Logo ={0} - Retour à l'accueil

La traversée du canton de Bonnétable par la voie antique du Mans à Evreux, puis Grand Chemin mansais vers Rouen, puis route royale du Mans à Paris, puis R.N. 138 bis du Mans à Mortagne au Perche, actuellement R.D. 301.

Dossier IA72058594 réalisé en 2015

Fiche

Dénominationsroute
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes Maine 301 - Bonnétable
AdresseCommune : Briosne-lès-Sables
Lieu-dit : Eclopas, Bois d'Atilly (Le)
Cadastre :
AdresseCommune : Terrehault
Lieu-dit : Charme (Le)
AdresseCommune : Bonnétable
Adresse : avenue, 8 août 1945, rue, Saint-Etienne, rue, Maréchal Leclerc, rue, Maréchal Joffre, avenue 11 novembre
AdresseCommune : Rouperroux-le-Coquet
Adresse : rue principale

La voie antique du Mans à Evreux entrait dans le territoire de l'actuel canton de Bonnétable par Briosne-les-Sables (tracé l'est du village de Briosne puis par Eclopas) puis Terrehault (La Barre, Le Charme et à travers les bois du Mortier Noir) et enfin Rouperroux-le-Coquet (Rue Principale du village jusqu'à l'écart de Guémansais) en direction de Saint-Cosme-en-Vairais.

Cet itinéraire fut utilisé au Moyen-Age, sous le nom de Grand chemin Mansais mentionné en 1345, pour joindre Le Mans à Rouen, avec l'abandon probable du tracé par Briosne au profit d'un tracé par la ville de Bonnétable à partir des XIe-XIIe siècle au plus tard. En 1620, Louis XIII venant de Paris emprunta ce chemin pour joindre Le Mans.

La route devint route royale de Paris à Nantes par Le Mans dans la 1ere moitié du XVIIIe siècle et fut élargie en 1734 (mention en 1736-1737 de la perte foncière causée à la métairie de Bois d'Atilly à Briosne-les-Sables par la construction du grand chemin neuf). Le plan-minute de l'atlas de Trudaine fut levé en 1747-1748. Délaissée après l'ouverture de la route royale de Paris au Mans par La Ferté-Bernard vers 1771 puis rétrogradée en route départementale pendant la Révolution, elle était vers 1792 perfectionnée sur toute sa longueur, [...] considérablement rouagée, et sera impraticable faute de réparations. Selon un rapport de 1805, la route du Mans à Mortagne par Bonnétable, totalisant 42,266 m de long en Sarthe dont 8368 m pavés, servait alors au commerce nord-sud et soulageait la route de Tours à Rouen par Le Mans et Alençon malgré un roulage bien moins considérable que cette dernière et des pentes moins bien réglées que la route de Paris au Mans par la Ferté-Bernard. Elle servait alors encore pour aller à Paris par voitures publiques. Il est alors précisé qu'il s'agissait de la route la plus ancienne du pays, bordée d'une très grande quantité de maisons de maître car c'était la seule carossable sûrement pour les voitures, et que le pays à 3 ou 4 lieues de la ville est soigné, décoré, cultivé avec soin ce qui milite encore en la faveur de cette route.

La route du Mans à Mortagne par Bonnétable, Saint-Cosme-en-Vairais et Bellême fut élevée au rang de route royale de 3e classe sous le n° 138 bis par ordonnance royale du 6 décembre 1827, sur la demande du Conseil général de la Sarthe. Elle fut à nouveau déclassée en route départementale 301 en 1973.

D'après le plan de 1747-1748 et pour le territoire de l'actuel canton, la route était pavée dans la traverse de Bonnétable (mention de travaux de pavage des rues de Bonnétable en 1740 aux frais du seigneur, réparation en pavés de grès de la forêt de Bonnétable en 1818) ainsi qu'à Guémansais (Rouperroux-le-Coquet), et empierrée pour le reste. Elle comptait 7 ponceaux et un pont à Guémansais, plusieurs fois réparés aux XIXe et XXe siècles. En 1931, la portion de route entre Le Mans et Bonnétable était pourvue d'un revêtement superficie de goudron, bitume ou macadam, la traverse de la ville était encore pavée et le reste était alternativement empierré et goudronné. La déviation de la route à l'ouest de la ville de Bonnétable, projetée dès 1968, ne fut réalisée qu’après cette date.

