Logo ={0} - Retour à l'accueil

Barrage dit les pompes de la Grande Cabane

Dossier IA85002374 réalisé en 2019

Fiche

Dénominationsbarrage mobile
Aire d'étude et cantonVallée de la Sèvre Niortaise, Marais poitevin
AdresseCommune : Vix
Lieu-dit : Grande Cabane (la)
Cadastre : 2019 OG

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, le Marais poitevin, tant desséché que mouillé, apparaît dans un état déplorable, faute d'entretien. De grands travaux sont décidés dans les années 1950-1960, dont une partie concerne au premier chef les marais desséchés de Vix-Maillezais. Elaboré par les services du Génie rural, le projet est approuvé par le préfet de la Vendée et transmis au ministère de l'Agriculture le 24 novembre 1964. Il prévoit de recalibrer le canal de Vix en aval de la Grande Cabane et de construire, au même endroit, une station de pompage comprenant trois pompes mues électriquement. L'objectif, en hiver, est d'évacuer de manière plus rapide et plus importante l'eau surabondante dans les marais desséchés de Vix, Maillé, Maillezais et Doix. En été, le barrage, fermé, permettra de retenir de l'eau en amont.

La construction des pompes, confiée le 7 juillet 1965 à l'Omnium français d'études et d'entreprises, commence dès le 15 août suivant. Le terrassement du canal de Vix est réalisé de septembre à décembre 1965 par l'entreprise Chognot, de Surgères. Les travaux continuent durant l'hiver 1965-1966, malgré les pluies qui les retardent. Face à la menace d'inondation, le canal de Vix étant hors d'usage à cause des travaux, on dévie les eaux par le Petit canal. La construction du transformateur électrique de la station de pompage, par l'entreprise Bonin, de Marans, et le montage final de la station ont lieu en mai 1966. La station de pompage entre en action en octobre suivant. Lors de son assemblée du 1er avril 1967, la Société de Vix-Maillezais en constate les vertus, mais estime que la station serait encore plus efficace si le canal de Vix et le Petit canal de la Société étaient fusionnés en amont, de manière à former un large canal d'amenée. Ces travaux sont adjugés début 1969 à l'entreprise Richer, de Beauvoir-sur-Mer.

Période(s)Principale : 3e quart 20e siècle
Dates1966, daté par source

Le barrage est établi en travers du canal de Vix, là où aboutit la partie de son cours fusionnée avec celui du petit canal de la Société, là aussi où il reçoit les eaux du canal de la Grange. Le barrage, en béton armé, est constitué de quatre pertuis. Les trois pertuis sud, à clapet, sont équipés de pompes qui permettent d'évacuer une plus grande quantité d'eau depuis l'amont. Le quatrième pertuis, au nord, comprend plus classiquement une vanne verticale mue par deux crics à crémaillères, soutenus par un portique en béton.

Mursbéton béton armé
fonte
Couvrements
Statut de la propriétépropriété privée, Propriété de la Société des marais desséchés de Vix-Maillezais.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Vendée. 3 P 3392 à 3401, 3725 (complétés par les registres conservés en mairie). 1837-1971 : état de section et matrices des propriétés du cadastre de Vix.

  • Archives de la Société des marais desséchés de Vix-Maillezais. Registres des délibérations de la Société de Vix-Maillezais depuis 1914.

Documents figurés
  • Plan cadastral de Vix, 1836. (Archives départementales de la Vendée, 3 P 303).

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Vendée - Suire Yannis