite
enduit
moellon
parpaing de béton
Toitardoise
Étages1 étage carré, étage de comble
Couverturestoit à longs pans
toit à un pan

Il s'agit de l'un des plus gros ensembles de la fin du Moyen Age ou de début de l'époque Moderne conservé dans la ville intra muros. Le bâtiment conserve peu d'éléments anciens visibles : escalier en vis en pierre et deux cheminées. L'escalier en vis en

Statut de la propriétépropriété d'une personne privée
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Ville de Guérande - Dufrêche Frédéric
Frédéric Dufrêche

Société Atemporelle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.