Dossier d’œuvre architecture IA72001087 | Réalisé par
  • inventaire topographique
Écart et ensemble d'édifices à cour commune du Pesle
Copyright
  • (c) Région Pays de la Loire - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Communauté de communes Maine 301 - Bonnétable
  • Commune Jauzé
  • Lieu-dit le Pesle
  • Cadastre 1835 A 325-329, 357, 359-361, 366, 371; 1994 A 146, 153, 202, 329
  • Dénominations
    écart, ensemble d'édifices à cour commune
  • Destinations
    maison, édifice agricole
  • Parties constituantes non étudiées
    maison, ferme, fournil, hangar agricole

L'ensemble d'édifices à cour commune est formé par partage de la ferme originelle en 3 lots parfaitement discernables sur le plan de 1773. Deux des lots (édifices 2 et 3) sont eux-mêmes divisés plusieurs fois entre la fin du XVIIIe et le 3e quart du XIXe siècle, chaque division entrainant la construction de nouveaux bâtiments et l'utilisation des fournils isolés comme logement. Il ne subsiste que le fournil de l'édifice 1, construit au milieu du XVIIIe siècle au moins, et une partie de la maison de l'édifice 2, construite avant 1773.

La maison 4 est celle largement remaniée, plutôt que reconstruite, en 1844-1845, la seconde maison correspond au fournil construit en prolongement du logis.

En 1773, Le Pesle est un écart composé d'un ensemble de 3 édifices à cour commune, qui en 1462 ne faisoient qu'un bordage, et d'un quatrième édifice construit au nord de l'ensemble.

L'ensemble à cour commune comprend une première ferme (édifice 1) composée d'un logis court avec cellier et d'une grange, les 2 couverts de longs pans, et d'un fournil couvert de croupes, une 2e ferme (édifice 2), composée d'un logis avec grange et étable en prolongement, et d'un fournil identique au précédent, et une maison (édifice 3) de type logis court. Le 4e édifice est également une maison de type logis court.

Vers 1791, l'édifice 2 est partagé entre héritiers : 1 nouvelle maison y est construite, un toit à porc et une étable supplémentaires sont mentionnés.

En 1835, L'écart du Pesle est composé des 3 édifices à cour commune, de l'édifice 4, probablement transformé en ferme (un bâtiment rural a été construit) et d'une maison supplémentaire, nommée Le Pesle ou la Butte, qui correspond peut-être à ce clos de la Butte où sont mentionnés en 1791 deux maisons neuves en paille. Au total, l'écart compte alors 10 maisons. L'édifice 1 de l'ensemble à cour commune est inchangé, son fournil est déclaré au cadastre comme maison. L'édifice 2, de nouveau divisé, compte 4 maisons (une nouvelle et le fournil déclaré comme maison) mais aucuns bâtiments agricoles. L'édifice 3 est également partagé : une maison et des bâtiments agricoles (ferme ?) ont été construits.

L'ensemble à cour commune est modifié après 1835 : l'une des maisons de l'édifice 2 est convertie en bâtiment agricole (1842), 2 nouvelles maisons sont ajoutées vers 1854 et 1868 à l'édifice 3. La maison de La Butte est détruite vers 1841, la maison de l'édifice 4 est reconstruite et agrandie (ajout d'une maison) en 1844-1845 pour François Herbelin.

L'ensemble d'édifice à cour commune disparaît en grande partie dans le 3e quart du XXe siècle : l'édifice 1 est reconstruit, sauf le fournil, l'édifice 3 est détruit, la maison subsistante convertie en bâtiment agricole, l'édifice 2 est totalement détruit.

  • Période(s)
    • Principale : Temps modernes
    • Principale : milieu 18e siècle
    • Principale : 2e quart 19e siècle
    • Principale : 4e quart 20e siècle
    • Secondaire : 19e siècle
  • Dates
    • 1844, daté par source
    • 1845, daté par source

Les bâtiments sont dispersés de part et d'autre d'un chemin. L'édifice 1 comprend le logis non étudié et un fournil de plan carré construit en pans de bois et couvert de croupes. De l'édifice 2 subsiste un logis simple en pan-de-bois partiellement enduit de terre, contre lequel s'appuie un hangar essenté de planches et de tôles avec pignon en pan de bois.

Le logis du Petit Pesle, de type simple, avec comble à surcroît, est construit en moellons de calcaire sans chaines en pierre de taille, les baies sont encadrées de pierre de taille calcaire. Un fournil en pan-de-bois enduit est accolé au pignon ouest. La partie agricole, partiellement ruinée, est bâtie en moellons de calcaire et pans de bois. Tous les bâtiments sont couverts de tuiles plates.

  • Murs
    • calcaire
    • torchis
    • essentage de planches
    • essentage de tôle
    • moellon sans chaîne en pierre de taille
    • pan de bois
  • Toits
    tuile plate
  • Plans
    plan carré régulier
  • Étages
    rez-de-chaussée, comble à surcroît
  • Couvertures
    • toit à longs pans
    • croupe
  • Typologies
    logis simple, logis court
  • État de conservation
    inégal suivant les parties
  • Statut de la propriété
    propriété d'une personne privée

Documents d'archives

  • Archives départementales de la Sarthe. 95 AC 10. Archives communales de Jauzé. État des sections. 1791.

    cases 542 à 57, 572 à 577 et 696.
  • Archives départementales de la Sarthe. 3 P 151/8. État des sections du cadastre de Jauzé. 1837.

  • Archives départementales de la Sarthe. 3 P 151/9. Matrice des propriétés foncières. 1838-1913.

  • Archives départementales de la Sarthe. 3 P 151/12. Matrice des propriétés bâties. 1911-1932.

Documents figurés

  • Plan cadastral révisé en 1933 mis à jour en 1994, section A2 (DGI).

  • Plan des lieux du Pesle, 1773 (Archives départementales de la Sarthe ; E 318).

  • Archives départementales de la Sarthe. E 318. Plan des lieux du Pesle, paroisse de Jauzé. 1773.

  • Plan cadastral de la commune de Jauzé, section A2, 1835 (Archives départementales de la Sarthe ; PC/151/004).

  • Le Pesle : plan de répartition, plan terrier de 1773 et plan cadastral de 1835.

Date d'enquête 2007 ; Date(s) de rédaction 2007
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général
(c) Pays du Perche sarthois