Logo ={0} - Retour à l'accueil

Thermes, puis église paroissiale Saint-Etienne - place de la Poste, Entrammes

Dossier IA53002000 réalisé en 1985
Précision dénominationthermes
VocablesSaint-Etienne
Dénominationsétablissement de bains, église paroissiale
Aire d'étude et cantonPays de la Loire - Laval Est
AdresseCommune : Entrammes
Adresse : place de la
Poste
Cadastre : 1810 B 32 ; 2013 AB 36

Les thermes d'Entrammes sont édifiés à l'époque gallo-romaine, peut-être au IIe ou au IIIe siècle. Ils sont convertis en église entre la fin du IVe siècle et la fin du VIe. Au XVIe siècle, le mur nord de la nef est reconstruit pour élargir la nef. En 1836, le conseil municipal approuve la construction d'une fenêtre au-dessus de la tribune. Le chœur, le transept, la tour-clocher et la sacristie sont reconstruits entre 1859 et 1861 sur les plans de l'architecte départemental Pierre-Aimé Renous. Les travaux sont réalisés par les entrepreneurs René Blanche (de Fresnay-le-Vicomte) et Jules Pillon (de Montsûrs) pour 33597 francs (contre 29488 francs prévus initialement). La réfection de la nef, par l'ajout de colonnes engagées, d'une voûte en brique et d'arcs doubleaux, prévue également par Renous, est menée à bien vraisemblablement en 1866 par le plâtrier Jean-Louis Favre dit La Douceur (de Meslay-du-Maine), mais le dépense (de 3678 francs) n'est soldée qu'en 1872. Les thermes sont mis à jours dans la nef de l'église en septembre 1987 à la faveur d'une restauration intérieure. Après deux campagnes de fouilles archéologiques entre avril et juin 1988 et entre octobre 1989 et janvier 1990, leurs vestiges sont restaurés et sont ouverts au public en juillet 1991. Un mur les sépare désormais du transept et du chœur, seuls dévolus au culte.

Période(s)Principale : Gallo-romain
Principale : 16e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Secondaire : 2e quart 19e siècle
Secondaire : 4e quart 20e siècle
Dates1859, daté par source
1866, daté par source
1990, daté par source
Auteur(s)Auteur : Renous Pierre-Aimé
Pierre-Aimé Renous (1801 - 1874

Architecte de la ville de Laval de 1842 à 1852. Architecte départemental de la Mayenne de 1843 à 1872.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source

Les thermes d'Entrammes comprennent un corps principal rectangulaire, long de 28,50 mètres, large de 10 mètres et haut à l'origine de 10 mètres. Celui-ci était complété à l'ouest par un corps secondaire plus bas abritant la chaufferie et à l'est par une aile perpendiculaire ou un simple pavillon contenant le vestiaire. Le mur sud du corps principal, dont les assises de moellons réguliers alternent avec des arases de brique, est percé de baies surmontées d'arcs de brique, qui étaient disposées symétriquement : 2 portes en plein cintre (dont l'une à l'est est très lacunaire) encadraient 2 fenêtres rectangulaires (dont l'une à l'est a été dénaturée par l'inclusion d'un encadrement de porte au XIXe siècle) surmontées chacune d'un tympan et d'une fenêtre circulaire. Ces 4 ensembles de baies correspondent aux 4 pièces qui se succédaient, d'est en ouest : les bains froids, la salle tiède, l'étuve et les bains chauds. Les 3 pièces orientales étaient chauffées grâce à des hypocaustes : sous le sol, porté par des piles en brique, était ménagé un espace permettant la circulation de l'air chaud. Des tubes de terres cuite, inclus dans les murs, assuraient la diffusion de la chaleur et l'évacuation des gaz. L'église, de style néo-roman, possédait une nef unique. Elle est dotée d'un transept, dont les bras ouvrent chacun sur une absidiole, d'un chœur à abside circulaire et d'une tour-clocher, située à l'angle formée par le chœur et le bras sud. Ses encadrements de baies sont en tuffeau taillé. Ses volumes sont scandés de piliers composées. Ils sont couverts de fausses voûtes brisées en briques enduites percées de lunettes et rythmées d'arcs doubleaux. La croisée du transept est surmontée d'une fausse coupole sur pendentifs.

Mursmoellon enduit
Toitardoise
Plansplan en croix latine
Étages1 vaisseau
Couvrementsfausse voûte en berceau brisé
fausse coupole en pendentifs
à lunettes
Couverturestoit à longs pans
flèche polygonale
noue
croupe ronde
Techniquessculpture
Statut de la propriétépropriété de la commune
Protectionsclassé MH, 1988/09/01

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Mayenne. E dépôt 70 2 M 1. Eglise d'Entrammes.

  • Archives départementales de la Mayenne. O 416. Eglise d'Entrammes.

Bibliographie
  • ANGOT, Alphonse-Victor, abbé. Dictionnaire historique, topographique et biographique de la Mayenne. Laval : Goupil, 1900.

    t. 2, p. 94, 95
  • NAVEAU, Jacques. Entrammes, église Saint-Etienne. Les premiers monuments chrétiens de la France. Paris : Picard, 1996.

    t. 2, p. 244-249
Périodiques
  • NAVEAU, Jacques. Les thermes gallo-romains de l'église d'Entrammes. La Mayenne : Archéologie, Histoire, supplément n° 1, 1991.

    p. 7-62
  • NAVEAU, Jacques. Les thermes d'Entrammes (Mayenne). Revue archéologique de l'Ouest, n° 9, 1992.

    p. 129-159
  • NAVEAU, Jacques. Entrammes, Mayenne. Les thermes gallo-romains. 303, Arts, Recherches et Créations, n° 72, 2002.

    p. 49-59
(c) Conseil départemental de la Mayenne ; (c) Région Pays de la Loire - Inventaire général - Eraud Dominique
Dominique Eraud (1954 - 2012

Conservateur du patrimoine, chercheur à l'Inventaire général, conservateur des Antiquités et Objets d'Art de la Mayenne.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Bureau Arnaud
Arnaud Bureau

Chercheur à l'Inventaire général, au service du patrimoine du Conseil départemental de la Mayenne, et Conservateur des Antiquités et Objets d'art de la Mayenne.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Foisneau Nicolas
Nicolas Foisneau

Chercheur à l'Inventaire général, au service puis direction du Patrimoine du Conseil départemental de la Mayenne, de 2001 à 2020.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.