Dossier IA85002452 | Réalisé par
Suire Yannis (Contributeur)
Suire Yannis

Conservateur en chef du patrimoine au Département de la Vendée depuis 2017.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Cimetière, rue Saint-Nicolas
Auteur
Suire Yannis
Suire Yannis

Conservateur en chef du patrimoine au Département de la Vendée depuis 2017.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Copyright
  • (c) Région Pays de la Loire - Inventaire général
  • (c) Conseil départemental de la Vendée

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Vallée de la Sèvre Niortaise, Marais poitevin
  • Commune Maillé
  • Lieu-dit Saint-Nicolas
  • Adresse rue Saint-Nicolas
  • Cadastre 1835 B 856  ; 2020 B 570
  • Dénominations
    cimetière
  • Parties constituantes non étudiées
    mur de clôture, portail

Le plan cadastral de 1835 montre qu'à cet endroit, s'étendait une pâture appartenant à la commune, de même que le terrain en contrebas, au nord, le long de la Jeune Autise. Le 23 janvier 1863, le maire de Maillé écrit au préfet pour constater que le cimetière, alors situé autour de l'église (place Joseph-Herbert), est trop petit, compromet la salubrité publique "et fait l'étonnement des voyageurs qui viennent nous visiter". Proposition est alors faite de le transférer sur le terrain communal de Saint-Nicolas, malgré les protestations des riverains et voisins. Le transfert est décidé par arrêté préfectoral du 24 septembre 1863. Le 15 octobre, le conseil municipal décide de faire clore de murs le nouveau cimetière, avant les premières inhumations. Ce n'est pourtant que le 14 septembre 1864 que Mathieu Boyat, maître maçon à Maillé, présente un devis pour la construction du mur de clôture. Les travaux sont réalisés en 1866 par Auguste Drapron, maçon à Maillé. Les inhumations ont alors déjà commencé. Le 14 juin 1901, le conseil municipal décide de restaurer le portail en fer ; marché est passé le 14 septembre avec M. Goguet, serrurier.

  • Période(s)
    • Principale : 3e quart 19e siècle, 20e siècle

Le cimetière est situé dans la partie nord du bourg, quartier de Saint-Nicolas, le long de la route D 25. Placé sur une hauteur, il est délimité par une mur de clôture qu'interrompent au sud-est un portail et les deux portes piétonnes couvertes qui l'encadrent. Les piliers maçonnés du portail sont surmontés chacun d'une croix, de même que le couvrement en ferronnerie.

  • Murs
    • calcaire moellon enduit
  • Couvrements
  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Documents d'archives

  • Archives départementales de la Vendée ; 1 O 409. 1816-1889 : travaux à l'église et au presbytère de Maillé, transfert du cimetière.

  • Archives départementales de la Vendée ; 3 P 1460 à 1465, 3578, 3579 (complétés par les registres conservés en mairie). 1836-1914 : état de section et matrices des propriétés du cadastre de Maillé.

  • Archives municipales de Maillé ; 1 D 1 à 15. Registres des délibérations du conseil municipal depuis 1821.

  • Archives municipales de Maillé ; 6 M 1. 1863-1866 : transfert du cimetière.

Documents figurés

  • Plan cadastral de Maillé, 1835. (Archives départementales de la Vendée ; 3 P 132 ; complété par l'exemplaire conservé en mairie).

Date d'enquête 2020 ; Dernière mise à jour en 2021
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général
(c) Conseil départemental de la Vendée
Suire Yannis
Suire Yannis

Conservateur en chef du patrimoine au Département de la Vendée depuis 2017.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.