Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme de l'Angellerie, actuellement maison

Dossier IA72001101 réalisé en 2009

Fiche

Dossiers de synthèse

Le logis de maître peut remonter au XVIIIe siècle. La fenêtre droite et celle de l'élévation est, à chambranle avec feuillure, résultent d'une modification de la 2e moitié du XIXe siècle, voire de 1909. la démolition signalée à cette date pourrait signaler la démolition d'une cheminée dans la partie droite du logis. La grange-étable, très remaniée, semble avoir été accolée au logis, sa toiture masque partiellement une fenêtre de l'élévation postérieure. Elle est cependant construite avant 1835. L'aile en retour semble entièrement reconstruite dans la 2e moitié du XIXe siècle.

Le logis de fermier est un ancien logis simple (XVIe ou XVIIe siècle ?), transformé en logis court avant 1835 par l'ajout d'une chambre avec étable en prolongement. Les fenêtres sont encadrées de briques au XIXe siècle.

Destinationsmaison
Parties constituantes non étudiéeslogement, étable, puits
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes Maine 301 - Bonnétable
AdresseCommune : Terrehault
Lieu-dit : l' Angellerie
Cadastre : 1835 B 222-225 ; 1988 B 155

Mention en 1593-1594 du lieu de l'Angellerie, qualifié de fief appartenant à la famille Faussabry, résidant à Bonnétable et au Mans, entre le milieu du XVIIe siècle au moins et jusqu'au premier quart du XVIIIe siècle, puis réuni en 1745 à la Châtellenie de Sables. L'ensemble des bâtiments figure sur le plan cadastral de 1835. Le logis de maître est déclaré démoli en 1909 par Octave Yzeux.

L'écart de l'Angellerie rassemble 24 habitants vers 1842.

Période(s)Principale : Temps modernes
Principale : 2e moitié 18e siècle
Secondaire : 19e siècle

L'édifice est composé de trois bâtiments situés au centre du hameau de l'Angellerie, écart composé de trois autres fermes ou ensembles à cour commune (non étudiés).

Le logis de maître (A), à rez-de-chaussée surélevé sur un étage de soubassement, est construit en moellons sans chaîne en pierre de taille. L'élévation antérieure est à trois travées, les ouvertures sont encadrées de pierre de taille calcaire, la couverture est à croupes. Le rez-de-chaussée surélevé est accessible par un degré droit extérieur.

Accoté à l'élévation postérieure du bâtiment A, le bâtiment C, ancienne grange-étables remaniée en logement, est construit en moellons sans chaîne en pierre de taille. Il est prolongé au nord d'un bâtiment en pan-de-bois sous même faîte, et d'une aile en retour vers l'ouest, partiellement construite en pan-de-bois enduit (pignon essenté de planches). L'ensemble est couvert de longs pans, avec pignon couvert et noues pour l'aile en retour.

Le logis de fermier (B), de type court est en en rez-de-chaussée et construit en moellons sans chaîne en pierre de taille et couvert de longs pans. Il est prolongé par une étable avec comble à surcroît à usage de fenil. Les fenêtres sont encadrées de briques, les portes du logis et de l'étable sont à chambranle de bois.

Derrière ce logis, les étables (ou porcheries ?) sont construites en moellons sans chaîne en pierre de taille et couvertes de longs pans. La cour comprend la mare et le puits construit en moellons sans chaîne en pierre de taille couvert d'une voûte conique.

Murscalcaire
bois
essentage de planches
enduit
moellon sans chaîne en pierre de taille
pan de bois
Toittuile plate
Étagesétage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, en rez-de-chaussée, comble à surcroît
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
croupe
pignon couvert
noue
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier droit
Typologiesferme de type III, logis court
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Sarthe. B 639. Enquête de commodo et incommodo et autres pièces relatives à l'union des fiefs de Montguyon, La Varie, L'Angellerie et La Hauterie à la châtellenie de Sables..., 1745.

  • Archives départementales de la Sarthe. G 124. Compte de recepte et mise des biens et reuenu de la confrarie des chappelains et clercs de l'église du Mans 1593-1594.

  • Archives départementales de la Sarthe. 28 J 245. Collection Brière. Dossier Faussabry.

  • Archives départementales de la Sarthe. 3 P 359/11. Matrice des propriétés bâties. 1882-1911.

Documents figurés
  • Plan cadastral révisé en 1933, mis à jour en 1988, section B1 (Direction générale des impôts - cadastre).

  • Plan cadastral de la commune de Terrehault. 1835. (Archives départementales de la Sarthe. PC/359).

    Section B1.
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Pays du Perche sarthois - Hardy Julien