Logo ={0} - Retour à l'accueil

Chaufferie des Sablons

Dossier IA72058877 réalisé en 2018

Fiche

Voir

  • Z.U.P. des Sablons
    Le Mans, les Sablons, promenade Newton, boulevard Jean-Jaurès, rue des Pays-Bas, rue de l' Esterel
Dénominationschaufferie
Aire d'étude et cantonMans (Le)
AdresseCommune : Le Mans
Lieu-dit : les Sablons
Adresse : rue
du Danemark
Cadastre : 2019 EH 130

La chaufferie des Sablons avait pour but de chauffer collectivement l'ensemble des logements de la Z.U.P. Sa réalisation est donc pensée dès l'origine et des rapports d'expertise sont engagés dès 1962 concernant son emplacement et son fonctionnement. La S.C.E.T., par convention, a à charge sa conception et sa réalisation.

Dans les années 1960, la possibilité de chauffer l'ensemble des pièces d'un logement par chauffage central est un confort très appréciable, en témoignent les statistiques qui révèlent qu'en 1968, seulement 28% des logements en étaient pourvus. En ce sens, la mise en activité de la chaufferie des Sablons à la fin janvier 1966 est une preuve de modernité technique. Le bâtiment est conçu par le groupement d'entreprise A.B.P. / S.O.C.C.R.A.M. et réalisé par l'entreprise en bâtiment Arrizzoli. La chaudière de plus de 94 tonnes produisant 1 millions de calories qui est acheminée sur le site en octobre 1965 est la première de ce type installée en France. Elle fonctionne au fuel et elle est conçue pour une puissance de 70 500 thermis par heure. La longueur du réseau développé est également inédite avec plus de 12 km de réseau.

Depuis 2014, la chaufferie est en travaux dans le cadre du Plan climat-énergie mené par la ville de 2014 à 2020.

La chaufferie est toujours gérée par l'opérateur de réseau de chaleur par la SOCCRAM.

Période(s)Principale : 3e quart 20e siècle , daté par source
Dates1966, daté par source
Auteur(s)Auteur : Vago Pierre

La chaufferie est composée d'un bâtiment au plan rectangulaire avec un décrochement sur sa façade sud. Elle est positionnée en milieu de parcelle.

Une charpente en bois lamellé collé, arrondie à simple courbure, repose sur un parapet en béton. Elle est recouverte de carreaux de shingle et de tôle nervurée. Le choix de la forme arrondie et haute de la charpente s'adaptent aux volumes des machines thermiques de grande dimension, toutes réunies dans l'espace intérieur décloisonné.

La cheminée en béton est isolée sur la parcelle.

L'entrée dans l'édifice s'effectue par un porche sur la façade nord.

Mursbois pan de métal essentage de ciment amiante
essentage de tôle
Toitciment amiante en couverture
Plansplan rectangulaire régulier
Techniquesferronnerie
Représentationsreprésentation non figurative
Précision représentations

Au-dessus du porche d'entrée, une œuvre en tôle abstraite habille la façade.

La chaufferie étant en travaux, l'intérieur n'a pas pu être visité.

Statut de la propriétépropriété d'un établissement public communal

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives municipales du Mans. 5 W 8. Rapport de Pierre Savin à Monsieur le Député-Maire, 2 août 1962.

  • AC Le Mans. 5 W 8. Lettre du maire du Mans au directeur de la SCET, 24 juillet 1962.

Documents figurés
  • Dessin de la chaufferie par Pierre Vago, 26 avril 1962. (Archives municipales ; 5 W 8).

  • Photographie de chantier montrant la structure métallique de la chaufferie. 1965. (Archives municipales du Mans ; 15 Fi Cum 6/167).

  • Photographie montrant l'usine de préfabrication et la chaufferie. 1968. (Archives municipales du Mans ; 15 Fi Cum 11/71.

Bibliographie
  • Le chauffage à distance de la Z.U.P. du Mans sablons-Gazonfier. Paris : Etablissements Arizzoli, Bernard et Perre, 1966, 28 p.

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général - Ferey Marie
Ferey Marie

Chercheur auprès du Service Patrimoine de la Région des Pays de la Loire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.