Logo ={0} - Retour à l'accueil

Pont dit vieux pont - Château-Gontier

Dossier IA53000585 réalisé en 2001

Fiche

Appellationsvieux pont
Dénominationspont
Aire d'étude et cantonMayenne - Château-Gontier Ouest
Hydrographiesla Mayenne
AdresseCommune : Château-Gontier
Cadastre : non cadastré
Précisionsanciennement commune de Château-Gontier
œuvre située en partie sur le canton Château-Gontier Est

Le pont de Château-Gontier est mentionné dans une charte de 1080. Constitué de piles maçonnées et d'un tablier en bois, il était situé dans l'axe de la grande rue. Plusieurs fois emporté par les crues, notamment en 1436-37, en 1651 et pendant l'hiver 1676-1677, il fut à chaque fois reconstruit. Le dessin réalisé par Poictevin à la fin du XVIIe siècle montre un pont en pierre, à dos d'âne, formé de cinq arches légèrement outrepassées et donnant accès, côté ville, à une porte fortifiée encadrée par deux tours. De nouvelles réfections furent effectuées en 1763 et de 1788 à 1790. L'élévation dressée en 1841 par le conducteur des Ponts et Chaussées Béquet présente une construction aux dispositions proches de celles du XVIIe siècle, mais dont les becs ont été raccourcis et dont le tablier est bordé d'un garde-corps apparemment en bois. Le projet de reconstruction du pont quelques mètres en amont de l'ancien est lié à celui d'un nouvel axe de traversée de la ville sur la rive gauche (actuelle rue Thiers). Établi par l'ingénieur ordinaire Pinsonnière, il est approuvé par le directeur général des Ponts et Chaussées en août 1835. Les travaux sont menés par l'entrepreneur lavallois Renous. Ils débutent en juillet 1836 et sont pratiquement achevés en 1840. L'ancien pont est démoli en 1841. Le nouveau est dynamité en janvier 1871. Il est rétabli selon un parti proche, défini par l'ingénieur ordinaire J. Legras dès avril 1871: les piles et les arches sont surélevées de quelques mètres. La construction est menée par les entrepreneurs blésois François Demange et François Massoteau, choisis lors de l'adjudication du 14 juin 1871. Le pont est rouvert à la circulation le 16 novembre 1872. Il est de nouveau détruit par les bombardements de 1944, puis reconstruit pratiquement à l'identique (à l'exception du tablier et du garde-corps).

Période(s)Principale : 1er quart 19e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Secondaire : 2e quart 20e siècle
Dates1836, daté par source
1871, daté par source
Auteur(s)Auteur : Pinsonnière
Pinsonnière

Ingénieur des Ponts et Chaussées


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur des Ponts et Chaussées attribution par source
Auteur : Legras J.
J. Legras

Ingénieur ordinaire des Ponts-et-Chaussées.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur des Ponts et Chaussées attribution par source

Pont à trois arches surbaissées, construit en grand appareil de granite bleu de Sacé (sauf les premières assises des piles, en grès de Chemiré). Le tablier a été reconstruit en béton après la seconde guerre mondiale. Côté rive droite, il forme un débord destiné à faciliter l'accès des voitures venant du quai. Un garde-corps métallique remplace l'ancien parapet maçonné.

Mursgranite grand appareil
États conservationsremanié, bon état

Références documentaires

Documents d'archives
  • Reconstruction du pont de Château-Gontier, 1831-1841. Reconstruction du pont de Château-Gontier, 1871-1872.

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : S 158
  • Reconstruction du pont de Château-Gontier, 1835-1841. Reconstruction du pont de Château-Gontier, 1871.

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : 2 S 81
Documents figurés
  • Plan du pont de Château-Gontier et de ses abords / dessiné par Pinsonnière. 1840. 1 dess. : encre.

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : S 158
  • Pont de Château-Gontier : arche projetée, arche ancienne / dessiné par J. Legras. 1871. 1 dess. : encre.

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : S 158
  • Vieux pont de Château-Gontier démoli en l'année 1841 : élévation, profils en travers, plan. Plan du pont neuf / dessiné par Béquet. 1841. 1 dess. : encre et aquarelle.

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : 2 S 81
  • Desseins des plans et élévations des ponts situéz sur la rivière de Loire et autres adiacentes. 1690-1694 (?). Album de 69 dess. : encre et aquarelle.

    Bibliothèque municipale, Saumur : ms. 21
  • [Château-Gontier : le pont neuf détruit] / dessiné et gravé par Tancrède Abraham. 1 est. Dans : Château-Gontier et ses environs / Tancrède Abraham. Château-Gontier : librairie J.-B. Bézier, 1872.

    Musée du Vieux-Château, Laval : FL-ABR-Cg
  • Château-Gontier (Mayenne). L'hôpital vu du quai du jardin anglais. Sablé-sur-Sarthe : J. Malicot, Château-Gontier : R. Leclerc, 1er quart 20e siècle. 1 impr. photoméc. (carte postale).

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : 5 Fi
  • Château-Gontier (Mayenne). La ville, vue de l'hôpital. Sablé-sur-Sarthe : J. Malicot, 1er quart 20e siècle. 1 impr. photoméc (carte postale). (1248).

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : 5 Fi 17
Bibliographie
  • ANGOT, Alphonse (abbé), GAUGAIN, Ferdinand (abbé). Dictionnaire historique, topographique et biographique de la Mayenne. Laval : Goupil, 4 vol., 1900-1910.

    t. 1, p. 577
Périodiques
  • MOREAU, Émile, GOUPIL, Albert. Une vue du Vieux pont de Laval vers 1676. Bulletin de la commission historique et archéologique de la Mayenne, 1913, 2e série, n°29, p. 235-243.

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Mayenne - Foisneau Nicolas
Nicolas Foisneau

Chercheur à l'Inventaire général, au service du Patrimoine du Conseil départemental de la Mayenne.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.