Période(s)Principale : Antiquité, Moyen Age, 1ère moitié 18e siècle, Epoque contemporaine

Le tracé rectiligne de la voie antique du Mans à Evreux est aisément repérable juste avant l'entrée dans le canton de Bonnétable (lieux-dits le Petit Chesnay et Malitourne à Beaufay), mais n'est plus repérable sur la commune de Briosne-les-Sables qu'à partir de l'est du village de Briosne jusqu'au moulin d'Eclopas où il franchit le Tripoulain. La route est de nouveau repérable à Terrehault où son tracé se confond avec celui de la R.D. 181 puis Rouperroux-le-Coquet jusqu-à Guémansais.

L'ancienne route royale de Paris au Mans, actuelle, R.D. 301 franchit la limite cantonale à Brisone-les-Sables, peu avant Bois d'Atilly en suivant un tracé à peu près parallèle à celui de la voie antique du Mans à Evreux. Après la traverse de Bonnétable aujourd'hui déviée par l'ouest de la ville, elle rejoint le tracé de la voie antique peu avant l'entrée dans le village de Rouperroux-le-Coquet. Les deux tracés sont enduite confondus jusqu'à la limite cantonale où est établi l'écart de Guémansais.

Statut de la propriété
Protections

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Sarthe. G 215. Huitième compte sommaire que présente et rend Louis Dubail Des Ouches à MM. les vénérables et discrets chapelains, clercs et confrères de l'églize du Mans...» 1736-1737.

  • A.D.Sarthe : 2 S 2. Grande voirie. Aménagement et entretien : mémoires et rapports (1792-1815), comptes raisonnés des travaux faits et à faire (1809-1812). 1792-1815.

    Archives départementales de la Sarthe, Le Mans : 2 S 2
  • AD. Sarthe : 2 S 13. GRANDE VOIRIE. Tableaux des ponts et ponceaux. An XIII

    Archives départementales de la Sarthe, Le Mans : 2 S 13
  • AD Sarthe : 2 S 170. ROUTE NATIONALE 138 BIS DU MANS A MORTAGNE. Dossiers généraux. Classement (1827) ; voeu de remise en état (1921) ; travaux d'entretien (1843-1870). 1827-1921.

    Archives départementales de la Sarthe, Le Mans : 2 S 170
  • A.D. Sarthe : 2 S 171. ROUTE NATIONALE 138 BIS DU MANS A MORTAGNE. Dossiers généraux S 171.Travaux : réparations, reconstruction d'arches et ponts, entretien, pavages, fournitures de matériaux. An XI-1818.

    Archives départementales de la Sarthe, Le Mans : 2 S 171
  • A.D. Sarthe : 2 S 172. ROUTE NATIONALE 138 BIS DU MANS A MORTAGNE. Dossiers généraux. Travaux : construction d'aqueducs et de rigoles pavées (1837-1841) ; amélioration à la sortie du Mans (1841-1846) ; rectifications des côtes de la Courbe et de Bel-Air de Beaufay à Bonnétable (1867-1868). 1837-1868.

    Archives départementales de la Sarthe, Le Mans : 2 S 172
  • A.D. Sarthe : 2 S 173. ROUTE NATIONALE 138 BIS DU MANS A MORTAGNE. Dossiers généraux. Baux d'entretien. 1821-1851.

    Archives départementales de la Sarthe, Le Mans : 2 S 173.
Bibliographie
  • GUY, Auguste. Étude historique sur Bonnétable depuis son origine jusqu'à nos jours. Bonnétable : Impr. de Prévost-Guillemin, 1895.

  • BOUTON, André. Les voies antiques, les grands chemins médiévaux et les routes royales du Haut-Maine. Le Mans, 1947. 226 p.

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général - Hardy Julien