Dossier IA53000497 | Réalisé par
Foisneau Nicolas
Foisneau Nicolas

Chercheur à l'Inventaire général, au service puis direction du Patrimoine du Conseil départemental de la Mayenne, de 2001 à 2020.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Site d'écluse - l'Ecluse-de-la-Verrerie, Sacé
Copyright
  • (c) Région Pays de la Loire - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Mayenne - Mayenne Est
  • Hydrographies la Mayenne
  • Commune Sacé
  • Lieu-dit l'Ecluse-de-la-Verrerie
  • Cadastre 1985 A 320a, 321, 322
  • Précisions œuvre située en partie sur la commune Andouillé
  • Dénominations
    site d'écluse
  • Parties constituantes non étudiées
    maison, fournil, latrines, centrale hydroélectrique, transformateur

Une chaussée est attestée au lieu-dit la Verrerie avant le XIXe siècle. Elle assurait le fonctionnement d'un moulin qui figure sur la carte de Jaillot (1706). Situé sur la rive gauche sur le territoire actuel de la commune de Sacé, il dépendait du manoir du Plessis situé à côté. Il disposait en 1854 de deux roues hydrauliques qui entraînaient deux paires de meules. La canalisation de la rivière a nécessité la réalisation d'un nouveau barrage, doté d'une écluse. L'avant-projet de 1840 envisageait sa construction une centaine de mètres en aval. Un autre projet prévut sa reconstruction sur place. Il a finalement été édifié à environ 450 mètres de l'ancien site. Les travaux, approuvés par le ministre le 29 avril 1857, ont été menés sur les plans de l'ingénieur ordinaire des Ponts et Chaussées Dupuy par l'entrepreneur de Tours Genève-Brault choisi lors de l'adjudication du 29 mai. Les travaux étaient presque terminés en octobre 1859, lors de l'ouverture provisoire à la navigation. Le linteau de la porte d'entrée de la maison éclusière porte la date de 1858. Le moulin, entièrement détruit en 1858 n'a pas été reconstruit. Le projet de centrale hydroélectrique sur la rive droite (commune d'Andouillé) soumis en 1905 à l'administration par les propriétaires des usines de Rochefort, Chaplet et Pivert, et approuvé par décret du 29 août 1906 a finalement été abandonné en 1910. E.D.F. a installé en 1959 une micro-centrale électrique (date portée sur le transformateur). La maison éclusière est actuellement inoccupée.

Le barrage de la Verrerie a une forme de chevron. Les parties maçonnées de l'écluse sont traitées en pierre de taille de granite. La maison éclusière est, par son implantation et son architecture, semblable à celles de la Roche, de Corçu, de Bas-Hambert, des Communes, du Port et de la Nourrière : elle possède un étage de soubassement servant de cave, doté d'une voûte surbaissée en brique et qui à l'arrière communique par une porte cintrée avec le jardin, situé de plain-pied. A l'avant, ce niveau est enterré et l'accès au rez-de-chaussée se fait par un escalier droit extérieur aménagé dans un talus de protection contre les crues. La façade antérieure présente une disposition ordonnancée organisée autour de l'axe de symétrie constitué par la travée centrale. Les encadrements des ouvertures, les chaînes d'angle harpées sont en granite taillé, de même que la table placée au-dessus de la porte d'entrée où sont gravés le numéro (11) et le nom de l'écluse. Les dépendances, qui prennent place au fond du jardin, sont ruinées : au nord-est, le fournil et faisant retour à l'arrière un bâtiment en moellons de granite couvert en appentis adossé au mur de clôture. Au sud-ouest, une petite construction également en moellons de granite et les latrines en brique. La micro-centrale électrique prend place dans le pertuis. Son conduit métallique à siphon enserre une bulbe qui contient la turbine et le générateur. Le transformateur est sur la rive.

  • Murs
    • granite moellon enduit
    • granite pierre de taille
    • brique
  • Toits
    ardoise
  • Étages
    étage de soubassement, étage en surcroît
  • Couvertures
    • toit à longs pans pignon couvert
    • appentis
  • Énergies
    • énergie hydraulique turbine hydraulique
    • amplificateur
    • générateur
    • convertisseur
  • État de conservation
    inégal suivant les parties
  • Statut de la propriété
    propriété de l'Etat

Documents d'archives

  • Contribution des patentes : carnet des établissements industriels.

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : P 391
    1854
  • Canalisation de la Mayenne entre la Verrerie et Montgiroux, 1850-1865.

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : S 484
  • Canalisation de la Mayenne entre la Verrerie et Montgiroux, 1856-1857.

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : S 20015
  • Canalisation de la Mayenne entre Laval et Mayenne, 1847-1853.

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : 481 W 5057
  • Projet d'usine hydro-électrique à la Verrerie, à Andouillé, 1905-1910.

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : S 534

Documents figurés

  • Plan parcellaire de la Mayenne à canaliser entre Sacé et le pont de Montgiroux / dessiné par Charles Dupuy. 1856. 1 dess. : encre et aquarelle.

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : 481 W 5057
Date d'enquête 2001 ; Dernière mise à jour en 2001
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général
(c) Conseil départemental de la Mayenne
Foisneau Nicolas
Foisneau Nicolas

Chercheur à l'Inventaire général, au service puis direction du Patrimoine du Conseil départemental de la Mayenne, de 2001 à 2020.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Articulation des dossiers