Dossier thématique IA72059409 | Réalisé par
Ferey Marie (Contributeur)
Ferey Marie

Chercheur auprès du Service Patrimoine de la Région des Pays de la Loire.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • inventaire topographique, Les faubourgs manceaux
Les cités castors du Mans
Copyright
  • (c) Région Pays de la Loire - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Précisions

Au Mans, six ensembles ont été identifiés comme étant des constructions dites "castors" soit des maisons construites par leur habitant regroupé en société pour acquérir les terrains et s'entraider (dans la plupart des cas) à la réalisation des maisons.

Trois ensembles sont réalisées par la société dite des castors de la Sarthe qui a pour particularité d'utiliser des maisons Phénix. La cité Bobette contenant 20 logements, la cité du Gibet également de 20 maisons et quatre maisons rue du docteur Calmette.

Le groupe d'habitation des castors de l'Eau est situé impasse du Tyrol et est composé de huit maisons.

La société des castors de l'Air pur réalise dix-huit maisons rue de l'Air pur.

Enfin le plus grand ensemble est construit par la société civile immobilière des castors du Rail autour de la rue du Loir et compte 40 maisons.

Tous ces lotissements sont construits dans les années 1950. Le premier est celui de l'Air Pur dont les travaux débutent le 25 juin 1953 suivi par les castors de la Sarthe à la cité du Gibet le 2 juillet 1953, rue du Docteur Calmette le 23 juillet 1953 et à la cité Bobette le 24 juillet 1953. L'année suivante les castors du rail débutent les travaux de la Culterie le 17 août 1954 et la même année, le 30 décembre 1954, les castors de l'Eau amorcent les travaux de l'impasse du Tyrol. L'ensemble de ces lotissements sont achevés entre 1955 et 1959.

A l'exception de la société des Castors du Rail qui regroupe exclusivement des employés de la SNCF et les Castors de l'Eau montée par des employés municipaux de la ville du Mans, les autres groupements ne sont pas constitués par des salariés d'une même structure.

Pour tous les lotissements, sauf rue du Docteur Calmette, le réseau viaire a été créé lors de la construction des maisons.

  • Période(s)
    • Principale : 3e quart 20e siècle , daté par source

Les lotissements Castors manceaux sont au nombre de 6. Ils sont constitués de maisons individuelles toutes réalisées en béton préfabriqué.

Documents d'archives

  • Archives municipales du Mans ; 72 W 70. Permis de construire déposés par les castors de la Sarthe, 1953.

  • Centre historique des archives de la SNCF ; 467 LM 40. Documents relatifs à la construction de la cité de la Culterie, 1953-1959.

  • Archives municipales du Mans ; 72 W 143. Permis de construire pour les maisons de la cité de la Culterie, 1954.

Bibliographie

  • COLLECTIF. Le Mans : Métamorphoses d'une ville. Editions Bordessoules, 1987, 220 p.

  • DE ROSNAY, Robin. L'autoconstruction, un mode d'accès alternatif à la propriété dans les années 1950. Etude de cas des castors du Rail manceaux. Mémoire de Master 1 à l'université du mans, sous la direction d'Hervé Guillemain et Marie Ferey, 2022.

Date(s) d'enquête : 2019; Date(s) de rédaction : 2022
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général
Ferey Marie
Ferey Marie

Chercheur auprès du Service Patrimoine de la Région des Pays de la Loire.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.