Logo ={0} - Retour à l'accueil

Dossier IA72058871 inclus dans réalisé en 2018

Fiche

Précision dénominationImmeuble dit "Lafitte"
Dénominationsimmeuble de bureaux, centre commercial
Aire d'étude et cantonMans (Le)
AdresseCommune : Le Mans
Lieu-dit : les Sablons
Adresse : boulevard
Winston-Churchill
Cadastre : 2019 ER 230

L'agrandissement du centre commercial des Sablons est décidé en 1975. Le projet est confié à Jean-Paul Yvan Lohner, architecte des Bâtiments civils et Palais nationaux établi à Versailles. Ce premier projet est révisé par Pierre Vago : simplification des formes, suppression d'un porte-à-faux, modification du toit terrasse. La proposition de béton brut de Lohner est également reconsidérée par l’architecte en chef afin que l’édifice s’intègre au mieux dans l’esthétique de la Z.U.P. Les travaux menés par l'entreprise La Maison en Pierre, débutent le 15 octobre 1976. Le béton mouluré est ici utilisé à grande échelle pour les façades.

Les travaux s'achèvent le 26 septembre 1983.

Période(s)Principale : 4e quart 20e siècle , daté par source
Dates1975, daté par source
1983, daté par source
Auteur(s)Auteur : Vago Pierre
Auteur : Lohner Jean Paul Yvan
Jean Paul Yvan Lohner (1927 - 2012

Jean-Paul Yvan Lohner originaire de Rixheim commence a étudier l'architecture dans l'atelier de Gustave Stoskopf à l’École régionale d'architecture de Strasbourg. Diplôme en 1948 il part ensuite à Paris où il rejoint l'atelier de Marcel Gromort et Louis Arretche à l’École nationale supérieure des Beaux-Arts. Diplômé le 15 juin 1961, il obtient un an plus tard le titre d'architecte ordinaire des bâtiments civils et palais nationaux. A ce titre il sera l'architecte de la restauration des Petites et Grandes écuries de Versailles de 1963 à 1972 et architecte en charge du Panthéon en 1965.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte des Bâtiments civils attribution par source

L'immeuble dit « Lafitte » est situé au sud du centre commercial, le long du boulevard Winston-Churchill. La présence de la dalle du centre commercial au nord implique une différence de niveau entre les deux façades principales. C'est une construction de sept étages dont les façades principales ordonnancées sont constituées de dix-sept travées. Les calages des façades formant ressaut procurent un certain rythme à l'édifice. Ces modules répétés témoignent du mécanisme de préfabrication utilisé. Un porte-à-faux imposant se situe sur la façade ouest, accentuant le retrait du premier niveau. Au rez-de-chaussée se placent des commerces.

Mursbéton béton précontraint badigeon partiel
Toitbéton en couverture
Plansplan rectangulaire régulier
Étages7 étages carrés
Couvrements
Escaliers
Autres organes de circulationsrampe d'accès
Précision représentations

Statut de la propriétépropriété d'une personne morale
Éléments remarquablesimmeuble de bureaux

Références documentaires

Documents figurés
  • Élévations des façades ouest et est de l'immeuble dit le Lafitte. (Archives municipales du Mans ; 565 W 24).

  • Élévation de la façade nord de l'immeuble dit le Lafitte. (Archives municipales du Mans ; 565 W 24).

  • Élévation de la façade sud de l'immeuble dit le Lafitte. (Archives municipales du Mans ; 565 W 24).

  • Plan de masse de l'extension du centre commercial, 1977. (Archives municipales du Mans ; 240 W 63).

  • Plan de l'extension du centre commercial. 1975. (Archives municipales du Mans ; 565 W 24).

Bibliographie
  • VAGO, Pierre. Une vie intense. Bruxelles : Éditions d'archives d'architecture moderne, 2000, 542 p.

Liens web

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général - Ferey Marie