Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme dite de l'Estre des près

Dossier IA72059051 réalisé en 2019

Fiche

Voir

Parties constituantes non étudiéespuits, toit à porcs, jardin
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonMans (Le)
AdresseCommune : Le Mans
Adresse : chemin de l'
Etre-des-près
Cadastre : 2019 LM 331
Précisionsanciennement commune de Saint-Georges-du-Plain

Dans les sources anciennes mentionnant le bordage de l'Estre -ou Aistre- des Près, les actes évoquent des champs et des vergers (en particulier poiriers et pommiers). La première mention date de 1516 et mentionne la zone comme propriété de la maladrerie Saint-Lazare située à la frontière entre Saint-Georges-du-Plain et Le Mans, à l'emplacement de l'actuel boulevard Anatole France. En 1778, le bail est cédé au plus offrant et la ferme devient donc la propriété des Hospices du Mans.

La ferme présente un fond ancien pouvant être daté du 17e ou 18e siècles. En effet, le bâtiment ouest, aujourd'hui d'habitation, propose des techniques constructives Ancien Régime (petit appareil mixte dont grès roussard sous enduit, encadrements en grès roussard, épaisseur importante des murs). De même, la partie nord de la grange, correspondant au corps en rez-de-chaussée avec espace sous comble propose les mêmes caractéristiques et l'encadrement en roussard de la porte menant au rez-de-chaussée sur la façade gouttereau est particulièrement éclairant : linteau massif, pied droit en harpe.

Sur le plan cadastral de 1813, les bâtiments sont déjà au nombre de deux et se font face comme actuellement. Cependant, leur plan diffère quelque peu avec, pour les deux corps, une aile en retour aujourd'hui disparue. Cependant, le muret conservé perpendiculairement à la façade principale de la grange, à l'aplomb de la partie en bardage bois pourrait être une trace de cette aile ancienne.

L'analyse par dendrochronologie effectuée sur la charpente de la partie nord de la grange révèle un abattage des bois daté de l'automne-hiver 1825-1826. Ce résultat amène donc à considérer une reconstruction partielle de la grange dans les années 1825-1830. Cette date pourrait correspondre à une campagne de modernisation du site. En effet, la charpente de la partie sud présente les mêmes dispositifs constructifs et les matériaux employés pour la maçonnerie du corps central (ouvertures en brique claire, portes clavées en grès blanc...) sont employés à cette période.

Sur le plan cadastral de 1844, deux bâtiments ont été ajoutés : un four à pain à l'ouest aujourd'hui transformé et un bâtiment agricole au sud toujours visible aujourd'hui. Le soubassement de ce bâtiment agricole est maçonné. La porte est également construite avec un encadrement partiellement en grès roussard et un linteau massif. Cela peut être un remploi de l'ancienne grange remaniée dans les années 1825-1830.

En 1881, une partie des terres est vendue aux chemins de fer. En 1882, le bordage est aliéné à Jean David et Auguste Avice.

L'ablation de l'aile en retour de la grange et l’extension du corps vers le sud en bardage bois a été réalisée en même temps que la surélévation du bâtiment d'annexe agricole, également en bardage bois, dans les années 1920.

Récemment, le bâtiment d'habitation a subi des transformations : agrandissement au nord, extension vers l'ouest entrainement le comblement de l'aile en retour et modernisation des espaces.

Période(s)Principale : 17e siècle , (?)
Principale : 2e quart 19e siècle , datation par dendrochronologie
Principale : 1ère moitié 20e siècle
Principale : 4e quart 20e siècle
Dates1825, datation par dendrochronologie

La ferme est composée de trois bâtiments indépendants positionnés au centre de la parcelle et entouré par le jardin.

Le bâtiment d'habitation

Le bâtiment d'habitation est de plan rectangulaire. Il se développe en rez-de-chaussée et étage de comble percé par des lucarnes pendants sur la façade gouttereau. La façade est enduite. Un chainage pris en maçonnerie est visible au devant de la dernière travée nord.

Les ouvertures sont rectangulaires.

La grange

La grange, de plan rectangulaire, se développe en rez-de-chaussée et étage de comble. Elle est composée de trois corps de bâtiment. Au nord, un appentis maçonné en petit appareil mêlé est accessible en rez-de-chaussée par une porte en grès roussard rectangulaire sur la façade gouttereau. En intérieur l'encadrement d'une ancienne porte flanquée de deux ouvertures est positionnée sur la façade pignon. Au-dessus de celle-ci, une ouverture en grès roussard et linteau bois permet d'accéder aux combles. Le corps central est percé de deux portes rectangulaires en grès blanc en rez-de-chaussée et d'une fenêtre en brique claire. Il communique avec le corps sud en bardage bois reposant sur un soubassement béton. C'est par cette dernière partie que se fait l'accès aux combles.

Les toits à deux pans sont recouverts de tuiles plates.

L'annexe agricole

L'annexe agricole est positionnée entre les deux bâtiments grange et habitation se faisant face. Elle est composée d'un rez-de-chaussée maçonné en appareil mixte et accessible par une porte rectangulaire en grès roussard et grès blanc. L'étage est en bardage bois, accessible depuis un escalier extérieur en bois. Le toit à deux pans est recouvert de tuiles mécaniques.

Murspierre de taille
appareil mixte
enduit
bois
Toittuile plate, tuile mécanique
Plansplan rectangulaire régulier
Étagesrez-de-chaussée, étage de comble
Couverturestoit à deux pans
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • Rapport dendrochronologique de la charpente de la grange effectué par dendrotech, prélévements du 10.12.2019.

    Les charpentes de la grange ont fait l'objet d'une analyse par dendrochronologie. les prélèvements ont été effectué le 10 décembre 2019. 15 prélèvements ont été effectués pour l’appentis nord et 6 pour la charpente du corps central.

    Les charpentes sont en chêne et présentent le même agencement.

    La description et l'analyse dendrochronologiques sont disponibles ICI.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Sarthe ; HG 1202. Bordage de l'Aistre des près appartenant à la maladrerie Saint-Lazare, 1516.

  • Archives départementales de la Sarthe ; HG 1725. Documents de l'Aistre des près, propriété de la maladrerie Saint-Lazare, 1650-1661.

  • Archives départementales de la Sarthe ; HG 1190. Aliénation du bordage de l'Estre des près aux enchères publiques, 1882.

  • Archives municipales du Mans ; 1 G 48. Matrice des propriétés foncières bâties et non-bâties, 2e perception, 1850-1913.

Documents figurés
  • Plan cadastral napoléonien de Saint-Georges-du-Plain, 1813. (Archives départementales de la Sarthe ; PC\284\001).

  • Plan cadastral napoléonien de la ville du Mans, 1844. (Archives départementales de la Sarthe ; PC\183).

  • Plan du bordage de l'Estre des près, partie aliénée aux chemins de fer, 1881. (Archives Départementales de la Sarthe ; HG 1190).

Liens web

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général - Ferey Marie
Ferey Marie

Chercheur auprès du Service Patrimoine de la Région des Pays de la Loire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.