Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison, 1 rue du Tricot

Dossier IA44004290 réalisé en 2005

Fiche

Dossiers de synthèse

Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonGuérande - Guérande
AdresseCommune : Guérande
Adresse : 1 rue du
Tricot
Cadastre : 1819 Z 218 ; 1989 AK 174
Période(s)Principale : limite 15e siècle 16e siècle , (?)
Principale : 2e moitié 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle

Le bâtiment se développe parallèlement à la rue du Tricot. Il est construit en moellon de granite avec encadrements en pierre taillée sous couverture d'ardoise à deux longs pans avec coyaux. Il est accosté d'une tour d'escalier quadrangulaire contre la façade postérieure, en partie masquée par l'ajout d'une salle au Sud-Est. Au rez-de-chaussée, la porte d'entrée surélevée, accessible par un emmarchement, est couverte d'un arc en plein cintre qui semble plaqué sur une maçonnerie antérieure. L'arc de décharge qui la surmonte se retrouve également au-dessus des huit fenêtres de façade. Celles-ci présentent toutes, sauf les deux baies du rez-de-chaussée sud, un appui monolithe dont les extrémités supérieures remontent légèrement. Le comble est éclairé de lucarnes sous fronton triangulaire en calcaire.

Au rez-de-chaussée, le couloir central dessert deux pièces latérales. Au Nord, la salle réaménagée en arrière-boutique de boucherie, est entièrement enduite. On accède à la cage de l'escalier par une porte sous arc cintré chanfreiné en fond de couloir. L'escalier en vis hors œuvre au revers de la façade postérieure monte de fond et dessert une cave, le premier étage ainsi qu'un grenier. L'escalier est constitué d'un noyau circulaire en bois. Les revers des marches visibles entre rez-de-chaussée et cave sont constitués d'une planchette verticale portant sur un dessous de marche à l'extrémité chanfreinée. L'intérieur de la cage d'escalier a été récemment enduit.

Au pied de l'escalier, la porte d'accès à la cave conserve des montants chanfreinés. Le linteau a disparu. Cet espace est également accessible côté rue par une porte semi-enterrée à arc en plein cintre chanfreiné vers l'extérieur. La cave est aérée par trois soupiraux. Sur les pignons nord et sud, deux repos saillants d'environ 20 cm supportaient autrefois les cheminées du rez-de-chaussée. Les poutres de plancher, dissimulées au Sud par des éléments isolants, ont été remplacées dans la moitié nord par un sol en béton.

L'organisation générale de la demeure présente des caractéristiques anciennes : soupiraux et accès côté rue à la cave, repos des cheminées du rez-de-chaussée, couloir central ouvrant sur un escalier en vis hors œuvre, arcs cintrés chanfreinés des portes.

Plusieurs phases de remaniements modifient le parti initial.

Le soupirail sud-est ménagé dans le mur postérieur est condamné par l'extension d'une pièce au sud-est construite au XVIIIe siècle. Le percement des baies de façade est également moderne, comme le suggère le type d'appui rencontré plutôt vers la fin du 17ème siècle. L'arc en plein cintre de la porte d'entrée se retrouve souvent dans l'habitat du XVIIe et XVIIIe siècle.

Mursgranite
calcaire
moellon
pierre de taille
Toitardoise
Étagessous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble
Couverturestoit à longs pans

Le premier étage et le comble n'ont pu être visités.

Statut de la propriétépropriété d'une personne privée
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Ville de Guérande - Dufrêche Frédéric
Frédéric Dufrêche

Société Atemporelle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.