Logo ={0} - Retour à l'accueil

Pigeonnier troglodytique du Courty ou fuie du Courty, Fontevraud-l'Abbaye

Dossier IA49010733 réalisé en 2010

Fiche

Ce site, qui disparaît peu à peu sous la végétation, est remarquable. Il fait partie des plus importantes fuies troglodytiques du Maine-et-Loire et est intimement lié à l'histoire de l'abbaye. Ce pigeonnier mériterait donc, à double titre, une étude archéologique suivie de mesures de protection et de valorisation.

Appellationsfuie du Courty
Dénominationspigeonnier, abri troglodytique
Aire d'étude et cantonFontevraud-l'Abbaye - Montsoreau - Saumur-Sud
AdresseCommune : Fontevraud-l'Abbaye
Lieu-dit : le Courty
Cadastre : 1813 E 979 ; 2011 E 427, 428

Cette "fuie troglodytique" semble liée à la métairie du Courty (attestée au XVe siècle, détruite avant 1841), qui s'élevait à proximité immédiate et dépendait de l'abbaye de Fontevraud. Au vu du nombre de boulins qui y sont pratiqués, qui accueillaient chacun un pigeon à raison d'environ deux boulins à l'hectare en coutume d'Anjou, ce pigeonnier devait relever d'un domaine foncier de plusieurs centaines d'hectares, sans rapport avec les bien moindres superficies cultivées par les métayers du Courty. Il est donc probable que ce pigeonnier ait relevé, dans un premier temps, de l'abbaye elle-même.

Aucun élément en élévation ne peut permettre de dater avec précision cette structure. Il est cependant envisageable qu'elle puisse remonter à la fin du Moyen Âge ou au début du XVIe siècle et ait perdu de son importance lorsque, sans doute dans le 3e quart du XVIe siècle, l'abbaye se dota d'un grand pigeonnier-tour cylindrique (aujourd'hui disparu), construit près des Grandes infirmeries et de Saint-Lazare. Dès lors, ce pigeonnier troglodytique dut être exploité par les métayers du Courty, puis abandonné.

L'effondrement complet des strates supérieures et de la partie antérieure de cette fuie troglodytique (au XIXe ou au début XXe siècle ?) a provoqué l'ensevelissement de ses parties basses.

Une étude archéologique pourrait permettre de mieux appréhender le site et peut-être d'en établir une datation.

Période(s)Principale : Moyen Age , (?)
Principale : 16e siècle , (?)

Situé en bas de pente sud du petit relief qui domine, à l'est, le site abbatial, ce pigeonnier troglodytique se trouvait à quelques dizaines de mètres au-dehors de l'enceinte monastique de Saint-Jean-de-l'Habit et à faible distance de la métairie du Courty qui relevait de l'abbaye.

Cette fuie est constituée d'une cavité de plan centré irrégulier de près de 7 m de large, creusée dans une strate rocheuse de sables coquilliers qui correspond à un étage de Turonien moyen à supérieur. On devait y accédait par une porte pratiquée dans la maçonnerie qui fermait la cavité, au sud. L'effondrement, qui a détruit les parties hautes et comblé la base du pigeonnier ne permet pas d'en connaître la hauteur, mais celle-ci devait dépasser 4 à 5 m.

Cet abri troglodytique conserve encore des centaines de boulins, pour la plupart aménagés directement dans la roche, mais aussi, du côté de l'entrée, constitués en pierre de taille de petit appareil.

Du fait de la ruine du couvrement de la cavité, les parois du pigeonnier sont désormais à l'air libre et subissent une érosion naturelle due au ruissellement et à l'envahissement végétal.

Murspetit appareil
Couvrementsroche en couvrement
Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1998/03/06
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de Maine-et-Loire - Conservation départementale du patrimoine - Stalder Florian