Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme, actuellement maison - la Choutellerie, Saint-Léger

Dossier IA53003089 réalisé en 2005

Fiche

Dossiers de synthèse

Destinationsmaison
Parties constituantes non étudiéesétable à vaches, étable à chevaux, grange, porcherie, fournil, remise
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes d'Erve-et-Charnie - Sainte-Suzanne
AdresseCommune : Saint-Léger
Lieu-dit : la Choutellerie
Cadastre : 1842 D 287, 288 ; 1982 D 408, 409

La Choutellerie, nommée la Chédoutellerie en 1609 et la Chéroutellerie en 1772 et 1782, relevait de la seigneurie des Pins. L'ancien logis-étable peut être daté du XVIe ou du XVIIe siècle. Il a été remanié et agrandi à l'arrière dans la deuxième moitié du XIXe siècle. La partie logis a été convertie en étable lors du transfert dans les années 1950 de l'habitation principale dans le logement-fournil construit dans la deuxième moitié du XIXe siècle qui fut alors doublé et doté d'un appentis. L'étable-grange qui était disposée approximativement perpendiculairement au logis-étable a été abattue au début des années 1980. La remise a été reconstruite dans la deuxième moitié du XIXe siècle. Elle était en cours de transformation en maison lors de l'enquête. Après la deuxième guerre mondiale l'exploitation de la Choutellerie s'étendait sur 18 hectares.

Période(s)Principale : Temps modernes
Principale : 2e moitié 19e siècle
Principale : 3e quart 20e siècle

La Choutellerie forme un seul écart avec le lieu-dit de la Croix. Avant la démolition de l'étable-grange, les trois bâtiments principaux étaient disposés sur les trois côtés d'une cour irrégulière. La remise est légèrement à l'écart, au nord-ouest. L'ancien logis-étable est en rez-de-chaussée surmonté d'un léger surcroît. Il est construit en moellons de grès et est désormais couvert de tôle ondulée. Ses encadrements sont majoritairement en moellon et à linteau de bois mais une de ses fenêtres est entièrement en bois et une autre a été refaite en béton. Il était constitué de deux pièces dont une à cheminée (détruite) et d'une étable utilisée au XXe siècle comme porcherie. L'appentis arrière, dont les baies sont en brique, contenait l'étable à chevaux et une cave. La charpente du corps principal est du type à ferme et à panne, sans faux-entrait, mais sa ferme centrale a été refaite selon le type à potence. Le logis actuel dispose d'un comble à surcroît sans jour sur la façade principale. Son enduit et ses ouvertures sont en ciment. Il est couvert d'ardoises. Il est pourvu d'un appentis à l'arrière. La Choutellerie fait partie de l'écart de la Croix qui appartient au type I.

Mursgrès
enduit
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toittôle ondulée, ardoise
Étagesen rez-de-chaussée, comble à surcroît
Couverturestoit à longs pans
appentis
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Mayenne : 471 J 22. Chartrier de Montecler. Censif du fief des Pins. 1782.

  • Archives départementales de la Mayenne : 471 J 35. Chartrier de Montecler. Amendes et remembrances des pleds et assises du marquisat de Montecler tenues au château dudit lieu par le fief et seigneurie des Pins en dépendant. 1769-1789.

  • Archives départementales de la Mayenne : 471 J 36. Chartrier de Montecler. Aveu de la Saugère et des Pins à Sainte-Suzanne. 15 mai 1609. [Copie du 18e siècle].

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Mayenne - Foisneau Nicolas
Foisneau Nicolas

Chercheur à l'Inventaire général, au service puis direction du Patrimoine du Conseil départemental de la Mayenne, de 2001 à 2020.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Davy Christian
Davy Christian

Chercheur au service Patrimoine de la Région Pays de la Loire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.