Dossier IA72001467 | Réalisé par
Aquilon Stéphanie
Aquilon Stéphanie

Chargée de mission Inventaire du Patrimoine PETR Pays Vallée du Loir

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Presbytère (détruit)
Copyright
  • (c) Région Pays de la Loire - Inventaire général
  • (c) Syndicat de Pays de la Vallée du Loir

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Forêt de Bercé - Château-du-Loir
  • Commune Thoiré-sur-Dinan
  • Lieu-dit Village
  • Cadastre 1818 C2 521
  • Dénominations
    presbytère
  • Parties constituantes non étudiées
    maison, grange, écurie, hangar agricole, boulangerie

Il ne reste rien de l'ensemble que constituait le presbytère. Le logis datait du XVIe siècle. Paul Cordonnier a lu la date portée de 1533, gravée au pignon sud-est, ainsi que la date de 1684 au-dessous. Il est permis de se demander si le logis n'a pas été coupé de moitié côté ouest. La maison qui y est accolée à cet endroit ne peut être datée. Apparemment, lors du Concordat, le presbytère était en mauvais état. Il fut cependant restauré, extérieurement et intérieurement : murs à relever, consolidation et enduit de la maison, toitures en bardeaux usés à refaire en ardoises, lit-on dans les archives diocésaines. En 1826, une partie de la grange, servant d'écurie et de hangar, est démolie. Les matériaux (bois de charpente, couverture en bardeaux, poutres, soliveaux, portes et autres objets de bois et ferrures) sont vendus aux enchères. En 1911, la parcelle du four à pain qui était au mur-pignon ouest de la maison accolée au logis est vendu à Eugène Cordier. Aux XIXe et XXe siècles, le presbytère servit de classe pour les filles puis, avant la Seconde Guerre mondiale, d'école maternelle. En 1932, la commune continue de louer le presbytère au prêtre (Arsène Geslin). En 1958, la municipalité prend la décision de détruire l'ensemble (logis, maisons, grange) afin de construire un groupe scolaire.

  • Période(s)
    • Principale : 2e quart 16e siècle
  • Dates
    • 1533, porte la date

L'ensemble était situé en contrebas du site de l'église, de l'autre côté de la rue. Il réunissait autour d'une cour ouverte le logis du presbytère, auxquels étaient accolées une maison et un petit bâtiment, une seconde maison en retour d'équerre de la première, et une grange dîmière perpendiculaire à la rue principale du bourg. Le presbytère était un petit logis à un étage carré. Il présentait une exceptionnelle travée de deux croisées de la Première Renaissance, sur cour. Ces deux baies, qui avaient apparemment perdu meneaux et croisillons au moins après la Seconde Guerre mondiale, étaient encadrées de pilastres à chapiteaux richement décorés. Les pilastres étaient ornés de rosaces. Le pignon était encore à découvert après la Seconde Guerre mondiale. L'escalier en vis en bois (dont le noyau a été dessiné par Cordonnier) était probablement hors-œuvre ou demi-hors-œuvre (sauf si le logis a été coupé). On y accédait par une porte en biais située à l'arrière du logis. La grange dîmière présentait un toit à croupe.

  • Murs
    • calcaire
    • enduit
    • moellon
    • pierre de taille
  • Toits
    ardoise
  • Étages
    1 étage carré
  • Couvertures
    • toit à longs pans
    • pignon découvert
    • croupe
  • État de conservation
    détruit
  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Documents d'archives

  • Archives diocésaine du Mans (XIXe et XXe siècles).

  • Archives départementales de la Sarthe ; 18 J 494. Fonds Paul Coordonnier. Thoiré-sur-Dinan.

  • Archives départementales de la Sarthe ; 2 O 365 7. Eglise : réparations (1839-1912). Presbytère : réparations, location - avec plan de 1911 (1829-1929).

Annexes

  • AD Sarthe ; 18 J 494 : collection Paul Cordonnier.
Date d'enquête 2012 ; Dernière mise à jour en 2011
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général
(c) Syndicat de Pays de la Vallée du Loir
Aquilon Stéphanie
Aquilon Stéphanie

Chargée de mission Inventaire du Patrimoine PETR Pays Vallée du Loir

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.